Bien gérer sa trésorerie

Rédigé par l'équipe de Manager GO! - Mis à jour le 09/12/2022

Découvrez ce qu'est la trésorerie ainsi que des conseils pratiques pour une gestion rigoureuse des liquidités financières.

Définition de la trésorerie

Il s'agit concrètement des liquidités disponibles en caisse et sur l'ensemble des comptes bancaires de l'entreprise.

Ces sommes d'argent permettent de régler les différentes factures liées à l'activité quotidienne. 

Les décalages entre les entrées d'argent (délais de règlement des clients) et des sorties (délais de paiement des fournisseurs) nécessite de construire et de tenir un jour un plan précis de ces mouvements pour pouvoir faire face à ses échéances.

C'est un élément essentiel de la gestion des entreprises suivi de près par l'entrepreneur.

La trésorerie nette

Pour apprécier la viabilité et la pérennité d'une entreprise, les analyses financières dégagent ce que l'on appelle la trésorerie nette (TN), différence entre le fonds de roulement (ressources durables de financements) et le besoin en fonds de roulement (besoins d'exploitation à financer).

Principes de gestion de trésorerie

L'objectif est d'avoir un solde proche de 0 . Si ce dernier est négatif, l'entreprise connait un risque financier et doit faire appel à de coûteux dispositifs pour continuer son exploitation. Si le solde est très largement excédentaire, cette ressource non utilisée gagnerait à être placée pour générer un rendement complémentaire.

De nombreux facteurs ont une influence négative ou positive. L'apport d'argent frais en capital , l'autofinancement , de nouveaux emprunts , des cessions d'actif, des réductions de stock, des délais de paiement accordés au client et des crédits fournisseurs plus importants vont augmenter les ressources financières disponibles . Un accroissement de l'activité non financé, va au contraire les diminuer

Pour faire face à ces besoins, il existe maintes solutions de financement à court terme . Il convient de choisir la plus adaptée et la moins coûteuse.

Voir comment élaborer un plan pour gérer votre trésorerie

Placement des excédents

Comme nous l’avons vu, une bonne gestion revient à maintenir le solde au plus près de 0. C'est à dire pas d'insuffisance, ni de financement excessif.

Dans le premier cas, l'exploitation se trouve dans une situation difficile pour faire face à ses échéances . Les ressources disponibles ne permettent pas de couvrir les dépenses immédiates.

Dans l'autre, de l'argent frais est immobilisé pour rien. Nous sommes bien d'accord au lieu de laisser de l'argent dormir sur un compte en banque, il est plus logique qu'il soit placé sur un produit financier qui rapporte . Encore faut-il qu'il soit facilement récupérable pour faire face à des besoins à court terme.

Toute la question est d' arbitrer entre rendement et liquidité du placement . Le jour où un besoin de financement supplémentaire se fait ressentir, le gestionnaire doit pouvoir mobiliser facilement ces excédents . Bien qu'avec un plan prévisionnel maîtrisé, les besoins en financement sont logiquement anticipés.

Les sociétés qui ont la chance de posséder un excédent de liquidités se trouvent confrontées à la question de leur placement. Parmi les produits possibles, voici 3 types de solutions pour faire travailler ses excédents :

  •     le compte épargne,
  •     le dépôt à terme
  •     le certificat de dépôts négociable.

Croissance forte, attention à la trésorerie

La bonne gestion de ce poste est un enjeu fort pour toutes les structures même pour des entreprises qui connaissent une croissance vigoureuse.  Les décalages entre sorties et entrées d'argent requièrent une anticipation pour mobiliser les bonnes ressources lorsque c'est nécessaire.

Paradoxalement, une entreprise à croissance rapide connait des fortes tensions peser sur sa trésorerie si les ressources financières ne sont pas bien calibrées. D'où les immenses besoins en capitaux pour les start-up. 



Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !