Pourquoi et comment réaliser un bilan de compétences ?

Maj le 03/01/2020 par l'équipe de Manager GO!

Très utilisé, le bilan de compétences est un formidable outil au service de sa carrière et ses aspirations. En effet, il permet de mieux connaître ses compétences et surtout déterminer dans quel cadre elles peuvent s'exprimer. 

Bilan de compétences : motivations et intérêts

Réaliser un bilan de compétences, de sa propre initiative, permet de faire le point sur ses aptitudes et son parcours professionnel, d’affiner ses ambitions et d’évaluer ses possibilités à venir. En quelque sorte, le bilan de compétences est aux intérêts professionnels ce qu’une psychothérapie est aux intérêts personnels.

Si le bilan de compétences semble s’adresser principalement aux salariés et aux demandeurs d’emploi, il est important d’avoir à l’esprit qu’il est également ouvert aux professions indépendantes. Un micro-entrepreneur, un dirigeant de société ou encore une profession libérale peut tout à fait se lancer dans cette démarche.

A l’initiative du salarié ou de l’indépendant

A l’heure où l’âge de la retraite recule, à une époque où les actifs remettent régulièrement en question leurs choix professionnels, le bilan de compétences devient un outil précieux.

Pourquoi et à quelles occasions l’envisager ?

  • Vous êtes salarié en poste depuis longtemps dans la même entreprise, vous ressentez de la lassitude et souhaitez changer. Faire le point sur vos compétences professionnelles peut vous ouvrir des portes, c’est l’occasion d’envisager des opportunités de métiers auxquelles vous n’auriez pas pensé. La reconversion professionnelle est de plus en plus répandue, et les exemples de réussites abondent.
  • Vous avez récemment quitté votre emploi suite à une rupture conventionnelle ou un licenciement. Avant de vous lancer précipitamment dans vos recherches, ou parce que vous avez des difficultés à décrocher un nouveau CDI, vous interroger sur votre situation professionnelle peut s’avérer bénéfique. Soit pour confirmer que vous suivez la bonne direction et pour retrouver confiance en vous, soit pour choisir une nouvelle orientation professionnelle mieux adaptée.

    Suite à un licenciement, l’employeur peut lui-même vous suggérer d’avoir recours à un prestataire d’outplacement pour faciliter votre retour à l’emploi. Attention : contrairement au bilan de compétences, l’outplacement ne bénéficie pas des dispositifs de financement mis en place par le biais du CPF (Compte Personnel de Formation).

  • Vous êtes indépendant, votre activité tarde à décoller ou vous réalisez que ce statut n’est pas adapté à votre profil. Le passage du statut d’indépendant au statut de salarié n’est pas toujours évident. Vers quelles offres d’emploi vous diriger ? Le bilan de compétences vous aide à identifier vos potentialités d’une part, vous fait entrevoir un large éventail de métiers en adéquation avec vos acquis de l’expérience et vos objectifs d’autre part. vous êtes guidé dans de bonnes conditions vers votre prochain métier.

A l’initiative de l’employeur

Le bilan de compétences peut également être proposé au salarié par l’employeur, pendant la durée du contrat de travail. 2 hypothèses :

  1. Dans le cadre d’un plan de développement des compétences : anciennement plan de formation, le plan de développement des compétences permet à l’employeur de remplir son obligation de proposer des actions qui participent au développement des compétences. Le bilan de compétences compte en effet parmi ces actions. Il peut être le déclencheur d’une mobilité interne ou d’une évolution de carrière.

    En vertu de l’alinéa 2 de l’article L6313-4 du Code du travail, le salarié peut valablement refuser de réaliser un bilan de compétences.

  2. Dans le cadre d’un congé de reclassement : en cas de licenciement économique dans une entreprise d’au moins 1 000 salariés, l’employeur a l’obligation de proposer un congé de reclassement, qui inclut un bilan de compétences. Cette démarche permet non seulement de faciliter le retour à l’emploi, mais aussi, éventuellement, d’aboutir à une évolution professionnelle.

Réaliser un bilan de compétences

Comment faire un bilan de compétences ?

Comment financer votre bilan de compétences ? A quel moment procéder ? Comment se déroule-t-il ? Réponses.

Prise en charge financière

Que vous soyez salarié, demandeur d’emploi ou travailleur indépendant, vous êtes titulaire d’un compte personnel de formation. Le CPF est alimenté en euros, sur la base d’un barème proportionnel à votre durée de travail.

Pour obtenir votre financement, faites une demande auprès du Fongecif de votre région.

Si votre CPF n’est pas suffisamment alimenté pour financer la totalité du coût du bilan de compétences, renseignez-vous sur les aides proposées dans votre département ou sollicitez un complément auprès de votre employeur ou de Pôle Emploi. A défaut, vous prenez en charge une partie des frais.

Pendant ou en dehors du temps de travail ?

Vous pouvez au choix réaliser votre bilan de compétences pendant ou en dehors des heures de travail. Sur le temps de travail, vous devez obtenir l’accord préalable de votre employeur.

A noter : le bilan de compétences sur les heures de travail ouvre droit au maintien de la rémunération.

Les étapes d'un bilan de compétences

La durée du bilan de compétences s’élève à 24 heures maximum. Ces 24 heures sont réparties en modules, étalés sur plusieurs mois.

  1. Vous choisissez votre organisme. L’Opacif, organisme paritaire agréé au titre du congé individuel de formation, vous redirige vers le Fongecif de votre région pour vous guider dans votre démarche.
  2. Le bilan de compétences, en vertu de l’ article R6313-4 du Code du travail , se déroule en 3 phases. Dans un 1 er temps, vous présentez vos objectifs au prestataire. La 2 nde phase, plus concrète, vise à construire votre projet, à en évaluer la pertinence et à envisager des alternatives. Enfin, à l’occasion d’entretiens individuels, vous prenez la mesure des résultats du bilan de compétences.
  3. Au terme de votre démarche, qui vous a permis de définir un projet, vous mettez en œuvre votre plan d’action. Cela peut notamment passer par une formation professionnelle.

A lire aussi

Articles

Comment rater son bilan de compétences en 6 leçons… !

Ce billet présente les deux faces de l'exercice. Une fois en tant que personne accompagnée dans sa recherche sur soi même et en tant que consultant. Ce double regard se traduit par une liste de recommandations pour tous ceux qui désirent suivre une telle démarche.

www.osez-oser.com


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :