Comment fédérer une équipe ? Les leviers

Maj le 19/10/2021 par l'équipe de Manager GO!

Fédérer une équipe consiste à souder les membres d’un groupe de travail, à créer de la cohésion. Pourquoi ? Afin d’atteindre plus efficacement vos objectifs, mais aussi pour favoriser le bien-être au travail. Découvrez les fondamentaux à connaître pour développer un véritable esprit d'équipe. 

Pourquoi fédérer une équipe ?

La cohésion du groupe est centrale pour la performance collective. Le groupe doit former un tout fort et solidaire pour appréhender efficacement le travail d'équipe et faire face aux aléas et difficultés qu'il peut rencontrer. Au niveau individuel, le groupe est un élément mobilisateur pour motiver chacun des collaborateurs à donner le meilleur d'eux-mêmes.

Les leviers pour souder une équipe

Définir un objectif commun

Il est important de fédérer les équipes autour d'un projet commun, d'un but partagé, d'un objectif fédérateur. C'est le liant indispensable à la base de l'existence même du groupe. Ainsi constitué et solide sur ses fondations, il est à même d'atteindre les objectifs qui lui sont fixés. 

Les objectifs communs, bien mis en œuvre, sont très puissants pour galvaniser le groupe, créer un sentiment d'appartenance. L’émulation collective contribue au développement et à la mobilisation de l'équipe,  tout en augmentant sa productivité de par une véritable synergie…

Fixer les règles du jeu

En définissant un cadre précis, vous prévenez les écarts, sources d'incompréhension et de tension. Chacun connait les limites, le périmètre de son travail et celui des autres. Clarifier ce que l'on peut faire, ne pas faire, jusqu'où aller est un acte managérial important. 

Communiquer, communiquer, communiquer...

Les vertus de la communication, reconnues à l’échelle de la vie privée, s’appliquent au monde de l’entreprise. Communiquer permet de :

  • Donner sa place à chaque collaborateur, ré-humaniser les relations de travail à l’heure du digital. Si diriger une équipe implique de prendre en compte le groupe, ce groupe ne peut fonctionner qu’à condition que chaque individu soit épanoui au travail. Donner la possibilité à chacun de s’exprimer participe à cet épanouissement.
  • Mieux comprendre les problématiques de chacun. C’est à force d’échanges, de discussions et de débats que vous apprenez à connaître chaque membre de l’équipe. A partir de là, vous êtes apte à tenir compte de leurs considérations personnelles respectives pour agréger le groupe.
  • Prévenir les conflits avant qu’ils n’éclatent. La communication fait ressortir les tensions, que vous pouvez endiguer en amont d’une situation à risque.

Pour souder votre équipe, organisez des réunions informelles afin de libérer la parole de chacun. A l’occasion de rencontres formelles, c’est à vous de communiquer : vous rappelez la stratégie et les objectifs communs, vous faites part des résultats pour informer. Les one to one sont également importants, pour être à l’écoute des collaborateurs par nature timides.

Veillez à ce que la communication se fasse toujours en bonne intelligence – de votre part, et entre les collègues. Votre rôle de manager vous impose d’empêcher les débordements – propos violents, par exemple. Sachez également que d’une personnalité à l’autre, votre discours n’est pas reçu de la même manière ; un propos peut vexer un collaborateur sensible, alors qu’il motivera un collaborateur endurci : communiquez avec subtilité…

 

federer min

 

Gérer les conflits

Le conflit est quasi-inévitable en entreprise. Or il constitue un obstacle majeur au moment de fédérer votre équipe… 2 collaborateurs qui ne s’entendent pas nuisent au groupe tout entier ! Si vous ne pouvez l’éviter, n’ignorez pas pour autant le conflit : le laisser éclater, recadrer si nécessaire, puis le résoudre.

  1. Ecoutez chaque partie, de manière individuelle, pour vous faire une idée fiable de la nature et de la cause du problème.
  2. Laissez passer du temps, pour faire retomber la tension, puis organisez une rencontre entre les 2 collaborateurs, « à froid ».
  3. Lors de cette rencontre, posez-vous en arbitre et juge. Laissez un temps de parole égal à chacun, reprenez leurs points respectifs, et suggérez une issue.

Si le conflit semble insoluble, envisagez d’arrêter la collaboration en réorganisant votre équipe.

Créer du lien

Fédérer une équipe adresse nécessairement un volet émotionnel.

  • Dans l’adversité comme dans la réussite, l’équipe se soude et crée un lien solide dans le temps. Pour marquer le coup, célébrez chaque succès et essuyez les échecs collectivement (au cours d'un séminaire par exemple) : les évènements, positifs ou négatifs, restent ainsi plus facilement dans les mémoires.
  • Suscitez également l’émotion en dehors de la sphère professionnelle, en organisant – avec mesure – des rencontres hors cadre du travail. Team buildings ou pots de départs/d’arrivée : les collaborateurs sont détendus, ils partagent des moments privilégiés et se créent des souvenirs ensemble.

Développer les soft skills pour valoriser l’individu

Le rôle du manager consiste à être à l'écoute et d'identifier les sources de motivation de chacun : si chaque collaborateur est heureux et satisfait au travail, la tâche en effet est facilitée. De manière très basique, valoriser l’individu contribue à l’épanouir et donc le motiver.

Au-delà de féliciter les contributions de chacun et de mettre en avant les compétences respectives des membres de l’équipe, donnez-leur la possibilité de développer leurs soft skills. Illustrations :

  • Vous avez un excellent orateur dans la team ? Offrez-lui le plaisir de faire les présentations.
  • Vous comptez une personne particulièrement bienveillante dans l’équipe ? Donnez-lui pour mission d’intégrer une nouvelle recrue dans l’entreprise. Déléguer un excellent outil pour impliquer.
  • Un collaborateur se distingue par sa capacité d’organisation ? Vous pouvez alors le responsabiliser en lui confiant la charge du planning de travail et du suivi des délais.

Quand chacun se sent à sa place, la cohésion est largement favorisée. Quand l’individu est valorisé, il est en outre plus performant. Vous avez donc beaucoup à gagner…

NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace

Trouver le juste équilibre entre leadership et management participatif

Votre rôle de leader est central pour conduire votre équipe : les collaborateurs doivent vous considérer comme une personne de confiance, solide et non un simple "manager de proximité" – un élément indispensable. Tenez vos engagements, intéressez-vous réellement à chaque individu et sachez reconnaître vos erreurs : vous êtes le pivot de la team, soyez exemplaire !

A chacun sa manière de manager, mais une chose est sûre il est important d'adopter un style de management pertinent pour tirer le meilleur du collectif : le management participatif est une méthode de laquelle s’inspirer pour renforcer la cohésion d'équipe !



Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !