Les 40 principes d'innovation de TRIZ

Maj le 08/04/2019 par Laurent CACHALOU

Les « 40 principes d'innovation » est la partie la plus connue de TRIZ. C'est un outil de créativité idéal pour proposer de nombreuses idées pertinentes en un temps limité. Que ce soit pour développer un nouveau produit, ou tout simplement pour résoudre un problème technique, ses 40 principes d'innovation permettent de générer des solutions techniques astucieuses et facilement réalisables.

triz min

Pourquoi utiliser TRIZ 

Cette méthode de créativité guidée permet de sortir des schémas aléatoires du brainstorming. À travers une démarche structurée, ce processus créatif nous aide à lutter contre l’inertie psychologique et la fixation qui sont véritablement des freins majeurs à l’imagination.

TRIZ est souvent enseignée, mais en réalité peu utilisée en France, hormis quelques  secteurs d'activité. Contrairement à plusieurs pays asiatiques, comme, par exemple, la Corée du sud qui l'utilise massivement dans l'industrie et la recherche.

L'exemple de Samsung qui a adopté la méthode il y a une vingtaine d'années, en formant tous ses ingénieurs, est assez éloquent. C'est l'entreprise qui a déposé le plus de brevets au niveau mondial entre 1995 et 2015 avec 138.934 brevets.

Statistique depot de brevets innovation Samsung2

Nombre brevets de 1995 à 2015 pour les géants de la tech – Source Statista

 

En utilisant les 40 principes d'innovation de TRIZ, vous trouverez :

  • plus d'idées en un temps limité,
  • de meilleurs concepts ,
  • plus de solutions à vos problèmes,
  • des propositions simples à réaliser .

Découvrons ensemble cette démarche de créativité qui vous permettra d’enrichir votre “boîte à outils” d’inventeur. En tablant sur une séance de 1 à 2h de travail, ce sera pour vous l’occasion de proposer des dizaines d'idées intéressantes et originales qui vous permettront d’innover sur votre marché.

La philosophie de TRIZ

Il s'agit d' une méthode systématique de résolution inventive de problèmes. Elle propose plusieurs outils qui peuvent être utilisés de manière indépendante ou combinée. En réalité, c'est une démarche plutôt flexible, voire pour certains une philosophie. Cela tombe bien, car les chemins de la créativité sont toujours des chemins détournés.

TRIZ signifie « Teoriya Resheniya Izobreatatelskikh Zadatch » , qui, traduit en Anglais, se rapproche de  « Théorie de la Résolution Inventive de problèmes ». La recherche TRIZ a débuté en 1946 lorsque l'ingénieur Genrich Altshuller a été chargé d'étudier les brevets en Union Soviétique.

Cette démarche considère que les problèmes rencontrés durant la conception d'un nouveau produit présentent des analogies avec d'autres. Et donc, que des solutions analogues doivent pouvoir s'appliquer. Ce constat résulte de l'analyse de 40 000 brevets sélectionnés parmi 400 000 brevets internationaux.

Dans les faits, peu d’experts d’un domaine ont le temps de se familiariser avec d’autres domaines. C’est là que la méthode devient une opportunité. Car en utilisant ces principes d'innovation, vous tirez profit de l'expérience accumulée dans d'autres secteurs d'activités . C'est un levier de conception très puissant.

Les 40 principes d'innovation

C'est sans doute l'outil le plus accessible et le plus populaire de TRIZ. Et c'est celui que je vous présente dans cet article. Il fonctionne par transposition de principes à un problème donné.

La résolution d'un problème

Cette partie de TRIZ est généralement utilisée pour la résolution de problèmes. Elle illustre une série de 40 principes qui sont autant de pistes de réflexion pour apporter de nouvelles solutions à des problématiques techniques .

La force de Guenrich Altshuller, créateur de TRIZ, a été d’une part de les énoncer et d’autre part de les sélectionner en fonction du problème à résoudre. À travers une matrice, la démarche offre la possibilité de réduire le nombre de principes qui répondront le mieux à un problème donné.

L'idée d'un nouveau produit

Ces principes peuvent tout aussi bien être utilisés dans le cadre d’un nouveau produit. Dans ce cas, je vous invite vraiment à vous les approprier tous. Vous développerez ainsi votre capacité à suggérer des solutions intéressantes et originales. Chaque principe est un véritable incubateur en puissance.

Certains principes sont plutôt génériques, d'autres jouent sur la vitesse, ou sur le temps, ou sur un paramètre physique. Ils sont assez variés et permettent de faire un bon tour d'horizon.

De plus, chaque principe est décomposé en plusieurs sous-principes. Au total, vous vous retrouverez donc avec 120 suggestions d'idées .

Exemple d'un énoncé de principe d'innovation

Le principe #1 : La segmentation

Les sous-principes :

  • Diviser un objet en parties indépendantes
  • Réaliser un objet démontable
  • Accroître le degré de segmentation

Où trouver les 40 principes 

Vous trouverez très facilement sur internet plusieurs sites qui présentent la liste des 40 principes d'innovation de TRIZ sous une forme brute ou illustrée. Personnellement, lors d'une séance de créativité, je préfère utiliser une forme illustrée avec des exemples, car tout le monde ne comprend pas intuitivement les ressorts de chaque principe.

Développer un nouveau produit

Dans ce cas vous pouvez appliquer les 40 principes directement. Tels des leviers de conception, ils vous permettront par transposition de trouver de nombreuses idées.

La formulation d'un principe

Pour utiliser au mieux le principe #1 de la segmentation appliqué par exemple à une fenêtre de toit, la phrase à formuler pourrait être :

« Que se passe-t-il si vous segmentez la fenêtre de toit ? »

La formulation des sous-principes pourrait-être par exemple :

« Que se passe-t-il si vous divisez la fenêtre de toit en parties indépendantes ? »

« Réaliser une fenêtre de toit démontable vous fait penser à quoi ? »

« Que se passe-t-il si vous augmentez le degré de segmentation de la fenêtre de toit ? »

L'important, vous l'aurez remarqué, est de nommer l'objet et de poser une question ouverte. Ensuite, c'est votre cerveau qui fera le reste. Le simple fait de suggérer quelque chose vous fera penser à des idées intéressantes.

Les 40 principes vous donneront aussi l'assurance d'être allé au bout des choses et d'avoir « labouré » tout le champ du possible. Au risque parfois de retomber plusieurs fois sur les mêmes idées avec des principes différents. C'est normal, car les chemins se croisent inévitablement …

Exemples de solutions pour la fenêtre de toit issues de ce principe

triz 2

  1. L'ouvrant de la fenêtre de toit est segmenté en deux parties. Une partie assure le rôle de garde-corps et l'autre de fenêtre basculante. Une nouvelle façon d'imaginer un balcon de toit.
  2. Pour couvrir une surface plus importante, la fenêtre de toit peut être segmentée en plusieurs parties pour augmenter la résistance de sa structure. Une verrière de toit est ainsi créée.
  3. La fenêtre de toit peut être segmentée en plusieurs parties modulaires pour associer plusieurs fenêtres de toit ensemble. Une verrière de toit modulaire et sur-mesure est ainsi créée.

On constate à travers ces exemples qu'un principe générique permet, par transposition, de trouver des idées originales avec un vrai plus pour l'utilisateur. Un seul principe permet de générer plusieurs idées, la seule limite est celle de votre imagination.

Résoudre un problème

Dans le cas d'une résolution de problème, vous aurez besoin de cadrer votre démarche par une première analyse . Car on sait bien qu'un problème mal posé… aboutit rarement à de bonnes solutions.

La voie « royale »

Triz propose dans ce cas d' identifier le problème sous la forme d'une contradiction . C'est sans doute l'étape la plus difficile et c'est aussi là où on perd le plus de monde… Vous pouvez vous servir d'une analyse fonctionnelle pour faire apparaître les conflits dans un système. Ou tout simplement analyser le problème qui vous est remonté et énoncer la contradiction qui le caractérise. Si vous trouvez plusieurs contradictions, sélectionnez celle qui vous paraît la plus pertinente. Puis cette contradiction utilisée à travers la matrice sélectionnera plusieurs principes d'innovation pertinents.

Volontairement, je ne vais pas vous parler de cette approche, car elle nécessite un certain temps de préparation et selon moi s'adapte mal à une séance de créativité ouverte aux non-initiés. Je vais plutôt vous présenter une manière d'utiliser les 40 principes, plus simple et plus directe.

Une voie plus simple et plus directe

Pour cela vous ne ferez pas l'économie d'identifier et de définir clairement le problème à résoudre. Passez-y du temps pour bien en comprendre la cause racine. Ensuite, formuler l'action voulue qui vous permettra de résoudre votre problème .

Prenons le cas d'un sac à dos de randonnée :

Le problème serait par exemple la difficulté d'accéder au contenu lorsqu'il est chargé. Voici ce que pourrait donner une première analyse :

« Pourquoi est-il difficile d'accéder au contenu du sac ? »

« Parce qu'il faut détacher la ceinture et la boucle de maintien des bretelles, puis en un second temps enlever le sac de son dos, et enfin ouvrir le sac pour accéder au contenu.»

On pourrait aller plus loin dans l'analyse ... mais arrêtons-nous là pour l'exemple. On comprend bien qu'il s'agit d'un problème d'accessibilité du contenu. L'action voulue serait par exemple : « faciliter l'accès au contenu.»

La formulation d'un principe

Pour utiliser au mieux le principe #1 de la segmentation appliqué à notre sac à dos de randonnée, la phrase à formuler pourrait être :

«Segmenter le sac à dos facilite l'accès au contenu.»

La formulation des sous-principes pourrait-être par exemple :

«Diviser le sac à dos en parties indépendantes facilite l'accès au contenu.»

« Réaliser un sac à dos démontable facilite l'accès au contenu.»

« Augmenter le degré de segmentation du sac à dos facilite l'accès au contenu. »

L'important vous l'aurez remarqué est de nommer l'objet et proposer un résultat « artificiel » qui correspond à l'action voulue. Ensuite, là encore, c'est votre cerveau qui fera le reste. Le simple fait de suggérer un résultat jouera le rôle d'incubateur pour vous permettre de trouver l'inspiration.

Exemples de solutions pour le sac à dos issues de ce principe

triz3

  1. Le sac à dos est segmenté au niveau du contenu en 2 parties indépendantes. Une partie positionnée sur le torse pour l'accès au contenu fréquemment utilisé, et une autre sur le dos pour le reste du matériel. Cette solution permet en plus d'équilibrer les masses au moment du portage.
  2. Le sac à dos est segmenté au niveau du contenant et une partie comportant le matériel couramment utilisé se présente face au randonneur grâce à un bras qui pivote.
  3. Le sac à dos est segmenté entre les bretelles et le contenant. Un système de lien détachable permet de faire coulisser le contenant dans le dos et facilite son accès tout en gardant les bretelles accrochées sur les épaules.

On voit aussi à travers ces exemples qu'un principe générique permet de trouver des idées originales avec un vrai plus pour l'utilisateur. Là encore la seule limite est celle de votre imagination.

Le 20/80 des principes pour un système mécanique

Par expérience certains principes fonctionnent mieux que d'autres pour certaines typologies de produits. Par exemple pour des produits mécaniques, les principes les plus génériques sont ceux qui donnent le plus de résultats.

Donc si vous n'avez pas le temps d'utiliser les 40 principes, ce n'est pas très grave. Dans ce cas, je vous suggère d'aller à l'essentiel. Dans une logique 20/80 voici ma sélection des 10 principes qui vous donneront un maximum de résultats  :

  • Segmentation
  • Séparation
  • Qualité locale
  • Asymétrie
  • Groupement
  • Multifonctions
  • Inclusion
  • Action préliminaire
  • Dynamisme
  • Autre dimension

Quelques recommandations

Travailler avec un groupe de 3 à 7 personnes est un bon équilibre. C'est un nombre d'intervenants suffisant pour stimuler l'esprit collectivement, mais pas trop pour que chacun puisse s'exprimer.

Et évidemment, je vous conseille de respecter les règles habituelles lors d'une séance de créativité :

  • Liberté dans les propositions
  • Absence de critiques
  • Noter toutes les idées
  • Rebondir sur une idée
  • Gérer le temps
  • Viser la quantité

Et maintenant ?

En appliquant cette méthode, vous pourrez espérer trouver entre 10 et 20 idées en 30 minutes. L'intérêt de cet outil est vraiment de pouvoir générer un maximum d'idées en un temps court. Sans dons particuliers ou connaissances dans le domaine, vous pourrez suggérer des solutions grâce à l'utilisation de principes génériques.

Avec la pratique, vous arriverez à formuler des idées plus originales que la moyenne. Des idées astucieuses auxquelles vos concurrents n'auront sans doute pas pensé.

Maintenant je vous invite à passer à l'action et d'essayer cet outil sur un produit qui n'a pas évolué depuis un certain temps. C'est le moment de le dépoussiérer et d'apporter de nouvelles idées !

 

L Cachalou

Auteur - Laurent CACHALOU -                

Laurent a travaillé pendant 15 ans chez Décathlon comme ingénieur produit, chef de projet et responsable de bureau d'études. Puis pendant 7 ans chez Zurfluh-Feller (groupe Somfy) comme responsable du pôle systèmes innovants et de la propriété industrielle.

Il est aujourd'hui fondateur et rédacteur du Blog Innover Malin. L'objectif de ce site est de partager des conseils pratiques sur l'innovation.

Enfin, il est conférencier et formateur à l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard sur l'innovation, la résolution inventive de problèmes techniques, la veille et la propriété industrielle.

Cet article est référencé dans : Innovation


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !