Actualités et réflexions sur le management et l'entrepreneuriat

Bien-être au travail et performance collective grâce à la mindfulness

[En partenariat avec emlyon business school ]

Les méthodes et outils classiques de management ont fait leurs preuves. Mais cela ne suffit plus. Les managers doivent aujourd’hui être capables de s’adapter rapidement aux changements, explorer, catalyser – et exploiter – tous les talents de leurs collaborateurs, trouver des solutions novatrices et surtout donner du sens aux missions. C’est ici que la pleine conscience, expérimentée par quelques rares initiés il y a quelques années encore, se fraye un chemin et pourrait bien révolutionner les modes de management.

Depuis quelques décennies, tout s’accélère, devient urgence, excès, avec une exigence constante de toujours plus, toujours mieux, et ce, dans la minute. Dirigeants, managers et collaborateurs sont constamment dans la course à la performance et l’excellence. Turnovers élevés, slashers de plus en plus nombreux, surmenages, épuisements, burnouts, boreouts… Ces maux ont fini par mettre à mal le monde du travail et notre société tout entière.

Le bien-être au travail est désormais un sujet central dans les entreprises toujours plus concernées par l’épanouissement de leur personnel. Séances de relaxation, massages, hypnose, yoga et autres techniques liées à la détente s’invitent désormais régulièrement dans nos organisations dépassées par leurs propres modes de fonctionnement.

Un concept psychologique simple, pas vraiment révolutionnaire, mais très efficace pour apprendre à ralentir et se reconnecter à son Humain est désormais très en vogue. Une pratique qui intrigue par les résultats qu’elle promet et interpelle par sa simplicité et ses vastes domaines d’application et d’action. Il s’agit de la mindfulness – ou pleine conscience en Français.

Qu’est-ce que la pleine conscience ?

Cette technique psychothérapeutique – considérée de nos jours comme la plus étudiée mondialement – permet de focaliser intentionnellement son attention sur le moment présent, instant après instant, dans une attitude d’acceptation et de non-jugement. Il s’agit donc de « regarder passer » ses pensées et ses émotions avec un certain recul, un détachement volontaire permettant d’accepter ce qui est sans se laisser happer par le flot.

La pratique de la pleine conscience fait ainsi appel à 4 compétences méditatives spécifiques :

  • une présence pleinement consciente dans l’ici et maintenant,
  • l’observation consciente et consciencieuse de ce qui se passe autour de nous ET en nous (bruits, odeurs, couleurs, formes, pensées, émotions, ressentis…),
  • l’acceptation du moment présent (ici et maintenant), l’accueil des émotions et sentiments sans jugement de quelque sorte que ce soit,
  • le constat neutre de l’expérimentation.

Considérablement utilisée en thérapie comportementale où elle fait des miracles, la mindfulness intéresse aujourd’hui grandement le monde du travail qui, grâce à elle, pourrait bien retrouver son âme.

Comment devenir un manager éclairé ?

Un manager pratiquant la mindfulness sera plus conscient de son fonctionnement, mais également plus à même d’écouter pleinement ses collaborateurs et faire preuve de bienveillance dans la gestion de ses troupes. Il saura instaurer un climat de confiance au sein de son équipe, ouvrir le dialogue et les échanges de manière fluide et constructive. Bref, être un leader inspirant !

Dans son management quotidien, la pratique régulière de la pleine conscience permet, notamment, au manager de :

  • réduire de manière significative le stress et améliorer la concentration,
  • développer l’intelligence émotionnelle,
  • favoriser la coopération,
  • appréhender le changement plus efficacement.

Ces 4 éléments sont des piliers de la posture de manager… Agir sur ces leviers est gage de succès pour le manager d’aujourd’hui et toute son équipe.

Réduction du stress

En nous invitant à prendre du recul par rapport à nos cogitations automatiques, la mindfulness permet de casser le cercle vicieux des pensées négatives induites en situation de stress ou délicate. Par ailleurs, en nous ancrant au moment présent, elle nous permet de prendre la distance et le détachement émotionnel nécessaires à une gestion plus pacifique des événements.

Le manager saura maîtriser son stress et évitera non seulement de le transmettre à ses collaborateurs, mais également de se laisser contaminer par celui de ces derniers, ce qui aura pour résultat un apaisement général.

En outre, grâce à des exercices de méditation et d’ancrage réguliers, il travaillera sa capacité à se focaliser sur une tâche particulière, augmentant ainsi son efficacité d’action.

Gestion éveillée des émotions

La pratique régulière de la pleine conscience modifie fondamentalement notre façon de réagir face à tel ou tel comportement, notamment lorsqu’il est négatif. Elle nous permet de mieux repérer les pensées et ruminations négatives et toxiques qui nous enfoncent et dictent une posture agressive ou tout du moins inadéquate quant à une situation délicate. Prendre conscience de cela induit une prise de recul offrant un regard neuf et plus neutre.

La prise de conscience de nos émotions nous conduit, par ailleurs, à faire preuve d’une plus grande empathie vis-à-vis de nos semblables, car elle nous permet de mieux comprendre notre mode de fonctionnement et celui des autres. Les relations interpersonnelles s’en trouvent grandement améliorées, la communication fluidifiée et les échanges naturels et respectueux.

Grâce à la pleine conscience, le manager saura ne pas réagir à chaud et faire preuve de davantage de lucidité et d’objectivité face à une situation tendue ou difficile. Ce qui lui permettra de prendre des décisions efficaces et agir pertinemment et justement au quotidien.

Valorisation de la coopération

La mindfulness améliore la qualité des relations interpersonnelles, favorisant par ce même biais la prédisposition à la collaboration et la coopération entre les individus. En effet, elle induit une écoute attentive, dénuée de jugements hâtifs. La communication se fait positive et plus fluide, ouvrant grand la porte aux feedbacks réguliers au sein du groupe et aux échanges constructifs.

Par ailleurs, la conscience augmentée de notre mode de fonctionnement nous pousse à analyser et comprendre celui des personnes que l’on côtoie. Ce qui nous permet d’adapter notre style de communication et de management et interagir plus efficacement.

En privilégiant le bien-être au travail, la bienveillance et la confiance au sein de son équipe, le manager stimule ainsi la motivation et l’intelligence collective.

Gestion efficace du changement

Les exercices réguliers de pleine conscience offrent la capacité à prendre instantanément un certain recul par rapport à ce qui se passe. Cela évite, par exemple, les décisions prises trop rapidement sous le coup de l’émotion ou de la pression.

La mindfulness élargit la vision de celles et ceux qui la pratiquent régulièrement. Elle décuple l’empathie, renforce la confiance en soi et ses compétences, augmente sa capacité d’adaptation et sa flexibilité de manière significative.

Ainsi, le manager éclairé saura appréhender le changement de manière plus sereine. Il sera capable de le présenter à ses collaborateurs et gérer les résistances efficacement en tenant compte de toutes les dimensions humaines affectées par ce dernier.

Le manager qui intègre la pleine conscience dans son management replace l’Humain au cœur de ses pratiques et magnifie ainsi son leadership.

L’expérience vous tente ? emlyon business school offre un programme complet qui vous permettra de mettre la mindfulness au service de la performance collective de votre équipe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.