Rôles et enjeux du CODIR

Maj le 04/06/2021 par l'équipe de Manager GO!

Le terme "CODIR" est désormais très employé dans les entreprises. Mais de quoi est-il vraiment question ?  Quels sont les membres qui composent cet organe de direction ? Quels en sont les apports ? Quelles sont les bonnes pratiques à suivre pour rendre un CODIR efficace ?

Définition du CODIR

Le CODIR, pour comité de direction, désigne tant l’organe que la réunion. Quelle que soit la taille de votre entreprise, instituer un CODIR permet de faire émerger une équipe de direction – aussi informelle qu’utile. L’objectif : élaborer à plusieurs le(s) projet(s) stratégique(s) de l’entreprise.

Quels membres pour votre CODIR ?

Par définition, le CODIR réunit les cadres dirigeants. En fonction de l’envergure de votre entreprise, participent au comité de direction les membres suivants :

  • Au niveau d’un groupe de sociétés, le CODIR réunit les directeurs généraux de chaque filiale – ou de chaque zone géographique.
  • Au sein d’une entreprise, ce sont les responsables des différents départements qui font partie du comité de direction – directeur commercial, chef de projet marketing, DAF, DRH, directeur R&D, responsable du service juridique…
  • Dans une TPE en développement, les associés peuvent faire participer au CODIR le personnel stratégique qu’ils embauchent, peu importe son statut – cadre ou non.

Idéalement, chaque fonction métier est représentée par un membre. En réunissant les domaines de compétences, le CODIR est en mesure d’élaborer une stratégie fiable, dans le cadre d’un pilotage global de l’activité.

Illustrations :

  • Le CODIR se réunit dans le cadre de la transformation numérique de l’entreprise. La vision du directeur informatique – volet technique – est enrichie par la participation du responsable marketing – dont les enjeux de digitalisation de la relation client sont importants. Ensemble, les membres prennent appui sur les avertissements du responsable juridique eu égard au respect du RGPD.
  • Le comité de direction réfléchit aux mesures à prendre pour faire face à la crise sanitaire. L’apport du responsable juridique est central pour comprendre les mesures réglementaires exceptionnelles imposées. Le DRH pour sa part joue un rôle clé dans la gestion des ressources humaines – télétravail, chômage partiel… Le DG quant à lui expose ses axes de développement pour faire face aux difficultés passagères de l’entreprise.

    C’est la mise en commun des savoirs techniques de l’ensemble des responsables d’équipe qui permet de construire un CODIR efficace, grâce à une vision à 360°.

Quand et pourquoi organiser un comité de direction ?

Le CODIR s’inscrit dans une démarche horizontaliste de la direction de l’entreprise. Il s’agit en quelque sorte de brainstormer au plus haut niveau hiérarchique. Contrairement aux idées reçues, le comité de direction n’est pas réservé aux multinationales. Les dirigeants de TPE et PME peuvent aussi avoir intérêt à en créer un.

  • Votre entreprise se développe ? Vous manquez de temps et de recul, vous avez besoin de vous appuyer sur vos collaborateurs pour prendre les décisions pertinentes. Créer un CODIR vous permet non seulement de vous libérer du temps, mais aussi d’élargir vos perspectives.
  • Vous embauchez ? Pour appuyer votre management, vous réunissez un CODIR. Chaque responsable peut ainsi insuffler les axes stratégiques à son équipe : vous déléguez efficacement et vous gagnez en légitimité grâce une direction collégiale.

En fonction de l’intensité de votre activité et de vos effectifs, réunissez-vous une fois par mois ou par trimestre. Pour être efficace, le CODIR se compose de 3 à 8 membres.

 

CODIR min

Créer de la valeur ajoutée grâce au CODIR : les bonnes pratiques

Un CODIR bien composé et bien réuni est un accélérateur de croissance ! Voici les bonnes pratiques à appliquer.

  • Préparez un ordre du jour. Pour éviter les réunions à rallonge, réservez chaque CODIR à une question principale. Les questions annexes pourront être traitées, plus sommairement, ou reportées à un comité de direction ultérieur selon l’urgence. Vous pouvez établir un planning de sujets, que vous adaptez le cas échéant au fil de l’actualité de votre entreprise.
  • Appuyez-vous sur des données. KPI, bilan comptable, études statistiques… vos décisions doivent être prises sur la base d’éléments fiables. Si la réunion est informelle, elle doit cependant aboutir à des résultats utiles !
  • Faites court. Il s’agit d’être ultra-efficace. Pour préserver un niveau d’attention et une concentration maximum, encadrez le comité de direction dans un temps imparti.
  • Organisez les temps de parole. Pour tirer parti du CODIR, chacun doit pouvoir s’exprimer (dans l’intérêt général de l’entreprise) ! Prévoyez 2 temps forts dans la réunion : une 1ère partie pendant laquelle chacun expose ses arguments à tour de rôle, une 2nde partie de libres échanges. À noter : le CODIR, au-delà de sa fonction dans l’entreprise, est membre de l’équipe dirigeante. Il peut ainsi s’exprimer sur tous les sujets – le directeur marketing peut donner son avis sur la politique budgétaire, par exemple. Pendant la réunion, le DG, généralement, se met légèrement en retrait : la place est aux dirigeants opérationnels.
  • Consignez les résultats du CODIR. Mettez par écrit vos décisions, pour les diffuser aux services concernés.


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !