Trouver une réponse à l'unanimité avec la technique de Delphes

Maj le 08/01/2020 par Raphaële GRANGER

Trouver graduellement et rapidement un consensus en partant de plusieurs propositions d'experts quant à une problématique plus ou moins complexe... Voici l'objectif de la technique de Delphes.

Technique Delphes min

Présentation de la méthode

La méthode tire son nom de la ville de Delphes en Grèce antique où la pythie - Oracle du temple d'Apollon - faisait ses prédictions. Cette technique fut élaborée dans les années 40-50 aux États-Unis par deux chercheurs : Norman Dalkey et Olaf Helmer et avait pour objectif, à l'époque, d'étudier les tendances sur le long terme.

Améliorée et enrichie au fil des années, Delphes est considérée comme une technique de communication collective et ordonnée. Un outil permettant de rapidement obtenir un consensus en partant de réflexions individuelles d'experts (un minimum de 8 individus possédant suffisamment de connaissances et de légitimité sur le sujet pour pouvoir apporter une réflexion constructive) mises progressivement en commun au travers de consensus successifs.

La démarche comporte de nombreuses variantes, dont la suivante : 

  1. L'animateur formule la thématique de l'atelier de travail
  2. Chaque participant note 5 à 10 idées/avis/solutions sur la question
  3. Les participants se regroupent par 2, analysent, argumentent, si besoin négocient pour arriver à un consensus parmi toutes leurs propositions initiales.
  4. Les duos se regroupent par 2 (sous-groupes de 4 participants) et mettent en commun les 2 propositions qu'ils ont retenues chacun en duo. À nouveau, les 4 collaborateurs analysent et réfléchissent sur les 2 idées ainsi étudiées jusqu'à convenir de la solution la plus adéquate à l'unanimité.
  5. Les sous-groupes se regroupent ensuite par 2. Ce qui donne 8 participants par groupe qui réfléchissent jusqu'à formuler une proposition acceptée à l'unanimité. Ces groupes se regroupent à nouveau. Le processus se répète jusque à ce qu'il ne reste qu'un seul grand groupe qui devra statuer à l'unanimité sur LA solution finale retenue.
NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace
  • Paiement sécurisé simple et rapide

Pourquoi utiliser la technique de Delphes ?

L'idée est d'obtenir un consensus autour d'un ensemble de solutions/idées/avis formulés par les participants à la réflexion au fil de mises en commun et de négociations. Chaque décision est votée à l'unanimité.

Les champs d'application sont ainsi divers : 

  • gestion de projet
  • gestion du changement
  • résolution de problème
  •  lancement d'un nouveau produit/service (marketing)
  • stratégie

Avantages

  • Participation active de tous les membres présents
  • Négociation progressive quant aux idées formulées
  • Analyse successive des différents arguments/contre-arguments
  • Limitation de l' effet de groupe ou de la pression silencieuse que peut exercer la majorité/hiérarchie
  • Consensus rapide

Limites

  • Difficulté à garder son attention tout au long de la session
  • Complexité à se mettre d'accord
  • Difficulté de certains participants à défendre leurs idées face à un collègue trop extraverti
  • Échanges qui peuvent être houleux selon la thématique abordée
  • Durée des échanges délicate à maîtriser lorsque les participants sont nombreux

Comment utiliser la technique de Delphes ?

La méthode est relativement complexe à mettre en place. D'une part, car un nombre suffisant d'experts n'est pas toujours simple à réunir, d'autre part, car motiver chacun à défendre ses idées tout en écoutant activement celles des autres est parfois délicat. Par ailleurs, la technique peut s'avérer stérile dans les contextes conflictuels.

  1. Préparation de la réunion

    Maîtriser l'animation : le rôle de l'animateur ou facilitateur est ici important. Il doit être à même de conduire l'atelier de manière neutre, recadrer les débats si ces derniers s'enveniment, maintenir le timing défini (la durée d'une session est variable selon la thématique et le nombre de participants - généralement 90 à 120 minutes), s'assurer que les échanges se mènent sans contraintes ou pressions quelconques.

    Choisir les experts/participants : ceux-ci doivent posséder les compétences adéquates et suffisantes en lien avec la thématique ainsi qu'une certaine légitimité dans ledit domaine.

  2. Définir l'objectif de la réunion

    L'animateur/facilitateur énonce la problématique de manière claire et précise. Les experts composant le groupe doivent intégrer précisément l'objet de l'étude.

    L'animateur indique l'objectif de la séance de travail et spécifie le déroulement de cette dernière de manière à ce que tout soit bien clair pour chacun.

  3. Production

    1er tour

    Chacun réfléchit dans un premier temps de son côté et note quelques idées/solutions/avis quant à la thématique travaillée.

    Les participants se regroupent ensuite par paire. Chaque individu présente alors ses propositions à son binôme : idées, avantages, limites, impacts, etc. sont décortiqués.

    Le duo se met ensuite d'accord sur une seule des propositions formulées et la défendra face à un autre duo au tour suivant.

    2ème tour

    Les duos se regroupent par paires. Les 4 membres de chaque nouveau groupe ainsi constitué étudient alors les 2 propositions retenues précédemment par leurs duos respectifs. Chacun défend sa proposition et écoute attentivement celle de l'autre duo.

    Les quatuors argumentent ainsi jusqu'à trouver un premier consensus en ne conservant qu'une des deux propositions qu'ils défendront chacun au tour suivant face à un autre quatuor.

    À ce stade il est intéressant de désigner, dans chaque groupe, un "délégué" ou "rapporteur" qui sera chargé de défendre la proposition retenue au prochain tour face aux autres groupes.

    Tours suivants

    Les quatuors se regroupent par groupes de 8 personnes. Le processus de réflexion à nouveau s'implémente : chacun des quatuors, par le biais de son rapporteur le cas échéant, présente la proposition qu'il a retenue jusque lors et la défend auprès de l'autre quatuor qui écoute attentivement. À son tour, ce dernier présente sa proposition et le groupe dans son entièreté réfléchit à l'option la plus adéquate jusqu'à se mettre d'accord à l'unanimité. 

    Le process de consensus progressif se répète. Les groupes fusionnent par deux jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un seul grand groupe formulant une proposition adoptée à l'unanimité.

  4. Décision et action

    Une fois le consensus établi, il ne reste plus qu'à définir un plan d'action, le mettre en place et en assurer le suivi. 

Ce dossier est référencé dans : Résolution de problèmes : démarche et outils

Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !