Faut-il supprimer les budgets ? Quelles sont les alternatives ?

Publié le 15/03/2012 - Mis à jour le 23/03/2017

Le point de vue de Catherine du site Finance Technique

Les budgets sont effectivement contestés, en grande partie à cause de l'incertitude de l'avenir: établir un budget risque de rigidifier les actions de l'entreprise alors qu'elle a besoin d'être flexible.

Voici deux alternatives:
- Etablir des prévisions glissantes sur une durée plus courte: 3 mois par exemple. Ce qui permet de changer les plans d'action si c'est nécessaire.

- Etablir des objectifs relatifs à la place des objectifs fixes. Par exemple, au lieu d'établir un objectif de CA, établir un objectif de part de marché.
L'avantage est que ce genre d'objectifs prend en compte la modification de la conjoncture: on peut avoir comme objectif d'augmenter sa part de marché alors que le CA baisse pour tout le monde si la conjoncture est mauvaise.

 

La réponse de Florent Fouque auteur de l'ouvrage "L'Antibible du Contrôle de Gestion"

Je suis d'accord avec Catherine, la solution de raccourcir le délai de budget à 3 mois est pertinente.
Mais globalement, je ne pense pas qu'il faille supprimer les budgets, il faut simplement les utiliser différemment.

- Pour commencer, il ne faudrait jamais construire son budget sur la base de l'exercice précédent. Ce point de départ entraine divers comportements néfastes comme la reconduite systématique de dépenses qui sont devenues inutiles.

- De la même façon, le budget ne doit pas être réparti en % par service, car cela amène les responsables de service à protéger leur part du gâteau et chercher toujours à obtenir toujours plus de budgets. A ce stade le budget comme le nombre de personnes à gérer devient un signe de pouvoir hiérarchique dans l'organisation.

- Autre point, il ne faut surtout pas "coefficienter" le budget sur l'exercice précédent, car cela peut devenir sclérosant dans la prise de décision innovante ou la réactivité à profiter d'une opportunité de marché.

- Enfin, il faut se garder une marge de manœuvre et ne surtout pas rester figer sur le budget fixé initialement.

Bref, il faut partir d'un budget base 0 et se rappeler que la finalité du budget est de contenir les dépenses et non pas de bloquer l'activité.

Ce sujet est référencé dans : Gestion budgétaire - Contrôle de gestion - Finance - Gérer les finances