Mettre en oeuvre la veille technologique - définition, méthode et outils

Rédigé par l'équipe de Manager GO! - Mis à jour le 22/11/2022

Dans un environnement à l’évolution rapide, la veille technologique permet de disposer des informations les plus récentes, pertinentes et qualifiées sur l’état d’un domaine spécifique. C'est enjeu majeur pour les entreprises pour ne pas être dépassé, prendre du retard face aux concurrents, et d’assurer une proposition de valeur toujours compétitive à ses clients.

Veille technologique : définition

La veille technologique, scientifique et technique, s’inscrit dans le champ de l’intelligence économique et consiste à s’informer sur les innovations et les techniques les plus récentes et leur mise à disposition commerciale. Il s’agit d’une surveillance active qui va acquérir, stocker, analyser et distribuer les informations relatives à l’évolution d’un domaine concerné. La veille technologique permet de mieux comprendre les nouveaux développements des technologies et leurs applications afin de prendre de meilleures décisions pour les intégrer dans son offre.

Les enjeux et les objectifs de la veille technologique

Des tendances, des outils, des techniques et de nouvelles méthodes émergent constamment. Faire de la veille technologique est donc devenu indispensable pour les entreprises ! Suivant le secteur d’entreprise, cette veille régulière est vitale pour pérenniser son activité. Dans les métiers de la "tech", par exemple, il n’est pas concevable de proposer les meilleurs services à ses clients sans connaître les derniers outils ou les évolutions des systèmes informatiques en constante évolution.

Objectifs de ce type de veille technique :

  • assurer un suivi rigoureux des tendances et outils qui émergent
  • renforcer votre portfolio technologique (nouveaux matériels et logiciels sur le marché, nouvelles applications, pour des gains de productivité et une meilleure rentabilité)
  • anticiper les tendances du marché
  • alimenter son département Recherches & Développement
  • aider à la prise de décision durant le développement d’un projet
  • améliorer sa stratégie commerciale et de développement, favoriser les innovations, affiner son positionnement et sa stratégie d’entreprise

Enjeux :

  • innover
  • fidéliser ses clients
  • conquérir de nouveaux clients
  • conserver / développer son avantage concurrentiel et dépasser la concurrence

veille techno

Comment faire une veille technologique : méthode et outils 

Méthode :

Une démarche pour réaliser une veille efficace se décompose en plusieurs étapes, on peut parler de cycle :

  1. Définition d'un axe de recherche associé à un domaine technologique spécifique ou bien définition du problème que vous voulez résoudre
  2. Obtention l'adhésion de la direction de l'entreprise
  3. Réalisation d'un diagnostic des besoins en informations, analyse des supports et flux d'information, inventaire de vos outils actuels, en rechercher des plus performants
  4. Liste des besoins en informations
  5. Définition des sources pertinentes / outils / supports qui doivent être activés
  6. Mise au point d'un plan de collecte et organisation concrètement de la veille
  7. Tri, organisation, analyse et synthèse des données collectées
  8. Diffusion aux parties concernées

Tout doit être défini en amont, de l’organisation à la forme des livrables, en passant par la typologie des sources et les bonnes pratiques à mettre en œuvre.

La recherche prospecte un terrain défini qui comprend généralement :

  • Les dernières tendances et innovations
  • Les brevets déposés dans votre secteur d’activité
  • Les entreprises actives et concurrentes et leurs stratégies R&D
  • Les start-ups et les innovateurs en vue
  • L’état de l’innovation et sa commercialisation
  • Les adoptions des nouvelles technologies et leurs impacts
  • Le potentiel des changements technologiques
  • Les nouvelles opportunités de marché

Mener à bien une veille technologique nécessite de disposer des bons outils. Surveiller les tendances et les innovations dans votre secteur d’activité suppose d’avoir recensé les sources fiables et récentes d’informations.

  • Faites des recherches sur l'internet : L'utilisation de l'internet est l'un des moyens les plus faciles de trouver des informations. Une simple recherche sur Google peut révéler des résultats utiles.
  • Faites de la curation de contenus auprès de blogs et des médias high-tech , suivez les influenceurs concernés sur les réseaux sociaux, écoutez les podcasts influents spécialisés, lisez les livres blancs des grands noms de votre secteur
  • Utilisez des bases de données : Il existe de nombreuses bases de données en ligne, gratuites, que vous pouvez utiliser pour votre veille technologique.
  • Consultez des experts : ceux qui connaissent bien le sujet peuvent être des sources d'information très précieuses, en particulier s'ils ont accès à des archives ou à des bases de données spécialisées qui ne sont pas accessibles par des recherches publiques sur le Web.
  •  Assistez à des conférences, salons professionnels et webinaires dédiés aux tendances technologiques de votre secteur , voire même d'un secteur connexe. Ce type de monitoring à large spectre permet de repérer des signaux faibles fort instructifs.
NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace

Quelques outils digitaux pour faciliter et automatiser votre veille technologique

  • Google Alerts : pour obtenir les dernières nouvelles sur un domaine spécifique, vous saisissez les mots-clés et recevez des alertes dès qu’un contenu aborde le sujet.
  • Feedly et Netvibes : utile pour compiler et classer les flux RSS des blogs et sites pour suivre l’actualité des médias spécialisés. Privilégier les sites web influents dans le domaine qui vous intéresse. Netvibes permet en plus l’ajout des réseaux sociaux. Votre tableau de bord intègre les influenceurs et médias tech sur Twitter par exemple, ainsi que les hashtags souhaités ; cela vous évite de vous connecter à plusieurs plateformes différentes en agrégeant tout sur une seule place.
  • Flipboard : agrégateur d’actualités. Utile pour suivre un domaine spécifique et découvrir les contenus les plus populaires sur le sujet.

En ce qui concerne les sources :

  • Les blogs
  • Les médias spécialisés, vous pouvez aussi vous abonner à leur newsletter pour obtenir des mises à jour régulières et découvrir les nouveaux articles publiés.
  • Les podcasts, souvent centrés sur un domaine IT (Cloud, DevOps, etc.)
  • Les influenceurs, sur Twitter, YouTube,LinkedIn ou Medium, ils utilisent réseaux sociaux et plateformes de microblogging pour informer leurs audiences. Il n’y a plus qu’à suivre les comptes les plus pertinents.

Votre veille technologique doit être efficace, rigoureuse et organisée, pour cela vous devez sélectionner les méthodes, outils et pratiques pertinentes pour votre entreprise.

Conseils et bonnes pratiques 

Comment être efficace dans son dispositif de veille ?  Comment se muer en "veilleur" permanent ? Des bonnes pratiques de veille à mettre en oeuvre.

  • Avoir bien défini une stratégie va vous permettre de ne pas vous disperser et de perdre du temps. Les bonnes pratiques qui suivent vont vous aider à être efficace.
  • Développer une routine : identifier les actions à exécuter régulièrement va vous rendre les tâches plus faciles et agréables. Définir votre périmètre de recherche et consulter vos sources dans un ordre régulier. Votre processus de veille deviendra un automatisme avec une routine bien élaborée.
  • Multiplier les abonnements et les suivis aux newsletters, influenceurs, podcasts, flux RSS des médias spécialisés, etc.
  • Multiplier les rencontres professionnelles, webinaires, conférences, utilisation de Slacks (plateformes collaboratives), pour étendre la pertinence de vos connaissances et informations.
  • Ne pas remettre à plus tard la lecture d’un article intéressant : en prévoyant de le lire plus tard, en général on ne le lit pas. Il vaut mieux s’efforcer de lire en entier et attentivement un article intéressant que l’on vient de trouver.
  • Ne pas se disperser et se noyer : prendre des notes et être précis, une chose à la fois. Cela aidera à rendre plus productif et qualitatif votre travail de veille.
  • Diversifiez vos sources et demeurez attentif à en trouver de nouvelles.
  • Mettre en place la diffusion régulière, à qui de droit, des informations récoltées.

 Focus sur la veille brevet

En matière de veille technologique, le brevet est une source d'information précieuse pour en savoir plus sur les technologies mises en oeuvre par les concurrents ainsi que plus généralement sur les tendances techniques d'un marché.

A lire : l'essentiel sur les brevets d'invention

Que faut-il surveiller ?

  • l'ensemble des brevets déposés par un concurrent afin d'analyser sa stratégie,
  • les informations techniques dans le but de trouver de nouvelles sources d'innovation et des réponses à des problématiques techniques,
  • les dépôts allant à l'encontre des droits déjà revendiqués,
  • les déposants actifs d'un secteur pour identifier les leaders ou bien un partenaire potentiel pour une collaboration technologique,
  • l'évolution d'un domaine technique dans le cadre d'une analyse de diversification.

Les points de rencontre de la veille technologique et de la stratégie

La technologie est un pilier de la stratégie. Elle s'insère dans la stratégie à différents niveaux, notamment lors de  :

Ils partagent leur expertise...

Effectuer des recherches dans les bases brevets

Les bases de données brevets représentent une partie essentielle de la connaissance technique et permettent de définir si un produit est nouveau et réellement inventif.

Comment construire votre veille ?

La veille est le moyen de renseignement qui permet d'accéder à la bonne information, au bon moment, pour prendre la bonne décision.



Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

  • Gravatar for Laurent Cachalou

    Laurent Cachalou 06/02/2019 17:26

    Bonjour,
    Merci pour cette article intéressant. Je souscris totalement à la nécessité de mettre en place une veille techno sur la base des brevets. C'est tout de même une des sources d'informations techniques les plus importante. Et ce serait dommage de ne pas en profiter d'autant plus que l'accès est gratuit :)
    Je souhaiterais juste ajouter qu'une veille brevet peut se construire selon deux stratégies. Soit par le nom des déposants dans le cas où les acteurs du marché sont bien identifiés. Soit par mots clés pour décrire le produit sur lequel cibler cette veille, dans le cas d'un nouveau marché où tous les acteurs ne sont pas identifiés. Les deux stratégies de recherche peuvent être utilisées mais la méthode est bien différente.
    A bientôt,
    Laurent Cachalou du blog Innover-Malin