Financement des actifs à l'aide du crédit bail

Rédigé par l'équipe de Manager GO! - Mis à jour le 02/08/2022

Ce dispositif présente la particularité de conjuguer investissement et moyen de financement. Le crédit bail est un outil très utilisé pour le financer des investissements.

Définition du crédit bail

Pour comprendre revenons sur le principe de fonctionnement : une société spécialisée, souvent une banque, (appelée le bailleur) achète un bien (équipement, bâti...) selon le cahier des charges du client et lui loue sur une période fixée à l'avance.

Au terme, le client peut restituer le bien au bailleur, renouveler la location pour une nouvelle période ou bien racheter le bien à un prix déterminé fixé à la signature du contrat. Il s'agit d'un option désignée dans le contrat.

L'opération permet donc d'investir dans un bien durable tout en le finançant par des loyers (retraité en charge par les analystes financiers).

Avantages et intérêts pour l'entrepreneur

  • Un moyen de financement pratique et simple à mettre en oeuvre : vous n'avez pas besoin de rechercher des fonds pour financer votre investissement. La banque réalise l'achat pour vous vous loue le bien. 
  • Il permet un financement de 100% du montant TTC du bien. Ce qui revient à financer la totalité de l’investissement y compris la TVA. Ce qui n'est pas le cas avec d'autres dispositifs prenant en compte seulement une partie du montant HT. La TVA n'est donc pas à avancer mais est payée chaque mois à travers les loyers.
  • Le montant du crédit-bail n’apparaît pas dans le haut de bilan, donc sans retraitement, le niveau d'endettement apparent est allégé. 
  • Pas d'amortissements à prévoir, les loyers sont des enregistrés dans les charges du compte de résultat. Des gains fiscaux à la clé possibles (selon la durée du contrat, le montant déductible des loyers peut être plus important que les intérêts + amortissements dans le cas d'un emprunt bancaire).
  • Dans certains cas des prestations complémentaires sont prévues dans le contrat : maintenance, etc. Des prestations qui facilitent la vie de l'entrepreneur.

Les limites du dispositif

  • Vous êtes engagé sur la durée du contrat de crédit bail et ne pouvez pas vous séparer du bien sans passer par des pénalités de résiliation
  • Un coût de départ majoré par de nombreuse facturations additionnelles : frais de dossier, dépôt de garantie, premier loyer majoré, etc. Et des loyers grevés par la marge de l'entreprise de crédit bail. Une solution plus onéreuse qu'un prêt bancaire.
  • Pour des biens spécifiques, les banques sont réticentes à mettre en place un crédit bail car la revente s'avère très compliquée.

Sélection de documents publiés sur internet

Dossiers

Le crédit bail mobilier

Dossier reprenant les points importants à connaître sur ce dispositif : des avantages apportés jusqu'aux conséquences sur les comptes financiers, aussi bien sur le bilan, que le compte de résultat.

Les Clés de la Banque - professionnels


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !