Actualités et réflexions sur le management et l'entrepreneuriat

Management, recettes et illusions

Livres managementJ’ai fait un mauvais rêve cette nuit.  J’observais un manager qui était un véritable livre de recettes. Il avait réponse à tous les problèmes grâce à de superbes concepts techniques tous plus obscurs les uns que les autres. A l’écouter, il n’était pas nécessaire de suivre l’actualité des nouvelles pratiques du management, l’entreprise la subissait.

Une organisation en mouvement

En effet, l’organisation voguait sur les flots de telle ou telle méthode à la mode. Elle devenait centrée client, puis 100% supply chain,  enfin « agile ». Pour être « agile », elle l’était ! Ou plutôt devrait-on dire qu’elle devenait agitée… La situation pouvait paraître ridicule. Si ce n’est que derrière tout ceci, des femmes et des hommes trimaient pour satisfaire l’appétit de renouveau du dirigeant. Ce dernier fondait sa légitimité dans le changement. Pour lui, si des nouveaux concepts voyaient le jour, c’est qu’ils étaient meilleurs que les précédents ! Alors oui : l’entreprise était dynamique. Mais au bout de tout ceci, quelle était la véritable valeur créée ? Quel était le coût humain et financier de ce changement permanent d’approche managériale ? Pourtant l’entreprise était prospère. Quels seraient ses résultats si toute cette énergie était utilisée à bon escient ?

Un management qui se résume à l’utilisation d’une boîte à outils

« A chaque problème ses outils » répétait-il inlassablement. Pour lui, il suffisait d’ouvrir sa « caisse » pour sortir LA méthode pour LE problème managérial. Sinon à quoi cela servirait-il de payer des formations si couteuses à ses cadres ? Il leur disait souvent : « des consultants ont réfléchi pour vous ; il vous ont mâché le travail en mettant à votre disposition toutes les méthodes qui vont bien pour vous aider dans votre métier de manager. Il ne vous reste plus qu’à trouver le bon outil et suivre la recette ! » Soit dit en passant, pour trouver le « bon outil », il faut déjà avoir cerné le véritable problème…

 

De telles attitudes n’existent pas dans la vraie vie. Tout le monde sait qu’un manager doit être à l’écoute de son équipe, intégrer les outils, les adapter à la situation pour les utiliser en toute pertinence. Un outil reste un outil. Il s’agit d’un moyen et non d’une fin. Rien ne remplace la subtilité et la finesse d’analyse des problèmes par le manager. Nous sommes tous conscients que chaque situation est différente et demande une réponse adaptée. Nous savons tous que le management de l’homme ne peut pas être mis en équation.

Heureusement, il s’agissait bel et bien d’un cauchemar… Quoique…

 

Crédit photo : © utemov – Fotolia.com

8 réactions pour “Management, recettes et illusions

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article, car parfois les comportements « cauchemardesques » de management nous font douter de nos propres convictions. Depuis la démocratisation de l’informatique nous sommes devenus des adeptes du « copier-coller » et donc ce qui préoccupe le plus ce sont les outils.
    Comme si bien dit dans l’article « il faut d’abord cerner le problème; allez voir un medecin et dites lui que vous avez mal au ventre alors que c’est de maux de tête que vous souffrait, vous verrez si il vous donnera le bon remède.

  2. Bonjour,
    depuis que les Hommes vivent en groupe toutes les formes de management ont été mises en œuvre. S’il existait des pratiques parfaites ça se saurait. L’entreprise (quelle que soir sa forme) doit bien définir sa valeur (ce pour quoi elle existe) et les règles liées aux relations humaines (voir image symbole et modèle mental ).
    Le management devra permettre aux individus de s’adapter, approprier, intégrer, défendre ces règles. A partir de cette situation les problèmes de stress, de pression, autres de même type seront ramenés à un niveau acceptable voire positif pour l’individu.

  3. @FranckNEF Conseil, oui c’est le challenge de tout manager

    @Heraoua Yacine, merci pour l’illustration

    @Josélaguna.services, je pense également qu’en matière de management la perfection n’existe pas. Le tout c’est d’éviter de faire trop d’erreurs. Je partage votre avis, s’appuyer sur les composantes de la culture de l’entreprise, c’est donner un sens, une cohérence, un cadre permettant à chacun de se repérer.

  4. Bonjour à tous

    Effectivement cerner d’abord le problème exact est essentiel, sous peine d’appliquer des solutions inadaptées – comme en médecine pour reprendre l’illustration d’Heraoua Yacine. Le livre de recettes de ton cauchemar, Laurent, il est révélateur de notre besoin de régler vite les problèmes, s’en débarrasser avant toute chose. L’idée qu’il soit plus efficace de patienter, comprendre et enfin agir semble inconfortable pour beaucoup de monde si j’en crois la rapidité à trouver des solutions toutes faites. Et c’est d’autant plus dommage en entreprise, que nous avons affaire à un système complexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.