Menu

Sections thématiques

Qu'est-ce qu'un KPI ? Calcul, utilisation et exemples

Apprenez en plus sur ce type d'indicateurs de performance, les KPI : ce qu'ils signifient et comment les utiliser. Illustration par des exemples.

Rédigé par Laurent GRANGER - Mis à jour le 05/06/2024

Définition de KPI

KPI est acronyme de Key Performance Indicator, ce qui signifie en français : Indicateur de performance clé. Ce sont des mesures qui permettent aux entreprises d'évaluer la performance d'un domaine.

Metrics ou KPIs

On parle aussi de "metrics", même si une différence existe entre ces 2 termes :

  • les KPIs sont liés à un objectif. Exemple en marketing et en qualité : un taux de satisfaction de client cible. Les décideurs les utilisent pour s'assurer de l'atteinte des objectifs stratégiques et opérationnels.
  • Les "metrics" (ou "métriques" en français) expriment la valeur quantitative brute d'une variable ou d'un paramètre. Exemple : nombre de visiteurs d'un site Web, nombre d'heures travaillées, etc. Une métrique devient un KPI lorsqu'elle est reliée à une valeur cible, souvent associée à l'efficacité (atteinte d'un objectif) ou à l'efficience (optimisation des ressources disponibles).

Ces termes d'origine anglo-saxonne, on fait leur apparition en France avec les outils (souvent en ligne en mode SaaS) d'analyse, de reporting et de décisionnel : business intelligence, analyse web (avec l'essor du e-commerce), etc.

Pourquoi utiliser des KPI ?

Management de la performance

  • Quantification des objectifs : les KPI transforment des objectifs en leviers d’action mesurables, facilitant ainsi leur suivi.
  • Pilotage et suivi des progrès : ces indicateurs permettent à chacun de savoir où le résultat de ses actions se situe par rapport à l’objectif. Chaque personne accède aux données essentielles de gestion pour piloter son activité de manière efficace.

Aide à la décision

Ces indicateurs délivrent l’information nécessaire pour alimenter des analyses stratégiques et opérationnelles facilitant ainsi la prise de décisions éclairées.

A haut niveau, les indicateurs sont agrégés et intégrés dans le pilotage stratégique de l'entreprise. Notamment à travers des tableaux de bord prospectifs (Balanced Scorecards) .

Ils aident à identifier des zones de contre-performance et le déclenchement d'un plan d'action.

Alignement stratégique

Le choix des KPI assure le déploiement des décisions stratégiques à tous les niveaux de l’entreprise. Ce sont des facteurs de cohérence : ils reflètent les priorités de l’organisation.

Benchmarking et kpi

Ils sont également utiles pour comparer les performances de l'entreprise avec celles de ses concurrents. Les analyses de benchmark alimentées par les KPI permettent de :

  • Identifier les meilleures pratiques : en s’étalonnant sur les points forts des leaders du secteur.
  • Évaluer la compétitivité : en étudiant les écarts de performance par rapport aux concurrents.
  • Améliorer les performances : en adoptant des stratégies et des pratiques éprouvées pour combler les écarts.

Comment choisir un KPI pertinent ?

La sélection d’un Key Performance Indicator pertinent repose sur plusieurs points clés :

  1. Alignement avec l’objectif

    Assurez-vous que le KPI est cohérent avec l’objectif auquel il est lié. Par exemple, si l'objectif est d'augmenter la satisfaction client, un KPI pertinent pourrait être le score de satisfaction client (NPS).

  2. Impact fort sur les résultats

    Sélectionnez un KPI qui est directement lié à la performance de l'activité que vous souhaitez évaluer. Un indicateur peut être cohérent avec un objectif, mais n'expliquer qu’une partie du résultat.

  3. Spécificité

    Choisissez un KPI spécifique, précis. Un KPI trop général peut être difficile à interpréter. Il risque fort d’être inutilisable.

  4. Mesurabilité

    Le KPI doit pouvoir être facilement mesurable avec les outils et les ressources disponibles. Il doit reposer sur des données fiables, précises et accessibles.

  5. Temporalité

    Le KPI doit pouvoir être mesuré dans une période de temps appropriée. Par exemple, les KPIs peuvent être mensuels, trimestriels ou annuels.

  6. Simplicité

    Un bon KPI doit être facile à comprendre et à communiquer à l'équipe. Une trop grande complexité handicape son interprétation, donc son utilisation.

Comment calculer les KPI ?

Calcul des KPI

Les KPI peuvent prendre différentes formes selon le type de performance que vous souhaitez mesurer. Voici quelques catégories générales et des exemples de formules de calcul de KPI :

  • Taux

    Un taux exprime une proportion ou une fréquence.

    Exemple : Taux de conversion

    Mesure le pourcentage de visiteurs qui réalisent une action souhaitée (achat, inscription, etc.).

    Formule de calcul : (Nombre de conversions / Nombre total de visiteurs) * 100

  • Rentabilité

    La rentabilité évalue les gains par rapport aux coûts ou aux investissements.

    Exemple : Retour sur Investissement (ROI).

    Calcule la rentabilité d'une campagne ou d'un projet en comparant les bénéfices aux coûts engagés.

    Formule de calcul : (Bénéfices générés - coût de l'investissement) / coût de l'investissement * 100

  • Valeur brute

    C’est une valeur absolue sans comparaison directe.

    Exemple : chiffre d'affaires.

    Représente le total des revenus générés par les ventes sur une période donnée.

    Formule de calcul : total des ventes réalisées

  • Ratio

    Il compare deux quantités liées.

    Exemple : ratio de liquidité (en finance).

    Évalue la capacité de l'entreprise à couvrir ses obligations à court terme avec ses actifs à court terme.

    Formule de calcul : Actifs courants / Passifs courants

  • Indice

    Un indice est une mesure qui compare des valeurs à une valeur de référence, souvent appelée valeur de base ou base 100

    Exemple : indice de satisfaction des clients (CSAT).

    Mesure le pourcentage de clients qui se déclarent satisfaits d'un produit ou service.

    Formule de calcul : (Nombre de clients satisfaits / Nombre total de réponses) * 100

Comment documenter un KPI

Une fois le KPI choisi, sa documentation est importante pour une bonne compréhension et une utilisation facile. C’est un document à créer dès le lancement de l'indicateur, qui peut être enrichi par la suite des résultats et des analyses. Voici comment procéder.

1. Définition claire :

Rédigez une définition précise du KPI, incluant :

  • Son nom
  • L’objectif supérieur auquel il est relié
  • Pourquoi il est important
  • ce qu'il mesure,
  • comment il est calculé.

2. Périodicité :

Définissez la fréquence de calcul et de mise à jour du KPI (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, etc.). Incluez cette information dans la présentation.

3. Objectifs et cibles :

Fixez des objectifs clairs et des seuils cibles pour chaque KPI. Cela aide à évaluer si les performances sont en ligne avec les attentes.

4. Contexte et benchmarks :

Enrichir l’interprétation future en fournissant des points de références : benchmarks ou comparaisons historiques pour contextualiser les valeurs du KPI. Comparer les performances actuelles avec les périodes passées, les performances de certains concurrents ou les normes du secteur d’activité peut offrir des perspectives précieuses.

5. Analyse et interprétation :

En fin de période, ajoutez des commentaires ou des analyses pour expliquer les chiffres, les tendances observées et les actions nécessaires. Cela aide les parties prenantes à comprendre les données.

Comment créer un tableau de bord comprenant des KPI ?

Pour construire un tableau de bord efficace, suivez ces étapes :

  1. Définir les objectifs du tableau de bord : à quoi doit-il servir ? A qui ?
  2. Sélectionner les KPI pertinents : choix des KPI en fonction des objectifs
  3. Structurer le tableau de bord : organisez les KPI en catégories logiques : par exemple ne pas mélanger les KPI de vente et ceux de productivité interne.
  4. Format de présentation : utilisez des tableaux, des graphiques, et des rapports visuels pour représenter les données. Les visualisations rendent les tendances et les anomalies plus faciles à repérer.
  5. Diffusion : assurez-vous que les rapports et les tableaux de bord sont accessibles à toutes les parties prenantes concernées. Si vous n'avez pas d’outils spécifiques au sein de votre organisation, utilisez des plateformes de reporting en ligne pour faciliter l'accès.

En savoir plus sur la réalisation d’un tableau de bord

Exemples de KPI

Exemples de KPI marketing et vente

En particulier pour le digital :

  • Taux de rebonds pour un site web
  • Nombre de visiteurs uniques
  • Nombre de pages vues
  • % de nouveaux visiteurs
  • Durée moyenne des visites
  • Taux de conversion pour une campagne d'emailing
  • Montant du panier moyen
  • Taux d'abandon de panier

Exemples de KPI finance

  • Retour sur investissement (ROI)
  • Rentabilité des fonds propres
  • Taux de croissance

Exemples de KPI ressources humaines

Exemples de KPI logistique

  • Taux de rupture des stocks
  • Taux de service
  • Taux de respect des délais

NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace

Un commentaire peut-être ?

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.