Dossier

Définir une stratégie d’innovation


L'innovation : pourquoi ? Comment ?

Maj le 21/09/2020 par l'équipe de Manager GO!

L'innovation tient une place déterminante dans la stratégie de l'entreprise. Ce dossier explicite le concept et propose un ensemble d'outils et méthodes.

Dans un monde en constante évolution et sur des marchés ultra-compétitifs, toute entreprise doit chercher à évoluer sans cesse pour conserver et améliorer son avantage concurrentiel. C’est pourquoi il est important pour le dirigeant d’entreprise de favoriser une culture de l’innovation , d’encourager l’agilité et les initiatives, d’intégrer en son sein incubateurs et intrapreneuriat. Ces différentes actions doivent être déployées et coordonnées par la définition et la mise en oeuvre d’une véritable stratégie d’innovation.

Définition de l'innovation 

Innover en entreprise désigne l’introduction sur le marché de nouveaux produits (bien ou service), la mise en oeuvre d’un procédé nouveau ou amélioré, le déploiement d’une méthode nouvelle dans la commercialisation, dans l’organisation, etc. Toute innovation est l’application d’une idée nouvelle qui fait rupture avec l’existant et compétitive face à la concurrence. Elle génère un avantage concurrentiel durable en apportant une réponse ou une solution originale et performante aux besoins et motivations d'un groupe de clients identifiés sur un marché.

Il existe globalement 3 types d'innovation :

  • Innovation technologique  : création d'une réponse technologique innovante
  • Innovation marketing  : création d'une différenciation basée sur l'un ou plusieurs piliers du mix marketing (produit, communication, prix, distribution).
  • Innovation organisationnelle  : création de processus inédits

Une innovation bien définie :

  • Apporte de la nouveauté : dans le produit, le service, au niveau de la technologie, des caractéristiques de l’offre, propose un nouvel usage, mais aussi en interne aux niveaux du management, de l’organisation, de la distribution, de la commercialisation,etc.
  • Crée de la valeur : aux niveaux économiques, financiers, stratégiques, pour l’efficacité des processus internes de l’entreprise, pour le consommateur, etc.
  • Est adoptée par ses destinataires , ils se l’approprient et la reconnaissent comme génératrice d’un gain (efficacité, temps, ventes, etc.) indiscutable.

Donner la priorité à l'expérience

Dans l’esprit collectif, le mot ‘innovation’ est intimement lié au mot “technologie”. Or la vocation de cette dernière est d’être au service de l’usage. Soit un moyen et non une finalité. La force de l’innovation réside dans l’expérience apportée à l'utilisateur. Une innovation à beau être séduisante technologiquement si l’expérience n’est pas au rendez-vous et n’apporte pas une véritable solution aux clients potentiels pour résoudre leur problème, elle demeure inutile. La perception des utilisateurs est le seul critère qui, in fine, valide ou pas l’innovation.

NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace

Les grandes catégories d’innovation

Innovation incrémentale (mineure) et innovation radicale (majeure) 

L’innovation mineure consiste à améliorer sans cesse ce qui existe déjà. L’innovation radicale bouleverse les usages.

Exemple : proposer aux consommateurs des produits toujours plus perfectionnés (meilleure autonomie de la batterie pour les Smartphones, qualité de l’appareil photo constamment améliorée, …)

L’innovation majeure est plus rare, car plus risquée et difficile à implémenter. Le processus exige du temps et des investissements onéreux et d’autre part l’adoption de la nouveauté est incertaine. L’innovation radicale produit de nouveaux usages et ne répond pas toujours à un besoin exprimé. Google et Microsoft, notamment, ont introduit des produits et services totalement nouveaux.

Innovation adjacente et innovation de rupture (disruptive) 

L’innovation adjacente va combiner un existant (par exemple une technologie) à un marché déjà en place et cette combinaison va créer de la nouveauté.

