Les 40 principes d'innovation de TRIZ

Maj le 04/05/2020 par Laurent CACHALOU

Les 40 principes d'innovation sont la partie la plus connue de la méthode TRIZ. Ils représentent à eux seuls une somme de leviers de conception universels qui vous aideront à proposer de nouveaux produits ou résoudre des problèmes techniques de manière inventive.

triz min

Au moment de la création d'un nouveau produit ou lors de la résolution d'un problème, vous rêvez sans doute de pouvoir sortir des sentiers battus en proposant un produit vraiment innovant.

Malheureusement, vous avez certainement constaté qu'on reste facilement scotché sur des solutions techniques connues. En réalité, on tourne facilement en rond autour des mêmes idées en ayant la fâcheuse impression d'avoir déjà tout essayé.

Notre expérience et nos certitudes alimentent ce qu'on appelle : le syndrome de la fixation. En réalité avec le temps, on s'est construit un cadre mental duquel nous avons du mal à sortir.

Pourquoi utiliser les 40 principes de TRIZ

Les 40 principes d'innovation de TRIZ peuvent être d'une grande utilité dans votre démarche créative. Ils jouent le rôle d'incubateur et vous permettent de générer une avalanche d'idées pertinentes en un temps limité.

À l'origine Genrich Altshuller , fondateur de la méthode TRIZ , a étudié des milliers de brevets en URSS. Il a observé que dans différents domaines les mêmes problèmes étaient résolus par des solutions similaires. Il en a donc tiré des principes universels qui peuvent être utilisés par analogie pour tous types d'applications. 

Cette méthode – qui ne se résume pas à ces 40 principes d'innovation - est aujourd'hui utilisée par de grands groupes industriels dans le monde entier et à la pointe de l'innovation : Samsung , Huawei, PSA, Bosh ou Procter & Gamble pour n’en citer que quelques-uns. C'est pour vous l'opportunité de découvrir l'outil qu'utilisent les pros de l'innovation !

L'exemple de Samsung illustre bien l'intérêt de cette méthode pour l'innovation. Depuis les années 90, l'entreprise a formé pas moins de 30.000 ingénieurs pour l'utiliser en R&D. Ce travail a porté ses fruits, car c'est de loin l'entreprise qui a déposé le plus de brevets entre 1995 et 2015 (cf infographie proposée par Statista).

Statistique depot de brevets innovation Samsung min  

Ces 40 principes sont largement diffusés sur internet, voici un lien pour en avoir la liste : les 40 principes d'innovation de TRIZ. Vous constaterez qu'un principe peut être décliné en plusieurs sous-principes, démultipliant ainsi le nombre de suggestions.

La préparation

Comme pour toute méthode, il existe un processus. La première étape que je vous propose est celle de la préparation. Vous verrez, c'est assez simple.

  1. Définissez votre intention

    Il faut savoir que la démarche TRIZ vous invite à partir de la solution réelle telle qu'elle existe pour ensuite la faire évoluer. Pour cela, vous avez 2 options.

    • Vous partez d'un problème à résoudre bien identifié. Dans ce cas, les principes seront orientés comme « un laser » sur la résolution de votre problème.
    • Vous voulez créer une évolution innovante de votre produit sans forcément avoir identifié un problème particulier. Dans ce cas, vous utiliserez ces principes de manière « ouverte » pour suggérer des évolutions.
  2. Définissez l'environnement dans lequel vous souhaitez utiliser ces principes

    Puisque vous partez d'une situation réelle. Il va vous falloir la décrire.

    • Focus : choisissez votre périmètre d'intervention. Vous pouvez intervenir sur le produit tout entier ou seulement une partie.
    • Nommez votre produit (ou la partie) : faire simple et utiliser des termes génériques pour ne pas influencer votre réflexion sur le design actuel de votre produit.
    • Listez les parties de votre produit : 5 maxi. Cette liste est directement liée au périmètre d'intervention sur lequel vous avez décidé d'opérer.
    • Listez les objets proches : 5 maxi. Il est important de lister ces objets, car ils peuvent être une ressource dans votre démarche créative.
    • Listez les caractéristiques du produit : 5 maxi. Certains principes vous donnent la possibilité de « jouer » avec l'évolution des caractéristiques de votre produit.
  3. Représentez schématiquement le dessin du produit pour que chacun puisse se le représenter et identifier clairement les différentes parties.

NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace

Les 40 principes appliqués à un nouveau produit

Pour produire des idées de nouveaux produits, appliquez directement les 40 principes de manière « ouverte ». Chacun d'eux vous invitera à un voyage mental pour vous aider à suggérer de nouvelles solutions.

Je vous propose d'appliquer cette méthode à un produit que vous souhaiteriez dépoussiérer. Prenons l'exemple de la fenêtre de toit.

Comment formuler un principe

Pour jouer son rôle d'incubateur, chaque principe a besoin d'être formulé. Pour notre exemple de la fenêtre de toit, la phrase à formuler pour le principe n°1 pourrait être :

"Que se passe-t-il si vous segmentez la fenêtre de toit ?"

Concernant les sous-principes, cela pourrait donner par exemple :

"Que se passe-t-il si vous divisez la fenêtre de toit en parties indépendantes ?"

"Réaliser une fenêtre de toit démontable vous fait penser à quoi ?"

"Que se passe-t-il si vous augmentez le degré de segmentation de la fenêtre de toit ?"

L'important est de formuler une question « ouverte » en nommant l'objet en question. Ensuite, votre cerveau fera le reste, car il adore la simulation mentale.

Exemples de solutions

Solution fenetre toit min

  1. L'ouvrant de la fenêtre de toit est segmenté en 2 parties. Une partie assure le rôle de garde-corps et l'autre de fenêtre basculante. Une nouvelle façon d'imaginer un balcon de toit.
  2. Pour couvrir une surface plus importante, la fenêtre de toit peut être segmentée en plusieurs parties pour augmenter la résistance de sa structure. Une verrière de toit est ainsi créée.
  3. La fenêtre de toit peut être segmentée en plusieurs parties modulaires pour associer plusieurs fenêtres de toit ensemble. Une verrière de toit modulaire et sur-mesure est ainsi créée.

Les 40 principes appliqués à la résolution d'un problème

Pour la résolution d'un problème technique, vous aurez besoin d'approfondir votre démarche par une analyse du problème. Lorsqu'un problème est mal défini… on arrive rarement à des solutions satisfaisantes.

La voie « classique »

La méthode TRIZ suggère de commencer par l'identification du problème à résoudre sous la forme d'une contradiction. Lorsqu'on ne connait pas la méthode, c'est souvent à ce moment-là que l'on commence à perdre du monde …

Généralement une contradiction apparaît dès lors que l'on souhaite améliorer une performance « A » en modifiant un paramètre X. Alors apparaît la détérioration d'une autre performance « B ».

Contradiction min

Prenons l'exemple d'une chaussure de running pour laquelle nous souhaiterions améliorer l'amorti en augmentant l'épaisseur de la semelle en mousse. Alors apparaît la détérioration de la stabilité. On voit bien dans cet exemple la contradiction entre amorti et stabilité.

Contradiction semelle running min

Ensuite, il vous faudra reformuler la contradiction en utilisant des termes « normés » qui vous serviront à utiliser la matrice de TRIZ. Ce tableau à doubles entrées pointera vers une suggestion de principes ciblés sur votre contradiction.

Volontairement, je ne vais pas traiter cet aspect de TRIZ qui est selon moi plus adapté à des adeptes de la méthode. Je vais en revanche vous présenter une méthode beaucoup plus simple et utilisable facilement avec tous types de public.

Une méthode plus simple et plus directe

La première chose à faire est de transformer le problème en action voulue. Il est important de se placer dans la résolution positive du problème. Le simple fait de formuler une phrase orientée vers le résultat idéal aidera votre cerveau à mieux simuler la résolution du problème.

Reprenons le cas de notre chaussure de running avec la difficulté d'assurer la stabilité du pied avec une semelle épaisse en mousse. L'action voulue pourrait être formulée ainsi : « améliorer la stabilité du pied.»

Comment formuler un principe

Là aussi, chaque principe a besoin d'être formulé. Pour notre exemple de chaussure, la phrase à formuler pour le principe n°1 pourrait être :

"Segmenter la chaussure améliore la stabilité du pied."

Concernant les sous-principes, cela pourrait donner par exemple :

"Diviser la chaussure en parties indépendantes améliore la stabilité du pied."

"Réaliser une chaussure démontable améliore la stabilité du pied."

"Augmenter le degré de segmentation de la chaussure améliore la stabilité du pied."

L'important est de formuler une affirmation orientée vers le résultat idéal "artificiel" qui correspond à l'action voulue. Là encore, par simulation mentale, c'est votre cerveau qui fera le job !

Exemples de solutions

Illustration chaussures running TRIZ min

  1. La semelle en mousse EVA est divisée en deux parties de dureté différentes pour renforcer la stabilité du pied au moment du déroulé.
  2. La semelle est segmentée en plusieurs lames élastiques indépendantes remplaçant ainsi la partie épaisse en mousse EVA de la semelle.
  3. La semelle est divisée en 3 parties : 2 blocs amortissants et 1 liaison plus rigide pour stabiliser la phase de déroulé du pied.

Le TOP 10 des principes d'innovation version 20/80

Pour faire de la créativité nous sommes souvent limités par le temps. Par expérience, j'ai observé que 10 principes apportaient généralement la plupart des solutions.

Je partage donc avec vous cette liste de 10 principes à utiliser dans un esprit 20/80.

  • Segmentation: Que se passe-t-il si vous segmentez votre produit ?
  • Extraction : Quelle partie de votre produit pouvez-vous enlever ou sacrifier ?
  • Qualité locale : Quelle partie de votre produit voulez-vous changer localement ?
  • Asymétrie : Que se passe-t-il si vous cassez la symétrie de votre produit ?
  • Groupement : Est-il possible de grouper des objets destinés à des opérations parallèles ou contigües ?
  • Multifonctions : Est-il possible de rendre votre produit multi-fonctionnel ?
  • Inclusion : Que se passe-t-il si vous placez un objet dans un autre ?
  • Action préliminaire : Qu’est-ce qui peut être fait en avance ?
  • Dynamisme : Quelle partie de votre produit peut se déplacer par rapport aux autres pour renforcer son dynamisme ?
  • Autre dimension : Que se passe-t-il dans une autre dimension ?

Pour accéder aux différentes formulations de ces principes consultez les 40 principes d'innovations illustrés . De nombreux exemples sont disponibles pour illustrer leurs potentiels d'utilisation.

Voilà c'est la fin de cet article. J'espère qu'il vous aura donné envie d'essayer cette méthode qui vous permettra d'obtenir, à n'en pas douter, des solutions astucieuses et facilement réalisables.

En utilisant cet outil et avec un peu de pratique, vous proposerez des solutions plus inventives que la plupart des concepteurs.

Bonne créativité !

L Cachalou

Auteur - Laurent CACHALOU -                

Laurent a travaillé pendant 15 ans chez Décathlon comme ingénieur produit, chef de projet et responsable de bureau d'études. Puis pendant 7 ans chez Zurfluh-Feller (groupe Somfy) comme responsable du pôle systèmes innovants et de la propriété industrielle.

Il est aujourd'hui fondateur et rédacteur du Blog Innover Malin. L'objectif de ce site est de partager des conseils pratiques sur l'innovation.

Enfin, il est conférencier et formateur à l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard sur l'innovation, la résolution inventive de problèmes techniques, la veille et la propriété industrielle.

Cet article est référencé dans : Innovation


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !