Maj le 25/07/2022 par Laurent GRANGER

Que vous soyez cadre, manager ou dirigeant d'une petite entreprise, il est important de bien comprendre ce qu'est le management et ce qu'il n'est pas pour s'assurer la meilleure performance de vos collaborateurs.

Les dossiers du management

Qu'est-ce que le management ?

Le management est un terme général qui désigne le processus de planification, de coordination, de pilotage et de contrôle des activités d'un groupe de personnes en vue d'atteindre des objectifs spécifiques. C'est aussi la capacité à coordonner des ressources multiples afin d'atteindre un objectif collectif.

Le management intervient à tous les niveaux d'une organisation , dans n'importe quel service.

Ces pratiques managériales ont une portée opérationnelle (à court terme, manager au quotidien) et stratégique (à long terme, en s'impliquant dans le management stratégique).

Qu'est-ce qu'un manager de proximité ?

Il est au plus près du terrain et manage une équipe au quotidien. Cela inclut la répartition des tâches, le feedback et l'encadrement des employés, ainsi que la prise de décisions qui affectent leur travail. Il est un manager opérationnel.

Il est l'un des maillons essentiel dans la ligne hiérarchique entre la direction et les employés sur le terrain . Le management de proximité joue un rôle primordial dans l'alignement des objectifs et des actions. Il dirige généralement un nombre limité de personnes.

Les managers de proximité sont probablement les premiers à remarquer que quelque chose ne va pas chez l'un de leurs subordonnés, ce qui fait d'eux d'excellentes ressources lorsqu'il s'agit d'aider un collaborateur à améliorer ses performances ou son comportement. Il doit également être capable de communiquer efficacement avec les autres afin de coordonner les efforts entre les départements ou les équipes au sein d'une organisation, ainsi qu'avec les organismes extérieurs tels que les fournisseurs ou les clients. Lorsqu'il est impliqué dans la gestion de projet, il endosse un rôle transversal pour animer une équipe multidisciplinaire avec des profils n'appartenant pas forcément à son service.

Le rôle du manager

Les managers doivent montrer qu'ils ont un sens clair de la direction à suivre et de l'objectif, ce qui les aidera à atteindre leurs buts. En outre, savoir manager c'est aussi établir une bonne relation avec les membres de leur équipe :

  • en les traitant équitablement ;
  • en respectant leurs opinions et leurs idées ;
  • en les écoutant attentivement lorsqu'ils s'expriment ;
  • en renvoyant un feedback régulier sur les questions de performance afin que les collaborateurs puissent se situer par rapport aux autres ;
  • en les aidant à développer les compétences qui sont importantes pour réussir au sein de l'organisation ;
  • en fixant des objectifs pertinents et engageants (voir SMART et les OKR ) ;
  • en étant honnête au sujet des erreurs commises par les collègues/employés, mais aussi en les félicitant lorsqu'elles l'ont méritée, un signe de reconnaissance important ;
  • en réglant rapidement les problèmes afin que les progrès se poursuivent sans interruption, sans que ces problèmes négatifs ne ralentissent la progression vers la réalisation des buts/objectifs de l'organisation ;

Qu'est-ce qu'un bon manager ?

C'est un manager à l'écoute, proche de son équipe.

Un manager doit être capable de dire ce qui doit être fait, mais il doit aussi écouter attentivement lorsque les membres de son équipe font des suggestions ou proposent eux-mêmes des orientations.

En étant physiquement proche de ses collaborateurs, il sera très probablement plus impliqué dans leurs activités quotidiennes. Il sera en mesure de voir ce que la personne réalise, ce qu'elle fait bien, et comment elle pourrait s'améliorer.

D'un autre côté, un manager éloigné de son équipe aura moins d'interaction avec chaque employé ; il lui sera donc plus difficile de connaître leurs performances, les difficultés qu'ils rencontrent ou encore leurs forces et faiblesses individuelles. Ce comportement détaché a un impact négatif sur la satisfaction au travail. Cela peut entraîner une baisse du moral s'ils ont l'impression que personne ne se soucie d'eux ou de leurs opinions sur les questions importantes.

Il sait déléguer

La délégation est une pratique de gestion dans laquelle le superviseur délègue des responsabilités à ses employés. Bien que cela puisse sembler simple, le processus de délégation peut être difficile. En effet, de nombreux managers sont bloqués lorsqu'il s'agit de déléguer parce qu'ils se sentent dépassés par leur propre travail tout en voulant en garder la maîtrise. Ils manquent quelques fois de confiance envers leurs collaborateurs.

La délégation contribue à éviter le micromanagement , ce qui permet au décideur de se concentrer sur la situation dans son ensemble, tout en donnant à ses employés la maîtrise de leurs projets et de leurs tâches. En déléguant efficacement, le superviseur peut accomplir davantage sans se sentir dépassé ou stressé !

Il s'agit d'une compétence clé du management. Pour déléguer efficacement, il doit :

  • Attribuer la responsabilité et l'autorité aux autres, tout en les tenant responsables des résultats.
  • Clarifier la portée et le périmètre de ce qui est délégué.
  • Se concentrer sur les tâches qu'il maîtrise et comprendre leur importance pour le succès de l'équipe.
  • Déléguer les tâches qui sont généralement dans les limites des capacités de l'employé, mais qui peuvent nécessiter une formation ou des conseils avant qu'il ne puisse les accomplir seul en toute autonomie (par exemple, de nouvelles responsabilités).

Il motive son équipe

La motivation des collaborateurs est l'un des aspects les plus importants du management. Savoir motiver est une compétence qui s'apprend et se développe. La motivation des employés est importante pour le succès d'une entreprise, d'une équipe et de la carrière.

La motivation, en bref, fait référence à ce qui induit le comportement des individus. Il peut s'agir de facteurs internes ou externes qui influent sur leur volonté et leur capacité à bien s'acquitter de leur travail ou d'autres activités. Ils peuvent se sentir démotivés à différents moments de leur carrière en raison de facteurs externes tels que des changements dans le style de gestion ou la culture de l'entreprise. Le rôle du manager est d'entretenir cette implication dans leur mission en usant de différents outils comme la reconnaissance.

Il adopte un style de management adapté

Les styles de management sont la manière dont un manager se comporte avec son équipe à un moment donné. Il existe quatre grands modes de management : directif, persuasif, délégatif et participatif.

La taille, la structure et la culture de l'organisation peuvent influencer le style choisi. Le style dominant est souvent déterminé par ses fondateurs/présidents-directeurs généraux. Il est également influencé par des facteurs culturels tels que son histoire ou encore par le secteur d'activité dans lequel l'entreprise opère.

Il bâtit et maintient la cohésion d'équipe

La cohésion représente la force des relations entre les membres d'un groupe. Le rôle du manager est de fédérer son équipe. Lorsque les collaborateurs se sentent liés les uns aux autres, ils sont plus susceptibles de s'engager envers leur organisation et ses objectifs. Ces groupes sont généralement plus productifs que les groupes moins soudés, car les membres partagent une vision commune et travaillent ensemble à la réalisation d'objectifs collectifs. La cohésion d'une équipe est caractérisée par le fait que chacun travaille avec les autres au lieu d'œuvrer dans des directions et des rythmes différents. Ce fonctionnement favorise l'intelligence collective.

Le turnover a également tendance à être plus faible, ce qui peut permettre à une organisation d'économiser sur les coûts de recrutement, les dépenses de formation et la perte de productivité, mais aussi limiter la fuite de talents et de compétences.

Il affirme son leadership

Le management et le leadership sont deux choses différentes, mais elles sont liées.

Le leadership est la capacité d'amener les autres à faire quelque chose sans pour autant user de son pouvoir hiérarchique. C'est une compétence qui s'apprend et se développe, mais elle est aussi innée. Certaines personnes sont naturellement plus enclines que d'autres à prendre les choses en main et à les faire avancer.

Le leadership est une question d'influence - il s'agit d'encourager les gens à donner le meilleur d'eux-mêmes et à faire ressortir le meilleur des autres - et il s'agit de donner l'exemple aux autres en étant un modèle qui prend des décisions en fonction de ce qui est le mieux pour l'entreprise.

L'idéal est de devenir un leader inspirant pour piloter et guider son équipe vers le succès.

Il détient de solides compétences managériales et personnelles

Côté savoir-être, pour réussir dans ses missions, le responsable doit détenir de solides compétences en s'appuyant sur de fortes qualités personnelles et de "soft skills' comme :

  • l'empathie,
  • la capacité d'écoute,
  • la maîtrise de soi,
  • l'aptitude à décider,
  • la facilité de communication,
  • l'agilité d'esprit,
  • la capacité d'adaptation
  • ...

La prise de parole en public n'est pas un problème pour lui. Il sait convaincre et "vendre" ses idées à ses interlocuteurs. Bref le métier de manager requiert des qualités managériales, mais aussi des atouts personnels pour construire sa légitimité et conduire une équipe.

Devenir manager

Il n'est pas nécessaire d'être détenteur d'un MBA ou de sortir d'une Business School pour devenir manager. En revanche, pour un profil technique, cette évolution doit s'accompagner d'un apprentissage à ce métier à part entière. L'encadrement d'une équipe requiert des savoirs et des savoir-faire spécifiques. Les formations en management sont nombreuses et existent sous différents formats : e-learning, présentiel, court, long, etc. A chacun de trouver la formule la plus adaptée pour une professionnalisation réussie par l'acquisition des techniques de management.

Ils partagent leur expertise...

k aubry2 Karine AUBRY
Comment responsabiliser vos collaborateurs ?

Vous ne pouvez pas/plus vous permettre de tout encadrer, vous avez besoin que votre équipe avance seule. Votre objectif : responsabiliser votre équipe afin qu'elle travaille de manière plus autonome. Comment procéder ? Voici quelques pistes de solutions.

Les ressources accessibles sur notre site

Eviter le syndrome du petit chef Faire appliquer sa décision


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

  • Gravatar for Herby DESROSIERS

    Herby DESROSIERS 07/02/2020 05:53

    Le management est plus qu'une science, c'est aussi un art, l'art de manager...