Suis-toi toi-même... pour être suivi

Publié le 04/12/2014 - Mis à jour le 15/09/2017
leadership3 2

Le mot de leadership se répand en entreprise, comme une idée fixe. Il faudrait avoir du leadership pour diriger, manager, entraîner, mobiliser, susciter l'adhésion. Pourquoi pas ? En revanche, "Développe ton leadership !" sonne comme une injonction pour le moins paradoxale.

D'abord, si j'obtempère à celle-ci, je perds un peu de mon libre-arbitre - comment alors avoir du leadership ? Ensuite, le leadership ne se décide pas : il se manifeste.

Qu'est-ce qui fait que le leadership advient ? C'est un phénomène qui émerge d'une relation entre une personne d'un côté, et d'autres : son équipe, ses collègues, ses partenaires, et plus largement ceux qui croisent sa route.

Le leadership se manifeste chez une personne non pas en raison de ses seules qualités innées ou acquises, mais tout autant par la relation qui s'instaure entre elle et ceux sur qui elle a un impact (inspirant, mobilisant, fédérateur...), sans oublier le rôle que jouent ces "influencés" dans la relation.

Tel directeur de projet a du leadership parce qu'il sait toujours rester calme dans les moments de crise ET qu'il est entouré d'une équipe stressée,

Telle chef de service en a parce qu'elle garde une détermination sans faille alors que son équipe cède régulièrement au doute,

Tel entrepreneur aura du leadership par ses idées novatrices, inspirant envie et confiance chez ceux qu'il croise.

Alors, vu comme ça, comment pouvons-nous développer notre leadership ?

Peut-être en commençant par répondre "si je veux", à toute personne qui nous demande d'en avoir. Ce qui revient à choisir sa voie pour soi-même, et paradoxalement, en tournant le dos à l'injonction du leadership, nous commençons déjà à en avoir. Vous me suivez ?

Quand nous décidons pour nous-même, nous envoyons autour de nous un message - que je crois inspirant pour une partie d'entre nous - d'autonomie, de possibilités, de liberté. Regardez l'engouement que peut susciter aujourd'hui l'entrepreneuriat, voilà un exemple.

C'est un peu comme si le leadership arrivait au moment où nous cessons de le chercher directement. Et si la clé c'était de se suivre soi-même ?

Etre son propre leader, en choisissant de s'appuyer sur ses points forts et d'aller vers ce qui nous inspire, nous tout seul. Cela suppose de bien se connaître : ses valeurs, moteurs, représentations, objectifs...

C'est, ensuite, fort de cette connaissance de soi et de cette confiance en soi, oser choisir où l'on va et faire ce en quoi l'on croit (et cela commence dans les petits gestes).

C'est, enfin, entrer en relation avec les autres, communiquer, se laisser parfois inspirer par eux. Quand nous nous sentons pleinement en ligne avec nous-même, nous faisons plus de place aux idées des autres, à la diversité et à l'adversité.

Ma conviction, c'est qu'en étant notre propre leader, nous devenons plus inspirants pour ceux qui nous entourent.

Finalement, le leadership, c'est ce qui arrive quand nous sommes occupés à suivre notre propre voie et notre propre voix.

A propos de l'auteur


karine-aubry.jpg Karine AUBRY

Coach certifiée
Membre de l’AEC-EMCC – Association Européenne de Coaching
Formée à l’Ecole Française de Coaching Devenue coach après 15 ans d’expérience en conseil, management de projets & équipes dans l’IT, communication et marketing. Accompagnement de dirigeants et managers, en particulier sur leurs compétences relationnelles, leur leadership, leur posture et savoir-être.

Son blog : L'Oeil du Kolibri
Son site professionnel : http://www.kolibricoaching.fr


Vous souhaitez devenir auteur sur notre site et partager votre expérience/expertise sur notre Mag'? Contactez-nous !


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

  • Gravatar for dagnogo abdoul

    dagnogo abdoul 16/12/2014 12:02

    seul l'estime de soi peut entrainer la confiance en soi et inexorablement cela aboutit au leadership

(Re)lire les derniers numéros

Le mag du manager