Par exemple, Uber va transposer des applications mobiles aux besoins des populations urbaines ultra-connectées. Uber s’empare alors d’un marché existant (les transports individuels en ville) en y adaptant ses applications. L’incertitude est moins grande qu’avec l'innovation disruptive qui elle fait table rase de l’existant.

Développer une culture de l’innovation

Comment innover ?

Afin de rester compétitive dans la durée, toute entreprise doit soutenir l’esprit d’innovation et accompagner l’innovation, notamment dans les grandes entreprises souvent structurées de manière moins agile qu’une start-up. L’innovation n’est pas toujours une innovation technologique, elle peut concerner un process plus rationnel et efficace en interne, elle peut aussi impacter significativement le Business-model de l’entreprise. La stratégie consiste à ménager une place à l’exploration pour faire émerger des nouvelles idées et toujours conserver un avantage concurrentiel.

Trouver un juste équilibre entre exploitation et exploration

Chaque entreprise possède un univers qui lui est propre. Une stratégie d’innovation va d’abord chercher à identifier les technologies, les process internes, les marchés qu’elle devrait améliorer et/ou mieux exploiter.

Une entreprise trop occupée à ses activités quotidiennes d’exploitation de l’existant et de la demande de ses clients risque de laisser passer des opportunités intéressantes de développement faute de consacrer des ressources suffisantes à l’exploration. Une capacité à déployer une culture de l’innovation et à développer une vision du futur constitue une garantie forte de pérennité. Construire le succès de demain implique de pouvoir se décentrer de ses activités d’aujourd’hui.

Toujours rester attentif aux innovations radicales

L’exemple de Kodak est parlant. L’entreprise au succès mondial concernant la photographie argentique n’a pas su explorer et exploiter le tournant du numérique, ce qui l’amène au dépôt de bilan en janvier 2012. Trop concentrée sur ses activités propres, la firme rate le tournant numérique et le paye au prix fort.

Adapter son Business-Model, le faire évoluer constamment

Les questions centrales du Business model :

Qui est le client-cible ? Qu’est-ce qu’on lui offre ? Quelle est la proposition de valeur ? Comment réduire les coûts ? Améliorer les bénéfices ?, obtiennent des réponses non pas gravées dans le marbre, mais qui doivent évoluer avec le temps. Autrement, viendra le moment où le BM perdra de sa pertinence, du fait de l’évolution des besoins et de l’amélioration de la concurrence. Un marché en évolution permanente exige d’en prendre régulièrement la température.

Aussi, renouveler les études des besoins et analyser les attentes et demandes des consommateurs d’une part, étudier la concurrence , ses évolutions et son positionnement, d’autre part, sont des impératifs dont tout chargé de l’innovation doit tenir compte. Un management de l'innovation pertinent peut difficilement se passer d’une surveillance constante de son marché et de ses principaux acteurs. On apprend toujours énormément des autres, tout particulièrement de ses clients et de la concurrence.

Satisfaire des besoins (clients / collaborateurs / partenaires)

La priorité est de satisfaire des besoins. Une innovation est d’abord une solution, elle produit une amélioration de vie. Il est question de se rendre attentif aux besoins de ses clients, de ses collaborateurs, de ses partenaires commerciaux, etc. La valeur ajoutée d’une innovation doit être évidente et reconnue.

Intrapreunariat et plateformes d’innovation

Innovation stratégique et agilité sont deux notions qui vont de pair. L’écosystème dans lequel évolue une entreprise doit lui-même être innovant. Tout ce qui peut aider à innover doit être encouragé. En interne, le déploiement d’un pôle dédié à l’innovation est fondamental. On pourra diviser le pôle en trois départements qui sont trois terrains d’innovation :

  • la gestion interne de l’entreprise (coeur d’activité, structures, processus),
  • les produits et services (performances, caractéristiques),
  • l’expérience client (UX) et les interactions (SAV, canaux, etc.)

L’intrapreneuriat (l'entrepreneuriat en interne) va permettre de faire émerger et de développer des projets innovants. Les plateformes d’innovation collaboratives participent d’une démarche d’innovation efficace en mutualisant les compétences, les énergies et les idées. Renforcer le département Recherche et développement est un pari d’avenir nécessaire et souvent payant.

Les conditions d’une innovation réussie

  1. Implémenter les innovations de façon progressive (et non toutes en même temps)
  2. Communiquer le nouveau modèle et démontrer le besoin de changement
  3. Ne pas surestimer la valeur des KPIs de court terme. L’innovation nécessite du temps.
  4. Obtenir l’adhésion totale du top management

Les outils de l'innovation

Il existe une foule d'outils pour aider les organisations à innover.  Par exemple la méthode SCAMPER permet de travailler sur un sujet existant (solution, problématique, produit, service...) pour générer une nouvelle piste innovante.

A voir aussi : le brainstorming et moins connu, le reverse brainstorming pour stimuler la créativité.

Les démarches test and learn apportent une véritable réponse pour tester les concepts. Encore mieux le design thinking offre est un processus complet pour définir une stratégie d'innovation pertinente .

Un cadre collaboratif et structurant pour l’émergence des idées créatives

Une entreprise qui dure est une entreprise agile , qui s’adapte en permanence et entretient sa capacité d’innovation. Toutes les pistes d’innovation doivent être envisagées au sein d’un pôle dédié. L’innovation demande à la fois de la créativité et de la rigueur, c’est-à-dire une souplesse et une ouverture à toutes les pistes d’innovation ainsi qu’un cadre structurant et collaboratif qui détermine les critères d’innovation, les conditions de l’innovation et son pilotage. Structurer le processus de l’innovation, allouer budgets et ressources, et fixer des objectifs annuels (qualitatifs et quantitatifs) sont essentiels.

Insuffler une vision d’avenir, aider à innover, encourager les initiatives en interne, nouer des partenariats destinés à l’innovation et à l’exploration, c’est par ces démarches et cette agilité que tout chef d’entreprise garantit croissance et compétitivité durables à sa structure.

Ils partagent leur expertise...

Quel processus simple mettre en place pour favoriser l'innovation ?

Le processus d'innovation représente les étapes de votre parcours d'innovateur. Il sera pour vous un repère pour savoir où vous en êtes et vous guider vers une solution innovante qui réponde aux besoins du marché...

Les 40 principes d'innovation de TRIZ

Les 40 principes d'innovation sont la partie la plus connue de la méthode TRIZ. Ils représentent à eux seuls une somme de leviers de conception universels qui vous aideront à proposer de nouveaux produits ou résoudre des problèmes techniques de manière inventive.

E Baudet Eric BAUDET
Les groupes de Mastermind facilités en intelligence collective

Si aujourd'hui l'intelligence collective est une notion de plus en plus connue et adoptée, plus novateur est le concept des groupes de Mastermind modernes catalysés par les processus puissants de l'intelligence collective.

Les ressources accessibles sur notre site

Reverse brainstorming : inversez votre approche du sujet Méthode ASIT pour innover

D'autres conseils et exemples d'innovation

Articles

Gérer le portefeuille d'innovations

Jean-François Rougès partage sa propre analyse d'une étude parue dans Harvard Business Review. Cette dernière alimente la question  : comment faire pour innover ?

Curiosités stratégiques Comment savoir si une innovation est trop en avance sur son marché ?

Lorsque les ventes de votre nouveau produit/service ne décollent pas aussi rapidement que vous l'aviez planifié, faut-il persévérer, abandonner ? Réponse illustrée par un exemple concret et quelques pistes de réflexion...

Benoit Sarazin Entreprises innovantes : il n’y a pas que la high-tech !

L'association est facile et pourtant les idées innovantes sont le fait de nombreuses structures dans tout secteur. Il ne s'agit pas forcément d'innovation de rupture, mais de petites idées qui mises bout à bout finissent par créer un véritable avantage concurrentiel.

Le blog de Philippe Silberzahn

Autres thèmes en relation

Pour stimuler sa créativité et suivre les tendances :

Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :