Manager un flemmard

Maj le 06/10/2020 par Raphaële GRANGER

Un collaborateur quelque peu paresseux peut poser problème à différents niveaux pour un manager. Cette paresse peut venir du collaborateur lui-même, mais aussi de la façon de manager de son supérieur. Que faut-il faire pour remobiliser un tel profil ?

Portrait d’un collaborateur flemmard

Flemmard est peut-être un mot un peu fort pour décrire ce type de collaborateur. On pourrait davantage dire qu’ils ne sont pas - ou très peu - productifs.

flemmard min

Attitude

Parmi les caractéristiques de ces collaborateurs particulièrement peu productifs, on peut notamment retrouver un ou plusieurs éléments parmi les suivants : 

  • ils sont souvent réticents quant à se mettre au travail, certains managers allant jusqu’à les appeler des “tire-au-flanc”,
  • ils passent plus de temps à éviter de travailler qu’à effectivement réaliser le travail qui leur est confié,
  • leur travail est souvent bâclé, réduit au minimum acceptable et bien en-deçà des attentes de leur manager,
  • ils sont souvent en retard - au travail, aux réunions, quant aux échéances des missions confiées,
  • ils sont aux abonnés absents quand leurs collègues ont besoin d’aide,
  • ils ont toujours une bonne excuse pour leur manque d’énergie et d’implication au travail,
  • ils rechignent à concilier le moindre effort et ont une attitude nonchalante ou dédaigneuse quant à ce qui leur est confié (soupirs intempestifs, etc.).

Causes possibles

Si la paresse en tant que tempérament existe bel et bien, il est parfois des comportements managériaux qui peuvent induire ou amplifier ce type d’état d’esprit. 

Avant toute chose, il est donc judicieux pour le manager de s’interroger quant à ses pratiques managériales.

Certaines peuvent, en effet, induire manque d’intérêt et de motivation chez les collaborateurs, conduisant au final à une relative paresse :

  • objectifs flous
  • absence de feedback
  • manque de compétences 
  • absence de perspectives d’évolution 

Toutefois, malgré tous ses efforts et une pratique managériale exemplaire, il se peut que le manager ait en face de lui un collaborateur véritablement paresseux. Partant du constat que la motivation vient avant tout de soi, le manager n’aura alors de cesse d’aider son collaborateur à retrouver peps et envie.

Conséquences

La paresse est un véritable fléau au travail. Un collaborateur “paresseux” fait partie de ces personnalités difficiles, mais intéressantes à savoir manager. 

Sans cela, les conséquences pour l’équipe et l’entreprise peuvent être néfastes, parfois dévastatrices : 

  • tensions et conflits au sein de l’équipe, mauvaise ambiance de travail,
  • retard dans les projets, 
  • perturbation, parfois surcharge de travail pour les autres collaborateurs qui peuvent être amenés à se substituer au paresseux et mettre les bouchées doubles pour que les échéances des projets soient respectées,
  • discrédit auprès de clients et/ou prospects,
  • démotivation contagieuse et dévastatrice pour l’équipe,
  • etc.
NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace

Comment manager et motiver un collaborateur paresseux ?

Inutile d’attendre que les choses ne se gâtent et atteignent un point de non retour. Car, comme bien souvent, agir le plus tôt possible est le meilleur des remèdes. Voici quelques pistes à explorer pour manager et aider un collaborateur à se remotiver.

  • Recueillir les informations factuelles

    La toute première chose à faire est de recueillir les faits illustrant le comportement dudit collaborateur. En effet, il serait préjudiciable de ne s’en tenir qu’à un simple ressenti. Étayer ses propos lors de sa confrontation avec son collaborateur est primordial pour une sortie de crise constructive. Cela permet, entre autres, de clarifier la source du problème et agir efficacement.

  • Analyser la source du problème

    Lorsqu’un problème se présente entre un manager et l’un de ses collaborateurs, il est rare que seule une des deux parties soit fautive. Bien souvent, il s’agit d’un défaut de communication entre les deux individus. Le manager doit déterminer d’où vient cette paresse chez son collaborateur afin de pouvoir réagir le plus adéquatement et efficacement possible.

  • Rencontrer le collaborateur en face à face

    Une fois les faits repérés, répertoriés et analysés, il est temps pour le manager d’organiser une rencontre en face à face avec son collaborateur afin de mettre les choses à plat et trouver des solutions à son problème de paresse.

    L’idée est que le collaborateur en question reconnaisse pleinement le problème et qu’il trouve, conjointement avec son manager, des actions à mettre en place afin de le solutionner pour redevenir motivé et productif.

  • Élaborer un plan d’action

    Une fois la situation exposée et la réflexion amorcée, il est judicieux d’élaborer conjointement un plan des actions à mettre en place afin que le collaborateur retrouve son entrain. L’objectif est de définir des actions simples, claires, réalisables, mesurables à court terme.

  • Suivre et récompenser les efforts

    Dans les semaines qui suivent l’entretien, le manager peut être amené à se montrer davantage disponible, à l’écoute et simplement présent. En effet, un collaborateur qui perd sa motivation et rechigne à réaliser son travail peut être induit par un manque de présence de son manager.
    Par ailleurs, il est important de faire des points réguliers avec son collaborateur afin de suivre ses efforts et célébrer ses petites et plus grandes réussites.

  • Motiver au quotidien

    Pour que la situation évolue de manière positive et ne se reproduise plus, il est important pour le manager de veiller à motiver ce collaborateur et maintenir la motivation sur le long cours.

Ce dossier est référencé dans : Management des collaborateurs - Être un bon manager : pratiques et outils

Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !