Actualités et réflexions sur le management et l'entrepreneuriat

Comment développer son pouvoir d’influence ?

[En partenariat avec emlyon business school ]

Si la manipulation et le mensonge sont tous deux totalement contre-productifs, la capacité à influencer autrui de manière authentique et saine est, quant à elle, un atout indéniable pour le manager.

Contrairement à la manipulation qui consiste à manœuvrer de manière indirecte – souvent vile et à sens unique – afin d’arriver à ses fins, l’influence repose sur une démarche sincère et constructive, utilisant persuasion et/ou mimesis.

Management, autorité, charisme et persuasion

Pour exercer un certain magnétisme auprès de son entourage professionnel, le manager doit instaurer un climat de confiance réciproque, favoriser une ambiance propice au dialogue, aux feedbacks, à la coopération et la collaboration, donner des directives claires.

Pour être entendu et respecté, mener un projet à bien, obtenir les résultats escomptés et atteindre les objectifs fixés, il doit être capable de mobiliser ses troupes et emporter l’adhésion de chacun de ses collaborateurs, mais également celle de ses pairs, sa hiérarchie et ses partenaires extérieurs.

Une certaine présence ainsi qu’une capacité à inspirer, convaincre et motiver sont ainsi fondamentales dans le cadre de sa mission. Ces éléments font partie de ce qu’on appelle communément l’influence.

Comment influencer éthiquement ?

L’influence étant souvent confondue avec la manipulation, le manager doit veiller à un management juste, authentique et éthique. Il doit avoir pleinement conscience des éléments entrant en jeu dans sa relation avec son équipe et ses différents interlocuteurs et posséder certaines qualités propres aux personnes influentes.

Les composantes de l’influence

La légitimité

Elle passe par l’expérience passée, l’expertise – connaissance – que le manager a acquise au travers de cette dernière ainsi que par ses compétences – techniques et humaines. Ces 3 éléments, pour bénéficier à l’influence, doivent être en totale cohérence avec l’entreprise, la situation, le contexte et la posture actuelle du manager.

Sans cette légitimité, le manager convaincra difficilement ses collaborateurs ou ses supérieurs hiérarchiques du bien fondé de tel projet ou idée novatrice, par exemple.

La maîtrise de la communication (verbale et non verbale)

Nos messages passent majoritairement par notre gestuelle, notre posture, le ton que nous employons. Le vocabulaire utilisé pour échanger se doit de rester pertinent, mais ne représente qu’un faible pourcentage dans notre manière de communiquer.

Ainsi, pour espérer asseoir un leadership et un charisme naturels, le manager doit en connaître les mécanismes et les codes.

Le pouvoir des émotions

Les émotions sont un autre pilier de l’influence. L’intelligence émotionnelle est l’une des caractéristiques principales des grands leaders. Elle offre en effet des clés que l’intellect ne peut fournir. De nombreux communicants l’expérimentent au travers de discours en mode storytelling, par exemple. Ils font passer leurs messages et convainquent leur auditoire en impliquant émotionnellement chacun dans leur récit.

Le manager possédant une intelligence cognitive développée est ainsi capable d’identifier ses émotions et les maîtriser. Par ailleurs, il a conscience de la façon dont celles-ci peuvent affecter autrui. Son management n’en sera que meilleur, car adapté et bienveillant. Sa capacité à convaincre et influencer ses collaborateurs positivement en sera renforcée.

Les qualités d’un manager influent

Outre une connaissance pointue des éléments intrinsèques à l’influence, le manager, pour être charismatique, inspirant et leader naturel doit pouvoir compter sur quelques qualités personnelles :

  • Confiance en soi : l’assurance envers ses capacités, compétences et connaissances est primordiale. Avoir confiance en sa vision et se montrer solide, fiable envers ses collaborateurs permet au manager de garder sa maîtrise, notamment dans les situations plus délicates, tendues ou encore dans la gestion du changement. La confiance en soi permet également de prendre les bonnes décisions en s’appuyant sur des arguments clairs et précis.
  • Authenticité : se montrer intègre, sincère, droit, juste tout en étant en parfaite cohérence avec ses valeurs et celles de l’entreprise est une qualité essentielle pour instaurer un climat de confiance, favoriser le dialogue et inspirer le respect.
  • Intelligence relationnelle : des relations saines sont la base d’une communication fluide et constructive. Il s’agit de savoir capter autrui et adapter son mode de communication afin de  favoriser les échanges constructifs, les négociations, résoudre les conflits ou encore appréhender et accompagner le changement efficacement.
  • Capacité à convaincre : elle passe par l’écoute active et la reformulation, par l’aptitude à donner du sens aux missions et objectifs fixés, à développer l’intelligence collective, partager les succès, reconnaître le travail de chacun de ses collaborateurs, les responsabiliser et encourager l’autonomie.

Si vous souhaitez développer votre capacité à convaincre ou travailler votre influence, emlyon business school propose une formation courte pour faire valoir ce pouvoir de manière constructive et inspirante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.