Manager la négativité

Maj le 27/01/2021 par Raphaële GRANGER

Une atmosphère morose, emplie de négativité peut s’avérer néfaste pour le moral d’une équipe et au final peser lourd sur la performance et l’efficacité. Il est du rôle d’un manager de savoir repérer les symptômes de la négativité et d’agir rapidement avant que les conséquences ne soient désastreuses.

negativite min

 

Repérer la négativité

Une ambiance lourde, une énergie négative peuvent avoir des conséquences néfastes sur le moral de toute une équipe et, in fine, sur l’efficacité et la productivité. Il est ainsi primordial pour un manager de savoir en repérer les symptômes afin d’agir au plus tôt.

Si la négativité est souvent la conséquence d’un manque de confiance, d’un management défaillant ou encore d’un manque de cohésion entre les membres d’une équipe, il en est parfois tout autre. Le négatif peut ainsi découler de :

  • tensions régulières - voire constantes - entre certains membres de l’équipe,
  • absence de communication efficace, rétention volontaire d’informations clés,
  • scission et apparition de “clans” au sein de l’équipe,
  • ragots, rumeurs colportées,
  • destruction, sabotage du travail de collègues,
  • tensions, agressivité,
  • démotivation...

Effets de la négativité sur une équipe

La négativité a des conséquences plus ou moins néfastes à court terme, et davantage encore sur le long terme. Parmi ces effets, on peut notamment citer : 

  • désengagement des collaborateurs,
  • augmentation des absences et du turnover,
  • harcèlement, 
  • burn-out,
  • baisse de l’efficacité et la productivité,
  • détérioration de l’image de marque de l’entreprise,
  • discrédit sur l’équipe,
  • etc.
NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace

Réduire la négativité

  • Analyser les causes : la première étape pour réagir face à un climat lourd et négatif est d’en analyser les causes : conflit entre 2 collaborateurs, désaccord avec une décision prise, manque ou absence de perspectives, objectifs managériaux flous... Une fois les causes analysées, il est plus aisé pour le manager d’agir efficacement.
  • Favoriser la communication : l’idée est de permettre à chacun de se sentir à sa place et pleinement respecté au sein de l’équipe. Permettre à ses collaborateurs d’exprimer leurs options et proposer leurs idées. Leur offrir la possibilité de donner leur avis sur le fonctionnement de l’équipe, les procédures, les outils utilisés, les modalités de communication, les horaires (le cas échéant), etc.
  • Impliquer et responsabiliser ses collaborateurs : offrir davantage de marge de manœuvre et d’autonomie à ses collaborateurs est un moyen de réduire la négativité. Il est ainsi judicieux d'impliquer tous les membres de l’équipe à la rédaction de la charte de l’équipe, par exemple.
  • Cultiver l’enthousiasme au quotidien : un bon leader est une personne inspirante. Pour combattre la négativité, l’une des clés est de montrer l’exemple et s’efforcer d’être positif dans sa façon de s’exprimer et de formuler ses demandes. Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège du positivisme poussé à l’extrême.
  • Être juste et cohérent dans son management : éviter le favoritisme et montrer son respect tant pour le travail effectué que pour ses collaborateurs eux-mêmes est une autre clé permettant de combattre la négativité au travail.
  • Instaurer un climat de confiance : Le manque de confiance se ressent et peut finir par peser lourd et ternir une bonne ambiance. Il est essentiel qu’une confiance réciproque s’établisse dès les toutes premières minutes d’une relation entre un manager et son équipe. En effet, pour un manager, faire confiance à ses collaborateurs et leur montrer qu’ils peuvent, en retour, lui faire confiance est un gage de positivité. Et cela commence dès le tout premier jour de travail. Partir du principe que la confiance se gagne est une habitude qui peut s’avérer toxique, car cela induit un climat d’insécurité, de méfiance, de besoin de prouver, qui sont, in fine, des éléments négatifs. Manager GO! préconise de faire confiance au nouvel arrivant dès son premier jour quant à ses compétences, capacités, son intégrité et saisir ensuite chaque opportunité attestant de cela et renforçant cette croyance positive. 
  • Travailler la cohésion d’équipe : favoriser l’inclusion de chacun des membres de l’équipe au sein de l’équipe et dans l’entreprise, avoir une vraie politique d’intégration des nouveaux arrivants afin qu’ils se sentent pleinement inclus dans l’équipe dès leur arrivée.
  • Permettre l’épanouissement personnel et l’évolution : offrir à ses collaborateurs la possibilité d’exploiter leurs talents et les mettre au service de l’entreprise est une autre clé permettant d’éloigner les ondes négatives.
  • Être un leader inspirant : agir en tant que véritable leader inspirant est très certainement l’élément le plus clé pour agir sur l’ambiance d’une équipe. Le leader doit être ce qu’il souhaite que son équipe soit. S’il est positif et constructif, alors il y a de fortes chances pour que son équipe le suive dans ce sens. Les collaborateurs ont besoin de sentir qu’ils font partie d’un tout et qu’ils appartiennent à une seule et même entité, vont dans la même direction, partagent des objectifs communs, apportent leur pierre à un édifice plus grand.

Ce dossier est référencé dans : Comment manager une équipe ? - Motivation

Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !