L'Intelligence Emotionnelle, Clé de l'excellence managériale

Publié le 07/07/2017 - Mis à jour le 08/02/2018

Il y aurait beaucoup à dire tant cette découverte de l'Intelligence Emotionnelle est éminente. Or il s'agit bien là de l'une des clés de communication en matière de management.

intel emotion

Tout d'abord rien de bien nouveau avec un premier essor qui remonte déjà au début du XX siècle. F. Taylor et S. Freud en auront été les précurseurs bien sûr, mais bien loin des études à la fin de XX siècle où l'on aura une approche visant l'évaluation de certaines compétences comme l'empathie, l'autodiscipline et l'initiative. Une étude visant à révéler ceux qui réussissent le mieux dans leur carrière par opposition à ceux qui sont simplement bons dans leur poste.

Si cet article vise le milieu du management, l'intelligence émotionnelle peut être calquée à une autre réalité qui est celle du milieu étudiants. Pour preuve certaines personnes au titre le plus éminent n'assurent aucune garantie de succès dans la vie professionnelle. Ce qui en revient à dire que vous pouvez avoir toutes les bonnes pratiques, outils du « parfait manager » et suivre une formation en ce sens, rien ne dit que vous réussirez votre mission de management.

Alors que ce soit pour un recrutement avec un choix Cornélien entre deux personnes aux cv édifiants ou pour trouver votre posture managériale la plus efficace, on se tournera très aisément vers des approches qui permettront d'évaluer votre capacité à déchiffrer correctement les émotions.

Comment déchiffrer les émotions ?

La position en tant que « Dirigeant recruteur » face à plusieurs postulants est de mettre vos interlocuteurs en situation réelle ou face à un cas concret.

Au delà de leur savoir faire, c'est de tester leur capacité à comprendre et à satisfaire une solution efficace et performante pour une problématique donnée. C'est grâce à l'intelligence émotionnelle qu'une personne a la faculté d'entendre une situation, absorber les éléments et demandes ou solutions attendues. Le premier filtre de certaines compétences est leur aspect cognitif. Elles facilitent un raisonnement analytique avec des connaissances techniques. Autrement dit, on parle du fameux QI qui détermine, selon bon nombre d'études, seulement 25% du résultat.

Cas concret : 2 salariés mis en situation d'un client et sa demande

L'un réalisera un retour technique doté d'un langage propre à son métier avec ses observations, validant ainsi les contraintes et les possibilités pour un résultat donné.

On considère qu'à ce stade, le résultat peut être satisfaisant pour l'entreprise et pour le client.

Mais selon vous, qu'est ce qui ferait que la personne isolée de ses compétences les plus manifestes pourrait répondre par l'excellence ? Une « autre » compétence ou une qualité personnelle qui permettrait à celle-ci une performance professionnelle plus efficace et meilleure qui apporterait de la valeur ajoutée à cette personne dans son travail ?

C'est un faisceau commun d'aptitudes sociales et personnelles qui s'avère l'ingrédient clé de la réussite ou encore appelé plus communément L'Intelligence Emotionnelle.

Le second salarié de notre exemple sait identifier le besoin précis de son client et le verbalisera clairement avec des mots simples afin que l'exécutant valide et produise exactement ce que le client a demandé.

Cette personne salariée sera souvent remarquée par la qualité de son travail et sa capacité à répondre efficacement à son client ; tandis que l'autre personne n'aura probablement pas répondu aux attentes du client. Sans parler de médiocrité, le client fera plusieurs retours sur la prestation générant une insatisfaction globale de ce dernier et une perte de temps pour l'entreprise souvent conséquente et pas toujours très bien mesurée sur l'instant.

Ce faisceau appelé « intelligence émotionnelle » est bien sûr à la portée de tout le monde et cette faculté tient à la personne à déchiffrer correctement ses émotions. Les siennes d'abord et celles de son entourage. Compétence cruciale pour comprendre et manier les interlocuteurs pour une communication efficace réussie.

Un autre facteur qui met en exergue l'intelligence émotionnelle - et auquel chaque manager ou dirigeant devraient porter attention - est celui de la posture autoritaire .
Une personne qui se comporte de cette manière est souvent crainte de ses collaborateurs et paralyse en général une situation là où l'écoute, le partage et une communication efficace faciliteraient en un « tour de baguette magique » la résolution de problèmes.

Combien de fois un salarié ou bien encore un responsable partagent le fait d'un évènement qui a tourné au drame, juste parce qu'il était impossible de communiquer avec son supérieur hiérarchique ?
Bien souvent, le manager est en retrait d'une posture managériale efficace, fuyant généralement face à un collaborateur en difficulté ou difficile à gérer. Préférant le silence plutôt que la critique constructive et laissant fréquemment une situation s'envenimer.

Ce facteur comportemental n'est en aucun cas une non-aptitude managériale de la personne, mais très simplement d'une émotion ou d'un sentiment négatif, facteur paralysant de toutes capacités intellectuelles à agir.

Autre configuration. Il suffit de rappeler à un collaborateur un fait traumatisant ayant mis en échec l'intérressé. Ce simple rappel perturbera assez la personne pour perdre en efficacité professionnelle. En aucun cas, cela ne validera un acte managérial efficace et performant.

Climat social, collaborateurs en stress, entreprise en situation délicate ou tout simplement société en évolution ou avec une activité à risques, la cohésion entre les managers et leurs collaborateurs est l'un des fondamentaux de la réussite d'une entreprise. Le management en IE en est la clé !!

Alors comment faire, étape par étape ?

Il faut pour cela tout d'abord « en prendre conscience », avec pour résultat une entreprise dotée de collaborateurs plus efficaces, plus réactifs et proactifs, des managers à l'écoute d'eux-mêmes, mais aussi de leur équipe.

Ensuite, au-delà d'une aptitude qui peut être naturelle, on peut « se former à cette approche du management » avec des professionnels certifiés en séminaire, formation, accompagnement personnalisé avec un coach certifié...

Le Horse and coaching, une approche originale du management

Le cheval est à notre sens l'outil le plus efficace en termes d'apprentissage de l'intelligence émotionnelle.

Cette approche, au delà de l'exécutif, permet de poser les bases par une meilleure connaissance de soi et de la maitrise de ses émotions pour ensuite approcher le management de l'excellence.

En Résumé, la compétence émotionnelle commence par la compétence personnelle, c'est-à-dire notre aptitude à nous comporter par la confiance en soi, la maitrise de soi et la motivation. Ensuite vient la compétence sociale, c'est-à-dire notre capacité à gérer nos relations aux autres avec l'empathie et notre aptitude sociale ou comment induire une réponse favorable chez les autres.

Être soi pour Accomplir et Réussir, voilà un angle de pertinence managériale à la portée de tous !!!

 

A propos de l'auteur


K Patault Karine PATAULT

Coach systémique international, Consultante en Management, Conférencière et Formatrice.
Ses domaines d'interventions : Accompagnement Personnalisé en milieu Personnel et Professionnel
Karine est une Professionnelle diplômée de la formation, de la consultance et du coaching, forte d'une longue expérience de la gestion d'entreprise et de l'encadrement avec notamment une carrière de 18 ans dans les milieux financiers et de 3 ans dans une PME. En outre elle est diplomée en Droit et Fiscalité des entreprises.
Ses contributions  sur Manager GO!  

Vous souhaitez devenir auteur sur notre site et partager votre expérience/expertise sur notre Mag'? Contactez-nous !


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

(Re)lire les derniers numéros

Le mag du manager