Pourquoi et comment devenir travailleur indépendant ?

Maj le 23/04/2019 par Raphaële GRANGER

Travailler à votre compte : devenir votre propre boss, être libre dans vos choix, votre rythme de travail et vos horaires... Vous en rêvez ? Avant de vous lancer tête baissée dans cette formidable aventure, prenez le temps de vous renseigner pour bien ficeler votre projet !

Avant toute chose, il est important et vital de ne pas confondre indépendant et solitaire… Si les avantages sont nombreux, les écueils ne le sont pas moins. Il est donc indispensable de bien vous renseigner en amont. Tout le monde n’est pas apte à travailler en « solo ». Surtout si votre expérience se résume en de nombreuses années passées dans le salariat.

Pour garantir la réussite de votre projet et sa pérennité, il vous faudra réfléchir aux points suivants : quel régime fiscal adopter, quelles sont les formalités à accomplir, à combien vont se monter vos premières cotisations sociales ? etc.

L'enjeu est de taille :  remplacer une source récurrente et stable de revenus (à modérer en cas de crise) par des revenus incertains - qui peuvent toutefois se révéler bien supérieurs lorsque votre affaire aura bien prospéré.

Qu'est-ce qu'un travailleur indépendant ?

Comme son nom l'indique, le travailleur indépendant ne dépend justement de personne d'autre que de sa propre personne. Il est son propre chef. En effet, il n'existe aucun lien de subordination permanent entre lui et son/ses client(s) . Il est autonome (pas de contrat de travail), libre et responsable. Propriétaire de son affaire, il est son propre employé. S'il est seul décisionnaire, il doit toutefois s'adapter à ses clients et son marché afin de faire prospérer son entreprise - et ses revenus. Il doit également être polyvalent et posséder un minimum de connaissances dans des domaines connexes à son activité (gestion comptable et commerciale, informatique, communication, etc.) s'il souhaite pérenniser son entreprise sur le long terme.

On parle également de "freelance", terme anglo-saxon littéralement traduit en Français par "chevalier libre", qui exprime tout à fait le caractère "sous les ordres de personne", mais aussi le fait de devoir "combattre" pour défendre ses intérêts ou ceux d'un "seigneur" ayant fait ponctuellement appel à ses services. 

On trouve aujourd'hui des travailleurs indépendants dans de nombreux secteurs d'activité : artisanat, informatique, architecture, commercial, conseil, etc. Il s'agit de micro-entrepreneurs (ME, anciennement auto-entrepreneurs) qui font partie des entrepreneurs individuels (EI) ou bien encore associés uniques de leur société (EURL, SASU , SELARL, SELAS).  Ils doivent être  immatriculés au titre de leur activité auprès d'un organisme d'affiliation (RCS - registre du commerce et des sociétés, répertoire des métiers, registre des agents commerciaux, URSSAF) et respecter un certain nombre d'obligations fiscales, sociales, etc.

travailleur independant

Les avantages et inconvénients d'être à son compte

La motivation principale est dans le titre même de cette page : devenir indépendant ! Tout est dit. Finie la hiérarchie pesante où les intérêts personnels et ceux de l'entreprise divergent... Toutefois si les avantages de travailler à con compte sont nombreux, il existe néanmoins des points qui sont plus délicats  à vivre/gérer - voire contraignants ou pesants parfois pour certains.

Les avantages d'un travailleur indépendant

Être son propre chef présente bien des atouts. Parmi les plus fréquemment entendus, on trouve :

  • libre arbitre : possibilité d'accepter ou refuser les missions, en accord avec ses valeurs, son emploi de temps ou sa vie personnelle, etc.
  • liberté : dans ses choix, ses décisions, sa stratégie, son mode de travail, etc. 
  • flexibilité : dans ses horaires, son rythme et ses amplitudes de travail, son lieu de travail, etc.
  • équilibre : entre vie professionnelle et vie privée, possibilité de caler des moments dédiés à soi-même ou à son entourage (sport, activités avec les enfants, vacances, etc.) plus ou moins quand on le souhaite, etc.
  • adaptabilité : avec ses besoins, ses priorités (par exemple, certains TI vont travailler "à fond" pendant 6 mois pour pouvoir profiter des 6 mois restant dans l'année et s'investir dans d'autres projets plus personnels ou bien encore travailler à mi-temps en tant que salariés et combler les heures manquantes en tant que freelance).

Cette liste n'est pas exhaustive, chacun trouvant ses avantages en accord avec lui-même !

