Pour un recrutement humain

Publié le 16/05/2014 - Mis à jour le 15/09/2017
masques

Le recrutement n'est pas un acte anodin, tant du point de vue du recruteur que du postulant . En effet, lorsque l'on est le recruteur, à court, moyen ou long terme, le candidat recruté sera nécessairement l'un des acteurs du succès ou des difficultés, de son équipe, de son organisation, de son entreprise. De même, lorsque l'on se place du point de vue du postulant, l'implication est encore plus directe : Qu’il s’agisse d’une personne au chômage et donc en "position d'instabilité sociale", pour qui les enjeux et les espoirs n'en sont que plus grands ; ou d’une personne s’inscrivant dans une démarche de mobilité professionnelle, pour qui le poste proposé représente bien souvent dans son esprit, "son opportunité" d’évolution de carrière.

Dès lors, être partie prenante d'un recrutement, induit nécessairement de part et d’autre une pression née d'enjeux spécifiques . Pour le recruteur, que cela soit consciemment ou inconsciemment, l'enjeu pesant tout particulièrement au cours du processus, est notamment celui de la bonne décision, celui du choix de la bonne personne. Pour le postulant, au delà de l’enjeu évident d’être celui qui sera retenu, bien d’autres dimensions personnelles et conséquences peuvent également entrer en ligne de compte, en fonction de sa situation particulière (précarité financière, niveau de confiance en soi, etc.).

En d’autres termes, toutes ces dimensions sont autant d’éléments de nature à favoriser la mise en œuvre de jeux d’acteurs réciproques, et différents biais, lors du processus de recrutement. Or, la réussite mutuelle d’un recrutement nécessite tout à l’inverse, de tendre de part et d’autre, vers des échanges les plus équilibrés possibles, d'humain à humain, et donc de sortir au maximum de postures et d'échanges "d'acteur à acteur".

En conséquence de quoi, considérer « l’humain comme étant au cœur du recrutement », c’est alors tout à la fois :

  • considérer en qualité de recruteur, sa propre dimension d’être Humain dans ce contexte particulier qu'est le processus de recrutement,
  • et considérer le candidat lui-même en tant qu'être Humain.

Considérer sa propre dimension d’être Humain en tant que recruteur, de quoi s’agit-il ?

En premier lieu, cela consiste à bien se connaître , et pour cela à avoir travaillé une certaine prise de recul sur soi, sur ses modes de pensée, et sur la qualité de ses recrutements antérieurs, en regard du devenir des personnes recrutées par le passé. Dans ce cadre, il s'agit par ailleurs d'identifier et d'appréhender ses propres limites, inhérentes à sa nature humaine. Ceci, par exemple en ayant conscience de l’existence des différents biais cognitifs dont nous pouvons faire l’objet, d'y être attentif, et d'avoir conscience de notre besoin naturel d'être rassuré. Un besoin, qui si nous n’y prêtons attention, peut en outre nous amener à diluer et déporter notre part de responsabilité, derrière des processus, des outils, des intermédiaires, etc.

Recruter quelqu'un n'est pas quelque chose d’inné. Ainsi, au même titre que la véritable écoute est une dimension que l'on ne peut que gagner à développer et travailler, il peut également être intéressant d’apprendre en toute humilité :

  • à mieux questionner , à mieux communiquer tout au long du processus de recrutement , etc.
  • à développer sa capacité à être au clair sur ce que l'on recherche précisément , sur ce que l'on vise à valider explicitement en termes de compétences, potentiels, talents, et ainsi à objectiver au mieux notre prise de décision.

Autant d’éléments à considérer dans l’idée d’un auto-bilan, afin de prendre le recul nécessaire par rapport à nos pratiques, nos méthodes, nos habitudes, et ainsi prendre notre part de responsabilité dans le processus et la qualité du recrutement.

Considérer le candidat en tant qu’être Humain, de quoi s’agit-il ?

En pratique, un recrutement c’est avant tout une rencontre , et de la qualité de cette rencontre et de la confiance réciproque instaurée, dépend directement la qualité du recrutement.

Or, bien souvent, se trouver dans la posture de recruteur peut inconsciemment conduire à l’adoption d'une posture empreinte d’un sentiment de "supériorité", tel le seigneur en armure à la porte de son château fort. Pour autant, est-il utile de le rappeler : Les châteaux forts et approches « moyenâgeuses » ne sont plus d’actualité !

Dès lors, il s’agit plus aujourd’hui d'être conscient dans sa posture de recruteur, de son rôle d’ambassadeur, et du fait d’être pleinement partie prenante de l'image positive et de la notoriété de son entreprise. En outre, dans cette perspective, considérer le candidat en tant qu’être humain, c’est le respecter, le reconnaître tout au long des différentes étapes du recrutement . En pratique, cela peut ainsi se concrétiser par le fait d’être vigilant aux délais de réponse, à la qualité des interactions, des argumentations et feedbacks donnés, à l’accompagnement de son intégration, etc.

En tout état de cause, considérer et mettre "l'humain au cœur de son recrutement", c'est faire preuve d’empathie, en tenant compte de "l’expérience candidat" de son interlocuteur. Qui plus est, recruter un collaborateur n'est pas une simple formalité compte tenu des enjeux induis, et donc bien souvent, en regard de processus devenus par trop standardisés, considérer "l’Humain au cœur du recrutement", peut commencer par le fait de s’appuyer sur l’idée forte d'humaniser ou de ré-humaniser son recrutement, en le simplifiant, et en privilégiant la relation interpersonnelle et de confiance .

 

 A propos de l'auteur


f mischler Frédéric MISCHLER

Auteur du blog de l'Innovation et des RH.
Professionnel de la fonction RH et passionné par le champ des possibles en matière d'innovations RH, je porte l'idée qu'il est nécessaire aujourd'hui d'accompagner la transformation de la fonction RH.
J'anime en ce sens des communautés d'apprentissage de professionnels RH et j'interviens sur ces thématiques à l'occasion de formations RH, missions de conseil et conférences RH.
Blog : http://innovationsrh.over-blog.com/

Vous souhaitez devenir auteur sur notre site et partager votre expérience/expertise sur notre Mag'? Contactez-nous !


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

  • Gravatar for 2mois1job

    2mois1job 20/05/2014 19:57

    Voici un billet très intéressant et qui, j'espère, fera réfléchir plus d'une personne sur la manière dont le recrutement est mené actuellement.

(Re)lire les derniers numéros

Le mag du manager