Décision stratégique : les bonnes pratiques

Maj le 06/05/2021 par Laurent GRANGER

Il incombe aux décideurs de l’entreprise de prendre des décisions stratégiques. Mais de quoi est-il question ? Quelles sont les différences entre une décision stratégique et une décision opérationnelle ? Quels sont les principaux outils à disposition des dirigeants pour décider ? 

Qu'est-ce qu'une décision stratégique ?

Qu’est-ce qu’une décision stratégique ?

 

Il s’agit des prises de décisions qui impliquent l’entreprise sur le moyen terme et le long terme. Ces décisions stratégiques sont irréversibles à court terme, car elles mobilisent des moyens conséquents (plan d'investissements matériels ou immatériels) et trajectoires fortes en termes de marchés cibles, de positionnement, de construction de marque. La finalité est de créer du potentiel et de l’exploiter en conférant à l'entreprise un avantage concurrentiel durable.

La prise de décision stratégique intervient principalement :

  • à la fin du processus dont l’objectif est d’établir la stratégie d’une entreprise (plan stratégique) . La démarche débute par un diagnostic interne et externe de la situation (voir analyse SWOT) pour faire émerger les facteurs clés de succès, poursuit avec une confrontation entre les opportunités, menaces, capacités internes (forces et faiblesses) d’un côté et de l’autre l'identité de l’organisation et sa vision stratégique : ce que l’on veut faire versus ce que l’on peut faire. Un choix à réaliser entre différentes alternatives.
  • A un moment donné où le PDG pour une TPE/PME, la direction générale ou le comité de direction pour une grande entreprise , doit se positionner à la suite d’un événement soudain (manœuvre de la concurrence, nouveaux entrants, etc.) et choisir une orientation pour l’entreprise. 
  •  Suite à l’identification d’une tendance émergente issue des dispositifs d'intelligence économique (ou veille stratégique).

Exemples de décision stratégique :

  • Externalisation ou internalisation d’une activité 
  • Développement d’une nouvelle activité stratégique (diversification) : investir dans de nouveaux équipements, dans l’acquisition de nouvelles compétences, etc.
  • Internationalisation : en s’implantant dans un autre pays

Différences entre décisions stratégiques, tactiques er opérationnelles ?

Nous avons vu que les conséquences de cette typologie de décision oriente l’entreprise sur une longue période. Elles répondent aux  questions : “Qu’allons-nous faire ?” - "Qu'allons-nous devenir ?”

Ces prises de positions fortes donnent lieu à des objectifs stratégiques qui sont déclinés au sein de l’entreprise, département par département, service par service, équipe par équipe. Si le système de management est complet, chaque collaborateur possède des objectifs alignés sur le niveau supérieur qui lui sont propres. Chacun contribue ainsi à la réussite du collectif. Chaque niveau possède alors son plan d’action pour atteindre les objectifs fixés. 

L’entreprise fait ainsi appel aux compétences collectives et individuelles pour porter ses choix stratégiques. Les managers sont en première ligne pour faire le lien entre les différents niveaux de la hiérarchie.

A noter que le leadership du décideur est très important pour mobiliser ses équipes.

La déclinaison des décisions stratégiques donne lieu à des décisions tactiques. Il s’agit du choix des actions qui sont menées sur un périmètre circonscrit et sur le court terme pour servir la stratégie. Elles contribuent à la réussite de l’objectif suprême.

Les décisions opérationnelles relèvent du fonctionnement, soit ce que l’on fait. C’est la réponse à la question “comment faisons-nous ?”

A noter que les notions de “stratégie” et de “marketing stratégique” sont ténues pour de petites structures. Tout devient stratégique du moment que les moyens sont limités. Ce type de décision revient sans cesse pour ce profil d'organisation où les décideurs sont souvent coincés entre la gestion de l'urgence, la gestion de l’entreprise au quotidien et le recul essentiel pour prendre de bonnes décisions et assurer la pérennité de leur affaire.

Voir aussi management stratégique et management opérationnel, des notions proches.

Quels outils et méthodes pour prendre de bonnes décisions stratégiques ?

Les outils de la stratégie ont pour fonction d’apporter de la rationalité aux options retenues. Ils permettent d’améliorer et d’optimiser le processus de décision. Il n’en demeure pas moins que l'intuition influence généralement les décideurs dans leurs choix. 

Au fil des décennies, de nombreux outils de prise décision stratégique viennent appuyer le dirigeant dans ses orientations managériales :

Plus récemment, le Big Data offre des capacités décuplées pour collecter, extraire, analyser et exploiter tout type d’information. Cette nouvelle technologie permet de tirer profit des mines de données stockées dans les systèmes d’information de structures.

Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !