Les actifs immobilisés

Maj le 14/04/2019

Les actifs immobilisés donnent lieu à une interprétation et des traitements comptables particuliers.

L'essentiel à connaître

Définition 

Selon le Lefebvre comptable : "Les immobilisations sont les éléments destinés à servir de manière durable à l'activité de l'entreprise". 

Composition de l'actif immobilisé 

Les immobilisations incorporelles : comportent les biens immatériels dont la valeur repose sur un droit juridique. Exemples : droit au bail, brevets, marques, logiciels, les frais de recherche et développement...

Les immobilisations incorporelles : comprennent les biens physiques tels que bâtiments, terrains, machines de production et équipement, véhicules achetés... Les investissements matériels ont différentes finalités : constitution des moyens de production à la création de la structure, remplacement de matériels obsolète, augmentation de la capacité...

Les immobilisations financières : Elles sont constituées par les investissements financiers à long terme dans d'autres entreprises. Majoritairement des prises de participation. Les holdings intègrent leurs filiales via ce mécanisme.

Les amortissements

L'usage de ces biens donne lieu à des amortissements. Ils ont pour objectif de constater la dépréciation des immobilisations au fil du temps. D'un point de vue financier, ils n'entraînent aucun décaissement.

Le financement

Pour renouveler ces investissements, la société fait appel à des ressources stables. Il est important que la durée de disponibilité du financement soit supérieure à la durée de vie de l'investissement. Les sources principales sont : apport en capital, autofinancement et emprunt à long terme.

 

Pour aller plus loin...

Articles

Incorporelles, corporelles et financières

Une introduction concernant les points essentiels du sujet : les différences entre les types de biens immobilisés, les comptes concernés en comptabilité...

Jean-Yves Baudot Distinction avec les charges, comment faire la différence ?

Voici un sujet où la confusion est facile. Les entrepreneurs non aguerris aux subtilités comptables hésitent lorsqu’'il s'agit de classer une dépense conséquente. La question est importante, car le traitement comptable est différent selon la classification retenue. Les impacts sur les comptes de l'entreprise le sont tout autant...

Éric MOYA - Cabinet comptable


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :