Faire face à la critique en bon manager

Comment gérer les critiquesEn tant que manager,vous êtes forcément exposé à la critique. Il s’agit d’une conséquence de l’essence même du métier : vous prenez des positions sur des décisions et les défendez ardemment. Faire valoir son point de vue, c’est se découvrir et donc assumer les remarques négatives à son égard… Voyons comment faire face aux critiques avec efficacité !

 1. Comprendre l’origine de la critique

Dans tous les cas, vous devez prendre du recul et ne pas tomber dans le piège qui consiste à réagir instinctivement et émotionnellement. Non. La seule attitude qui compte est de rester « zen » et ouvrir grandes ses oreilles pour analyser la situation. Vous devez comprendre ce qui a amené votre interlocuteur à réagir de la sorte. Bref, bien assimiler le contexte.

2. Évaluer le bien-fondé de la critique

Une fois que l’origine est comprise, vous évaluerez dans l’étape suivante si la critique est pertinente ou non. Et surtout si cette réaction est constructive ! Dans le cas contraire, il vaut mieux ignorer la partie « attaque personnelle » et rechercher ce qui se cache derrière. Pour préparer votre riposte, demandez des détails, des justifications, des clarifications sur des points qui vous semblent sensibles.

2. Apporter une réponse

La meilleure stratégie consiste à répondre point par point. Il ne faut surtout pas rester dans la généralité, mais, au contraire, être précis, factuel, professionnel. Reprenez la critique et mettez en relief les faits saillants. Apportez une explication détaillée, circonstancielle.

Votre interlocuteur a raison ? Ne le niez pas, acceptez-le. Vous montrerez ainsi toute votre valeur.

Un autre point : votre interlocuteur doit sentir que vous prenez sa remarque en considération et que celle-ci permet de faire avancer le sujet. Selon le cas, acceptez votre part de responsabilité. Votre crédit personnel n’en sera que renforcé.

3. Définir une action corrective

Si la réponse apportée à la critique implique une correction, proposez une action corrective. Encore une fois, soyez précis. Dans le cas où la correction ne s’impose pas, expliquez-le. Ne soyez pas avare de pédagogie. Expliquez et expliquez encore.

4. Apprendre de la situation

Pour un « self-management » réussi, il faut savoir apprendre de l’expérience pour être encore plus performant lorsqu’une situation identique se représentera. Analysez si vous avez géré correctement la critique en question. Retracez comment vous avez géré la situation du début à la fin. Vous ferez ainsi une analyse sur le fond (le problème) et sur la forme (votre méthode pour faire face).

 D’une manière générale, vous devez faire preuve de calme et montrer une grande confiance en vous. Il est impératif de ne pas répondre dans le même registre, de savoir prendre de la hauteur. Ne pas s’arrêter au premier degré, mais aller plus loin, pour comprendre ce qui se cache derrière. En adoptant une telle attitude, vous aurez de plus en plus de facilité pour gérer ces moments-là.