Portrait d'un manager bienveillant

Publié le 10/03/2016 - Mis à jour le 31/03/2017
smile

Manager un collaborateur est un art qui s’apprend et un talent qui se développe. La crise économique et la rareté de l’emploi ont renforcé la directivité. Pourtant, un collaborateur serein produit un meilleur travail et vient avec plaisir dans l’entreprise.

Manager de façon bienveillante n’est pas dire oui à tout et aller systématiquement dans le sens du collaborateur. Bien au contraire, le manager bienveillant sera celui qui saura faire grandir ses collaborateurs pour leur permettre de se développer et de progresser. L’une des missions principales du manager est de fixer et tenir le cadre. Voici quelques idées pour agir avec efficacité sur ses collaborateurs.

Fixer le cadre

Donner du sens et cadrer les missions de sa direction et de son service sont les éléments clés du succès. Le manager qui sait fixer le cadre prend soin de ses collaborateurs et leur permet d’être sécurisés. Si les enjeux sont clairs et concrets, s’ils sont définis en objectifs qualitatifs et quantitatifs mesurables et contrôlables, le collaborateur comprendra le sens de ce qu’il fait, saura où il va et pourra mesurer lui-même ses réussites et définir ses marges de progrès. Le manager bienveillant est celui qui sait montrer la voie et accompagner ses collaborateurs sur cette voie.

A éviter : « Nous avons l’impression que notre manager conduit une voiture, nous voyons que nous allons dans le mur et il ne s’en rend pas compte. »

Faire confiance

Savoir reconnaitre les points de force et valoriser les réussites en reconnaissant les qualités du collaborateur. Le manager bienveillant sait faire confiance. Pour autant, cette dernière n’exclut pas le contrôle. En laissant le collaborateur assumer ses responsabilités et ses choix, le manager lui donne l’opportunité d’apprendre. Nul n’étant à l’abri d’une erreur, même si le collaborateur échoue la première fois, le manager le confrontera positivement en lui permettant de comprendre son erreur et corriger son action ou son comportement pour éviter que cela ne se reproduise.

A éviter : « Mon patron ne voit que ce qui ne va pas, il pointe le moindre détail en étant toujours sur mon dos. J’ai vraiment le sentiment qu’il ne me fait pas confiance ».

User et abuser de la communication

La mé-communication est l’ennemie du manager. Penser que les choses sont claires et comprises est une grave erreur de management. Le manager bienveillant est celui qui sait communiquer à tout moment avec ses équipes. La communication est particulièrement importante en amont. En gravitant large, le manager prend en compte l’ensemble des avis. Il se soucie du point de vue des autres et sait les écouter. Au moment de la prise de décision, il sait l’assumer et la communiquer en ligne droite auprès de ses équipes. Un manager bienveillant sait savoir dire non à une situation, mais il sait également dire oui à la personne et lui expliquer ses prises de positions.

A éviter : « Nous sommes toujours les derniers informés dans notre équipe, tu te rends compte, ce sont les clients qui nous expliquent notre nouvelle organisation ! »

Combiner exigence et confiance

Bienveillant signifie : « vouloir le bien». C’est rechercher le plus positif chez chacun et vouloir faire avancer et progresser les autres et soi-même. La bienveillance est un atout ; mais elle peut se transformer en  dilettantisme ou en consensus mou non productif. Paradoxalement, la confiance nécessite l’exigence. Le manager se doit de faire confiance à son collaborateur et à son équipe. La première qualité du manager est l’exemplarité, avant d’être exigent avec les autres, il le sera avec lui-même. Cependant, une exigence qui n’associe ni la forme de la communication, ni la confiance génère un stress contre-productif.

A éviter : «  Je ne vois jamais mon boss, je ne sais même pas s’il est content de mon travail. J’ai besoin qu’il me dise ce qu’il pense de moi et de mes réalisations »

A propos de l'auteur


  L TylskiLaurent TYLSKI

Accélérateur de Changement – Coach de dirigeants – Comportementaliste – Directeur Général d’Acteo Consulting

Laurent est coach de dirigeants, consultant international en leadership, management, négociation et management commercial. Il est co-fondateur et « Managing partner » de la société ACTEO® Consulting, une société de conseil et de formation en développement personnel, management et vente. Il est également Fondateur de l’Association Française des Conférenciers Professionnels et expert coach et formateur en Process Communication Management.

Son site : acteo consulting


Vous souhaitez devenir auteur sur notre site et partager votre expérience/expertise sur notre Mag'? Contactez-nous !


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

(Re)lire les derniers numéros

Le mag du manager