Actualités et réflexions sur le management et l'entrepreneuriat

Six Sigma et les valeurs de l’entreprise

« Il faut utiliser Six Sigma pour faire évoluer les valeurs de l’entreprise »


Par Emmanuel Pascart

L’entreprise est devenue un « terrain de jeu », transformant les individus en sportifs de haut niveau, au service du changement. Leur mission : créer de la performance et de la valeur en se focalisant sur les processus qui ont un impact direct sur la « satisfaction client », le moyen de faire des bénéfices. L’approche s’est développée modérément en France dans les années 90, du fait d’une image de la qualité souvent associée au management par les contraintes. Le contexte actuel de la crise semble redonner un nouvel élan à cette approche. Elle donne à la qualité une dimension plus large. On parle de performance, d’innovation sur l’organisation jusqu’à l’excellence opérationnelle, même si ce terme me parait trop fort et trop élitiste.

L’approche Six Sigma rompt avec les débats stériles et les hésitations portant sur le choix de la rupture ou de l’amélioration continue. Elle montre l’utilité des deux démarches en créant une rupture et en améliorant de façon continue l’entreprise toute entière. Ainsi, elle permet de diminuer les risques de résistances au changement qui sont identiques quelque soit le projet et souvent liés à un manque de vision du projet, à un faible soutien de l’équipe dirigeante, à un manque d’objectifs clairs et à la crainte naturelle du changement. L’approche est souvent initiée par l’équipe dirigeante, conduite par des Chefs de projets internes (« Black belt ») selon la méthode DMAIC et grâce à l’implication du personnel de l’entreprise. Au-delà des indicateurs financiers, l’approche repose sur une méthode de calcul qui fondées sur la mesure opérationnelle accessible aux collaborateurs.

Les valeurs culturelles partagées avec Six Sigma

A travers mes expériences, mes recherches, mes rencontres, j’ai pu débattre sur le thème de Six Sigma et sur sa vocation concrète à changer l’entreprise en l’orientant sur des chemins simples et efficaces de performance et d’efficience. Au fur et à mesure de la maturation de mes réflexions, ces hommes et ces femmes m’ont aidé à alimenter ma vision.

Les résultats sont assez parlants. La généralisation de l’approche à toute la chaine de valeur de l’entreprise permet incontestablement de révéler la capacité d’une organisation à s’orienter vers des valeurs qui lui permettront d’évoluer dans un environnement fluctuant !

Les valeurs associées à Six Sigma (révélées et/ou accentuées) sont les suivantes :

Un esprit d’équipe avec un rapprochement des métiers autour d’un même objectif.

Une culture du changement avec une méthodologie qui permet à l’individu d’être créatif (concevoir l’entreprise de manière simple et efficace, résoudre les problèmes par la recherche des causes premières).

Une communication renforcée par une « vision processus » de l’entreprise qui permet d’éviter un cloisonnement des métiers.

Un engagement plus fort ! Fini les consultants qui traversent nos bureaux sans savoir de quoi il s’agit, renforçant nos peurs et ces fameux bruits de couloir selon le vieil adage du « donne moi ta montre que je te donne l’heure » ! Avec Six Sigma, le personnel est impliqué et se dote de nouvelles compétences favorisant la réciprocité et le « win to win » dont tout le monde parle systématiquement. Le langage opérationnel et les succès rapides motivent et crédibilisent l’approche.

Une culture de la mesure s’instaure dans l’organisation, pas seulement dans les projets : si on peut mesurer, on peut corriger. Le système de mesure devient un outil de pilotage et pouvoir prouver ce qu’on avance et donner des objectifs mesurables devient une règle de fonctionnement.

La satisfaction client est la clef et le point de départ de Six Sigma qui favorise une démarche transversale du travail.

L’excellence opérationnelle prend toutes ces formes avec une approche permettant de maîtriser chacun des processus de l’entreprise.

 

En espérant qu’à présent vous ne verrez plus Six Sigma de la même manière !

Emmanuel Pascart est titulaire d’un Exécutive Master de ESCP Europe et Supélec en Business consulting et d’un Master en gestion d’entreprise, l’auteur conjugue une expérience dans la stratégie marketing et commerciale et dans la gestion de projet avec l’approche Six Sigma. Il a mis en place au niveau marketing les prestations de services d’un grand constructeur informatique et d’un éditeur de logiciels. Ensuite, il intègre de grandes multinationales industrielles pour gérer les projets des comptes clefs puis est sollicité pour intégrer un groupe de projet Six Sigma sur l’Europe. Dès lors il se passionne pour la conduite de changement associée à Six Sigma.

3 réactions pour “Six Sigma et les valeurs de l’entreprise

  1. Bonjour,

    Vous évoquez le vrai challenge des entreprises. Bravo pour votre article. Je veux simplement ajouter que d’autres modèles visent le même but. Et en particulier le modèle EFQM.
    Tout celà pour dire que le management par les valeurs devrait être le management du 21ème siècle !

    Cordialement.

    Jean-Claude Dussaucy

  2. L’article a été libellé dans un style hermétique qui rend encore plus mythique le concept.
    Et à la fin, l’auteur a exprimé ,sans rire, son espoir d’avoir rendu le concept accessible à tous!
    Ou alors il s’adressait à ceux qui savent déjà; dans ce cas, il aurait pu s’en abstenir.
    Pour bien faire maintenant, je lui propose de rédiger un article qui initie, une sorte de « six sigma pour les débutants »
    Avec l’espoir de le relire bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.