Théorie de Herzberg : motiver efficacement

Maj le 06/09/2019 par Raphaële GRANGER

La motivation des collaborateurs est un élément clé du management. Or en matière de motivation au travail, l'être humain est complexe. Charge au manager de trouver les leviers qui sauront faire mouche. La théorie de Herzberg apporte quelques pistes de réflexion sur le sujet.

Présentation de la théorie

La théorie de Frederick Herzberg - ou théorie des 2 facteurs de motivation - énonce que toute motivation repose sur une satisfaction optimale induite par 2 types de facteurs :

  • les facteurs d'hygiène - physiologiques ou externes : propres à tout être humain, ils se réfèrent notamment aux conditions de travail. Ils peuvent influencer l'insatisfaction et le mécontentement. L'absence de ces facteurs - ou leur disparition - ne peut à elle seule engendrer la motivation.
  • les facteurs moteurs - psychologiques ou internes : propres à chacun, très personnels, ils se réfèrent à l'épanouissement personnel et sont source de motivation si tant est que l'individu n'éprouve aucune insatisfaction en parallèle.

Selon cet éminent psychologue américain dans les années 50, également professeur de management, satisfaction et insatisfaction ne sont ni liées ni contraires. Chacun de ces sentiments agissant de manière totalement indépendante.

Cette théorie, parfois fortement critiquée, a toutefois le mérite de mettre en exergue la complexité de la nature humaine, notamment en matière de motivation.

 

L'équation de Herzberg

Frederick Herzberg estime qu'absence de satisfaction ne signifie pas pour autant insatisfaction. Selon lui, pour motiver, il faut absence d'insatisfaction et satisfaction. D'où l'équation : 

Motivation = Absence d'insatisfaction + Satisfaction

 

herzberg2

Herzberg et Maslow

La pyramide de Maslow dessine l'analyse faite par son créateur quant aux motivations des êtres humains qui prendraient naissance dans des besoins internes à satisfaire hiérarchisés en 5 niveaux : besoins physiologiques, de sécurité, d'appartenance, d'estime et d'accomplissement de soi. Les besoins situés en bas de la pyramide devant être comblés en priorité. 

Herzberg, quant à lui, se détache de cette hiérarchisation des besoins et affirme que les facteurs purement externes (hygiène) ne peuvent à eux seuls engendrer la motivation. Au mieux, ils évitent l'insatisfaction et/ou la non-satisfaction et peuvent donner naissance à une certaine satisfaction. De la même manière, les moteurs internes engendrent la satisfaction, mais ne sont pas responsables de l'insatisfaction. Au pire, ils induisent de la non-satisfaction.

Pour Herzberg, la motivation d'un individu émanerait dès lors que ses besoins physiologiques (hygiène) sont suffisamment comblés pour générer de la satisfaction et que ses besoins psychologiques (moteurs) trouvent également les réponses à leurs attentes.

En d'autres termes, Herzberg estime qu'il ne suffit pas de motiver "matériellement" un individu, mais qu'il est également nécessaire pour l'entreprise de prendre en compte ses besoins psychologiques et ses aspirations pour que ce dernier soit performant. Et que tout ceci soit défini et intégré dans l'organisation et la distribution des différents postes de l'entreprise.

La théorie dans le détail

Les 2 facteurs de motivation au travail

Pour motiver efficacement les individus, Herzberg estime qu'il est nécessaire non seulement de remplir certains de leurs besoins d'hygiène afin d'éviter mécontentement et insatisfactions, mais également de mettre en marche certains moteurs internes.

Facteurs d'hygiène - Insatisfaction

Externes à l'individu, ces facteurs pousseraient les collaborateurs à avancer, mais ne seraient pas source de véritable motivation. Ils comblent certains besoins - qui, non présents, induisent frustration, insatisfaction et mécontentement - sans pour autant engendrer une réelle motivation. 

Parmi ces agents, on peut citer :

  • conditions de travail,
  • ambiance de l'équipe, du service, 
  • rémunération,
  • modes de management,
  • relations avec le supérieur hiérarchique et les collègues,
  • etc.

Facteurs de satisfaction - Motivation

Ces agents moteurs inciteraient les collaborateurs à faire les efforts nécessaires et se surpasser dans le but de satisfaire leurs besoins internes :

  • intérêt des diverses tâches et missions confiées,
  • autonomie et responsabilités,
  • perspectives d’évolution, promotion, 
  • valorisation du travail accompli,
  • défis, challenges, etc.

Motiver efficacement avec la théorie d'Herzberg

Herzberg2 min

Quatre combinaisons possibles au travail :

  • Haut degré d'hygiène (pas ou très peu d'insatisfaction) et haut degré de motivation : il s'agit de la situation idéale. La motivation des collaborateurs est à son paroxysme et les réclamations sont rares sinon inexistantes.
  • Haut degré d'hygiène et faible degré de motivation : les collaborateurs ont peu de revendications, mais ne sont pas pour autant motivés. Ils perçoivent leur job comme étant "alimentaire".
  • Faible degré d'hygiène (nombreuses insatisfactions) et haut degré de motivation : les collaborateurs sont motivés, leurs missions sont suffisamment intéressantes, mais les conditions de travail, l'ambiance de travail ou encore les salaires ne sont pas satisfaisants.
  • Faible degré d'hygiène et faible degré de motivation : voici la pire des situations. Non seulement la motivation des collaborateurs est en berne, mais les critiques sont également nombreuses.

    Si agir sur les facteurs d'hygiène - et donc limiter les insatisfactions sans trop toucher à la structure organisationnelle de l'entreprise - n'a souvent qu'un impact sur le court terme, améliorer les facteurs de motivation (moteurs) est une option qui, elle, a un effet plus durable dans le temps. Mais qui nécessite toutefois un plus fort investissement et des modifications profondes au sein de l'entreprise.

Fort de ce constat, le manager doit adapter - parfois revoir - sa posture afin de limiter le mécontentement et/ou l'insatisfaction liés aux facteurs d’hygiène, et surtout développer les facteurs moteurs.

Il peut ainsi explorer les pistes suivantes pour motiver ses troupes et accroître la performance. 

Limiter l'insatisfaction - voire l'éliminer

Favoriser la satisfaction

  • Encourager l'autonomie et la prise de décision ,
  • Responsabiliser , impliquer davantage,
  • Définir des objectifs SMART ,
  • Valoriser, reconnaître le travail et les talents à leurs justes valeurs,
  • Offrir des opportunités d'évolution
  • Développer les talents et compétences (formations, coaching, etc.),
  • etc.

Motiver est un travail de tous les instants pour le manager ou chef d'entreprise. L'objectif étant de limiter au maximum l'insatisfaction au bénéfice de la satisfaction.

Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !