Comment obtenir une promotion ?

Maj le 11/09/2019 par l'équipe de Manager GO!

Si demander une promotion est tout à fait légitime au cours d'une carrière, il n'en reste pas moins qu'il est opportun de choisir le bon moment et préparer sa requête pour espérer faire mouche.

Faire part de son désir d'évoluer dans l'entreprise est parfois chose délicate. Comment s'y prendre pour obtenir la promotion dont vous rêvez depuis des mois ?

Choisir le bon moment

Voici les règles de base pour identifier le moment opportun :

  • Divers événements internes vous permettent de demander une promotion sans que votre requête ne surprenne.

    Une création de poste ou un départ de l’entreprise, par exemple. Si votre hiérarchie s’attend à votre démarche, vous supprimez l’effet de surprise : votre interlocuteur est préparé et disposé à vous écouter.

  • A défaut d’occasion flagrante, profitez d’une période faste.

    Les résultats de l’entreprise sont exceptionnels ? Demandez votre promotion lors de votre entretien annuel ! Confortés par les chiffres, votre supérieur est dans de bonnes dispositions et plus enclin à satisfaire vos souhaits.

  • Privilégiez une période où vous êtes plus qu’irréprochable.

    Vos objectifs sont remplis et au-delà ? C’est le moment idéal pour être rétribué de vos efforts.

  • Respectez une fréquence raisonnable.

    Difficile d’être promu à peine entré en poste… De même, des demandes de promotion trop fréquentes peuvent dénoter votre manque de stabilité professionnelle. Vous pouvez légitimement demander à évoluer dans l’entreprise tous les 18 à 24 mois.

        A noter : le turn-over au sein des entreprises augmente avec l’arrivée sur le marché des millennials qui ont tendance à changer plus souvent. Profitez de cette tendance pour ne pas rester trop longtemps dans un poste qui vous ennuie…

  • Faites preuve d’audace ! Ne restez pas passif, n’hésitez pas à créer vos propres opportunités.

    L’audace est souvent rétribuée parce qu’elle démontre votre ambition, votre motivation et votre engagement. En maîtrisant votre ascension, vous gagnez en outre un temps considérable.

 

Structurer son argumentaire

Pour convaincre plus facilement votre hiérarchie, préparez un projet structuré et précis. Vous devez donc en amont vous poser les bonnes questions.

  • Que voulez-vous faire exactement ? Sachez exactement à quoi vous allez vous engager. Connaissez à fond le poste visé pour prouver votre motivation et vous éviter de mauvaises surprises.
  • Vos compétences sont-elles en adéquation avec la promotion envisagée ? Tenez-vous prêt à expliquer comment vous allez créer de la valeur ajoutée.
  • Quel niveau de rémunération visez-vous ? Vous devez avoir en tête un salaire précis.
  • Comment mettre en œuvre votre remplacement ? Facilitez la tâche aux RH en proposant de former votre remplaçant. Vous diminuez le stress lié à une éventuelle désorganisation au sein de l’entreprise.

promotion min

 

Engager une communication favorable

Adressez-vous dans un 1 er temps à votre N+1, de manière relativement informelle. Vous introduisez ainsi votre demande de promotion en douceur, sans mettre la pression. Au moment de l’entretien formel, adoptez une attitude positive.

  • La conversation n’est pas à sens unique : posez des questions à votre interlocuteur pour le faire participer. Ecoutez-le et répondez à chacune de ses questions.
  • Proposez des alternatives : envisagez d’abord une évolution au sein de l’entreprise, puis éventuellement du groupe – avec mobilité.
  • Évoquez la possibilité de faire des formations.

Choisir les bons arguments

Quels sont les meilleurs arguments pour obtenir une promotion ? Voici des pistes pour élaborer votre stratégie :

  • Évitez le chantage, mais accordez-vous la possibilité de laisser croire à un départ de l’entreprise à défaut d’obtenir une promotion. D’autant plus si c’est effectivement le cas. Si l’entreprise veut vous garder, elle acceptera rapidement de vous faire évoluer.
  • Présentez votre manière de voir le poste de manière concrète. Illustrez votre argumentaire avec des exemples : « je pense qu’il serait judicieux que… », « je pourrais mettre en place… », « cette nouvelle stratégie améliorerait… ».
  • Vendez vos hard skills, mais aussi vos soft skills – fiabilité, sociabilité, créativité… Mettez en avant votre esprit corporate : vous contribuez au bon équilibre interne de l’entreprise. Vous êtes populaire et participez avec plaisir aux événements – team buildings, par exemple. Vous devez paraître indispensable.
  •  Pourquoi vous accorder une promotion ? Dans l’intérêt de l’entreprise. Faites-le prévaloir sur vos propres intérêts.
  • Les bons arguments, ce sont également ceux de vos alliés au sein de l’entreprise ! N’hésitez pas à solliciter les recommandations de vos collèges et supérieurs.

Avant votre entretien, entraînez-vous à vous vendre. Vous pouvez faire des simulations devant un public de proches. Ils doivent vous challenger pour vous aider à préparer les contre-arguments pertinents. Votre interlocuteur va vous tester, pensez-y !

Accepter l’issue

Vous n’obtenez pas la promotion visée ? Restez patient et demeurez irréprochable et brillant. Votre demande reste dans les tiroirs, un peu de patience… Et pourquoi ne pas profiter de cette période professionnelle « creuse » pour prendre du temps pour vous ? La notion de carrière est importante, mais la qualité de vie également !

Vous ne pouvez plus attendre inlassablement une promotion qui n’arrivera pas ? Il est peut-être temps de changer d’entreprise – ou de métier… Vous pouvez même envisager d’exercer en indépendant si votre profession est adaptée à ce modèle qui se développe.



Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :