Comment réaliser une veille documentaire ?

Rédigé par Laurent CACHALOU - Mis à jour le 08/10/2022

La veille documentaire est un recueil d’informations structurées, utiles tout aussi bien aux prémices d’un nouveau projet que pour développer son expertise en permanence. Définition, apports, limites et mise en oeuvre.

veilledoc editorial min

Une veille documentaire : de quoi s’agit-il ?

La connaissance est la ressource principale dont vous avez besoin pour alimenter votre processus créatif. C’est la raison pour laquelle il est pertinent de recueillir des informations au plus tôt dans votre projet.

D’ailleurs, si vous estimez maîtriser parfaitement tous les aspects de votre projet, c’est que probablement vous ne cherchez pas à dépasser les frontières de vos connaissances. Et sans introduire de connaissances nouvelles, vous limitez votre capacité à innover.

Cela dit, il faut bien admettre qu’on manque souvent de temps en entreprise pour se documenter sur un sujet donné. Cette démarche structurée est donc une aide précieuse pour savoir où vous en êtes et ne pas vous perdre dans vos recherches.

Mais pour disposer d’une vue d’ensemble, votre collecte d’informations doit être assez large dès le début, car tous les compartiments d’un projet sont interdépendants.

En effet, comment pourriez-vous concevoir un produit guidé par le seul choix d’une technologie sans penser en même temps à son usage, sa fabrication, son impact sur l’environnement et au marketing ?

À quoi sert une veille documentaire ?

Les avantages

  • Monter en compétence et développer de nouvelles expertises.
  • Développer son professionnalisme et la confiance en soi en étant plus à l’aise pour discuter entre collègues, avec des fournisseurs ou des clients.
  • Être en avance par rapport aux autres plutôt que de subir.
  • Se donner plus de chance d’innover, car l’innovation est souvent une combinaison de solutions existantes et nous fonctionnons beaucoup par association d’idées.
  • S’immerger dans le monde du problème pour se mettre en connexion totale avec votre sujet et de mieux le comprendre.
  • Prendre les bonnes décisions dès le départ et de faire ressortir les potentiels présents utiles à votre projet.

Les limites

  •  Se noyer dans un trop plein d’information sans savoir en tirer l’essentiel : sans objectif de recherche, vous pouvez facilement perdre un temps considérable.
  • Nécessite d’être régulier dans votre démarche, car c’est la répétition de l’exercice qui, chemin faisant, vous permet de construire une connaissance solide.
NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace

Comment construire une veille documentaire ?

Utiliser des check-lists pour ne rien oublier

Pour construire une veille documentaire et ne rien oublier, je vous conseille d’utiliser des check-lists. Cette approche a le double avantage de vous poser les questions pertinentes dès le départ et de guider votre exploration efficacement.

Les 4 thèmes de recherche proposés :

4 themes pour la veille documentaire

  • Tout d’abord, la technique pour faire un large point sur les fonctions, les matériaux, le système, les procédés de production et la qualité.
  • Ensuite, l’usage pour prendre en compte le profil utilisateur, l’utilisation et l’apprentissage autour du produit.
  • Puis, le marketing pour comprendre la construction de l’offre actuelle et la manière dont les marques communiquent.
  • Et enfin, l’environnement pour prendre en compte l’un des plus grands défis qui nous attend et pour lequel nous sommes tous acteurs.

Exemple de question à vous poser sur l’environnement :

  • Dans quel milieu se déroule l’usage du produit (lieu, condition climatique, éclairage, bruit) ?
  • Que doit faire l’utilisateur lorsque le produit arrive en fin de vie ?
  • Peut-on limiter au maximum les nuisances du produit sur l’environnement ?
  • Y a-t-il un risque pour l’environnement ? Réfléchir par rapport aux étapes du cycle du produit (préproduction, production, distribution, utilisation, post-utilisation, élimination) ?
  • Y a-t-il un moyen de rendre le produit plus propre ?
  • A-t-on choisi la bonne source d’énergie face à l’environnement ?
  • A-t-on pris en compte les nuisances acoustiques, visuelles, chimiques ?
  • Pourra-t-on réutiliser le produit après usage ? Comment ?

Le processus à suivre lors de cette collecte d’information

  1. Tout d’abord, vous devez définir le sujet général de votre recherche d’information. Si vous travaillez en équipe, il peut être intéressant de vous répartir les thèmes d’exploration en fonction des compétences de chacun.
  2. Ensuite, lorsqu’une information pertinente est trouvée, conservez précieusement la source afin de pouvoir la retrouver facilement en cas de besoin.
  3. Puis, cherchez à comprendre l’information : existe-t-il une stratégie qui explique le contenu de l’information ? Quels sont les buts et les causes ? Quels sont les résultats obtenus ?
  4. Ensuite, pour plus de clarté, classez ces informations suivant les 4 thèmes que nous avons vus précédemment : technique, usage, marketing, environnement.
  5. Puis, évaluez l’importance de l’information en la notant par exemple de 1 à 5 ou à minima en surlignant les informations essentielles et les potentiels d’innovation pour votre projet.
  6. Enfin, ce travail de veille documentaire est utile si vous le partagez et permettez au membre de l’équipe de s’enrichir également. Pour cela, vous pouvez présenter cette veille documentaire sous la forme d’une synthèse constituée des éléments les plus importants et complétés par des annexes pour ceux qui souhaitent en savoir davantage.
L Cachalou Voir ses publications

Auteur - Laurent CACHALOU -                

Laurent a travaillé pendant 15 ans chez Décathlon comme ingénieur produit, chef de projet et responsable de bureau d'études. Puis pendant 7 ans chez Zurfluh-Feller (groupe Somfy) comme responsable du pôle systèmes innovants et de la propriété industrielle.

Il est aujourd'hui fondateur et rédacteur du Blog Innover Malin. L'objectif de ce site est de partager des conseils pratiques sur l'innovation.

Enfin, il est conférencier et formateur à l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard sur l'innovation, la résolution inventive de problèmes techniques, la veille et la propriété industrielle.


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !