Actualités et réflexions sur le management et l'entrepreneuriat

Femme et chef d’entreprise

Femme chef d'entrepriseA la veille du 8 mars, journée internationale de la femme, on ne pouvait que parler d’elles ! Même si, après tout, il n’y a aucune raison pour que cette date soit la seule journée devant leur être dédiée… Patience ! Peut-être, un jour, le 8 mars sera t-il la journée officielle de ces messieurs…

Si 80% des femmes de 25 à 49 ans travaillent aujourd’hui en France, elles n’occupent que peu souvent des postes de direction de haut niveau. Pourtant, lorsqu’elles y parviennent, leur réussite est tout aussi égale que le serait celle de leurs homologues masculins. Parmi la gent féminine, nombreuses sont celles qui sacrifient leur carrière au profit de leur famille. Le contraire est moins courant. Et nettement moins bien vu, soyons honnêtes… Ce choix cornélien qui les tiraille à un moment ou à un autre est très rarement pleinement assumé, quel qu’il soit.

Pour parvenir à un statut professionnel à la hauteur de leur ambition, tout en ayant une vie de famille et de femme épanouies, nombreuses sont donc celles qui ont recours à la création de leur propre entreprise.

Ces entrepreneures, mampreneurs pour certaines, estiment qu’il s’agit là de l’un des meilleurs moyens pour assurer un équilibre certain entre vies privée et professionnelle. Elles ont compris qu’il est en effet bien difficile d’allier les deux et de s’épanouir tant dans l’une que dans l’autre lorsque l’on n’est pas maître à bord… D’où la volonté de devenir son propre chef et d’optimiser ses horaires et son emploi du temps en fonction des besoins de chacun.

Concilier vies privée et professionnelle

C’est le cas de Julie, 37 ans, heureuse maman de 3 enfants. Ce qui représente déjà en soi un travail à temps plein ! Toutefois, notre jeune mère ne s’épanouissait pas totalement dans son rôle. Elle refusait néanmoins de confier ses trois adorables bambins à une nounou, quand bien même elle aurait trouvé la perle des perles, de 7h à 19h pour un emploi routinier (c’est tout ce qu’on lui proposait suite à son congé parental). Julie aurait passé son temps à ruminer ce bridage professionnel et fortement culpabiliser quant à ses enfants…

C’est donc tout naturellement qu’elle s’est tournée vers l’entrepreunariat. Le pas ne fut pas facile à franchir mais une fois les barrières levées et les craintes balayées, en grande passionnée de produits naturels, c’est en toute logique qu’elle finit par oser en se mettant à son compte dans la fabrication et la vente de produits bio. Aujourd’hui, ses enfants ont grandi. Son entreprise a prospéré également. Julie emploie désormais 5 personnes. Elle ne regrette son choix pour rien au monde et se dit prête à recommencer si c’était à refaire. Son seul « regret » : avoir attendu aussi longtemps avant de plonger dans le monde exaltant des entrepreneures…

Le réseautage au féminin

Le cas de Julie n’est pas isolé. Dans un monde dirigé en grande partie par des hommes, les femmes peinent à gravir les échelons. Le parcours est souvent semé d’embûches. Elles doivent redoubler de force de caractère et constamment apporter la preuve de leurs compétences. Les a priori ont la vie dure. Mais ce serait sans compter sur la solidarité féminine ! Plusieurs réseaux se sont créés, tous quasiment à l’initiative d’une femme d’ailleurs. Ils sont grandement utiles et utilisés par ces pionnières qui s’y appuient sans complexes.

Réseautage au féminin

Parmi ces cercles, celui des mompreneurs, créé en 2008, et dont l’objectif, pour les adhérentes, est de se regrouper, trouver du soutien, étendre leurs actions et se rendre plus visibles.

Les Centres Nationaux d’Information aux Droits des Femmes et des Familles (CNIDFF), quant à eux, relayent, à travers leurs quelques 114 antennes locales, l’action des pouvoirs publics en matière d’accès aux droits pour les femmes, de lutte contre les discriminations sexistes et de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour le côté plus financier, le Fonds de garantie à l’initiative des femmes garantit les prêts bancaires à moyen terme.

Bref ! Les femmes ont su s’organiser afin de se faciliter les choses et se faire une place à leur hauteur dans ce monde. C’est bien connu, l’union fait la force ! Parmi leurs plus grands atouts : une facilité d’adaptation accrue face à ces messieurs et une capacité à mener plusieurs taches bien distinctes de front. Et surtout, surtout : une force de caractère et une motivation à toute épreuve !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.