Les inconvénients du freelance

Le statut de travailleur indépendant ne convient pas à tout le monde. En effet, la médaille a son revers. Le monde du travail à son compte comporte ses déplaisirs :

  • incertitude des missions (et donc de sa rémunération) : c'est le plus grand frein avancé par ceux qui finissent par abandonner l'idée d'indépendance. 
  • obligations administratives : impossible d'y échapper ! La loi exige certaines démarches auxquelles il faut se plier : comptabilité , gestion, etc. qu'il est possible de déléguer, bien sûr, en prévoyant le budget en conséquence.
  • polyvalence/tâches connexes à votre activité principale : communication , marketing, rédaction de devis , contrats commerciaux , démarchage clients, etc. Là encore, s'il est parfois possible de faire appel à des prestataires externes, cela représente un coût non négligeable. Il est préférable, quoi qu'il en soit, de maîtriser certaines connaissances dans ces différents domaines, ne serait-ce que pour ne pas se faire berner !
  • volume d'heures : à travail équivalent, il est illusoire de penser pouvoir dégager le même salaire qu’auparavant en effectuant moins de 35h par semaine en tant que travailleur indépendant.
  • isolement : certains freelances gèrent mal cette toute nouvelle autonomie et se retrouvent rapidement seuls, notamment dans les moments difficiles.
  • entourage : il représente souvent un frein, car peu de personnes imaginent réellement les investissements (financiers, temps, charge émotionnelle, etc.) qu'induise la mise à son propre compte.

Pour réussir, il est primordial d'avoir le soutien total de vos proches.

Avant de se lancer dans la création d'une activité

Si vous avez le désir de vous lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat, que vous n'avez pas de projet précis ou que que vous ne savez pas vraiment vers quel domaine vous diriger, il est essentiel de vous renseigner sur les secteurs porteurs du moment, les opportunités à saisir (innovation, nouveau métier pour lequel vous avez des aptitudes particulières, niche professionnelle, etc.).

Ensuite il vous faut intégrer une vérité : seul, on ne peut rien . Personne ne maîtrise tout dans tous les domaines. Il va donc vous falloir vous entourer de partenaires divers et variés, dont les incontournables :

  • comptable - voire expert comptable si besoin (A lire :  comment choisir un expert-comptable ? ) - ou en tous les cas une personne du métier capable de vous aiguiller, vous conseiller dans ce domaine.
  • juriste et/ou avocat : un référent qui saura répondre à vos interrogations et/ou vous orienter, vous conseiller sur les sujets relatifs aux lois en vigueur, normes, formalités obligatoires, etc.
  • banquier, conseiller financier : primordial pour la réussite du projet et son évolution.

" Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès ." -  Nelson Mandela

Il vous sera utile, par ailleurs, de détenir des compétences en communication (éventuels supports de vente, plaquettes de présentation, etc), vente (avoir une idée, c'est bien... savoir la vendre, c'est mieux !), informatique (site internet), etc.

Et puis il vous faudra posséder quelques qualités essentielles qui vous seront utiles tout au long de votre aventure : une solide confiance en vous  (croire en votre projet, en vos capacités à le mener à bien), une forte capacité à rebondir en cas d'échec , parfaite maîtrise du changement , facilités de communication - notamment pour défendre votre projet ( pitch ) auprès d'investisseurs ou autres partenaires professionnels...

Statut juridique

Que vous exerciez une activité artisanale, commerciale ou bien encore une profession libérale, les statuts possibles sont nombreux : Entreprise Individuelle (dont Micro-entreprise), EURL, SASU, etc. Il vous faudra opter pour celui qui correspond le mieux à votre projet, en prenant en compte des particularités de chacun de ces statuts (formalités plus ou moins réduites, apport en capital ou non, protéger ou non votre patrimoine, etc.). 

Pour ce faire, il est essentiel de bien vous renseigner auprès d'organismes reconnus afin de connaitre toutes les options possibles, peser le pour et le contre pour chaque statut et choisir en toute connaissance et conscience.

Les formalités 

En fonction du statut juridique que vous aurez choisi, les formalités seront plus ou moins fastidieuses : simple déclaration au CFE, immatriculation rapide et aucun statut pour une Entreprise Individuelle ; immatriculation, dépôt de capital, rédaction de statuts et autres documents juridiques pour une société.

Ici encore, il est crucial de bien vous informer afin d'être en règle avec la loi.

Pour aller plus loin sur le sujet :

Dossiers

Régimes sociaux des travailleurs indépendants

Dossier complet sur la protection sociale des travailleurs indépendants en France : cotisations et contributions sociales, régime de retraite, etc.

Service Public Structures unipersonnelles

Devenir travailleur indépendant - Auto-entrepreneur, EIR, EURL... Que choisir comme structure pour exercer une activité en solo ? l'AFE propose un tableau comparatif pour aider à faire son choix. Les points principaux sont analysés : Régime fiscal, formalité, fonctionnement... Une aide précieuse pour aider à faire le bon choix.

bpifrance-creation.fr

Fiches pratiques

Travailleur indépendant : les modalités de votre prise en charge

Focus sur les missions de la Sécurité Sociale vis à vis des travailleurs indépendants depuis janvier 2018 : ce qui a changé, qui est affilié ? etc.

Le site de l'Assurance Maladie AMELI


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :