Structure organisationnelle de l'entreprise : les options

Maj le 18/04/2022 par Laurent GRANGER

Quelle structure organisationnelle pour quelle entreprise ? Une question déterminante pour exploiter au mieux les opportunités décelées par les analyses stratégiques notamment lors d'une réorganisation. 

Qu’est-ce que la structure organisationnelle ?

Il s’agit de l’ensemble des déterminants et caractéristiques, qui permettent à l’entreprise d’exercer ses missions. La structure est notamment déterminée par :

  • son degré de spécialisation : comment le travail est découpé au sein de l’entité. Combien d’unités ? Quelle spécialisation ?
  • la formalisation : qui représente la part d'autonomie laissée à ses collaborateurs vs degré de  règles et procédures 
  • la qualification et les compétences : fonctionne de concert avec la formalisation. En toute logique plus de compétences requièrent moins de formalisation
  • la coordination : comment se déroule la collaboration au sein d’une unité et entre chaque unité.

La prise de décision

Un autre déterminant concerne la prise de décision : comment se situe le curseur entre un mode décisionnel centralisé et un mode décentralisé ? 

Les modèles organisationnels

Avant d'arrêter son choix, il faut connaître quelques bases et revenir sur les travaux de Mintzberg : les mécanismes de coordination (ajustement mutuel, supervision directe, standardisation), les éléments de la structure (acteurs en présence, le centre opérationnel, le sommet stratégique, la ligne hiérarchique, la technostructure, les fonctionnels de support logistique). 

Mais aussi, les différentes formes structurelles : la structure simple, la structure fonctionnelle, divisionnelle, par projet, quid de la bureaucratie professionnelle...

De nombreux fondements théoriques, mais qui sont indispensables pour comprendre le fonctionnement interne d'une entreprise , les différentes interactions à l'intérieur et entre les processus. Fort de cette analyse, il est alors possible d'ajuster son mode de fonctionnement pour une performance optimale en collant aux spécificités de son métier et de ses marchés et concevoir un organigramme cohérent.

Les types de structures organisationnelles

Nous vous présentons les principaux types de structures, en sachant qu’il existe de nombreux modes hybrides qui se forment au fur et à mesure de la vie d’une entreprise, si ce n'est pour passer d’un type à un autre. D’une manière générale, la structure évolue d’une typologie centralisée à une autre de plus décentralisée.

  Structure organisationnelle

La structure organique

Appelée aussi structure solaire à l’image du chef d’entreprise qui “rayonne” au centre de son organisation. Il s’agit d’un schéma classique d’une TPE ou PME de taille réduite où le patron cumule plusieurs fonctions. La prise de décision est rapide, la structure souple, mais cette organisation rencontre rapidement des limites au fur et à mesure de son développement.

La structure fonctionnelle

L’enjeu pour chaque entreprise est d’organiser le collectif qui la constitue de façon à ce que le travail et les responsabilités soient distribués de manière optimale pour assurer la performance de la société. Au plus haut de la structure hiérarchique se place la direction générale qui chapeaute un ensemble de services spécialisés dans leur métier.

Dans la structure fonctionnelle, le critère principal de division du travail est la fonction. C’est une structure classique, un type d’organisation la plus courante. Il s’agit du second stade dans la vie d’une entreprise où la ligne hiérarchique est verticale, elle s’organise par fonction sous une responsabilité unique : 

  • compta/finance
  • marketing
  • vente
  • Système d 'information

Ce type de structure organisationnelle s'appuie traditionnellement sur une formalisation du travail et un pouvoir hiérarchique puissant. 

En savoir plus sur la structure fonctionnelle.

la structure divisionnelle

Lorsque l’entreprise se développe, se diversifie, l'organisation fonctionnelle ne suffit plus. Le management des différentes activités et marchés requiert un nouveau découpage pour gérer cette complexité. Ce découpage s’effectue par division. Ce sont des unités homogènes distinctes et autonomes. La division peut aller jusqu’à la création de centres de profit. Il s’agit alors de véritables entreprises dans l’entreprise. 

Cette structure organisationnelle est adoptée par les entreprises de grandes tailles à la recherche d’efficacité en donnant plus d’agités et de compétences aux aux équipes au plus près de leurs activités.

En savoir plus sur la structure divisionnelle.

la structure matricielle

À la recherche d’une meilleure efficacité, certaines entreprises mixent l'organisation verticale par fonction avec une organisation transversale par projet ou activité. L'organisation matricielle permet de profiter des compétences métiers tout en organisant leur coopération. La structure matricielle va de pair avec le mode projet ou bien les organisations par programme (méta-projet).

En savoir plus sur la structure matricielle.

A lire aussi

Articles

Structures matricielles ou millefeuilles ?

La structure matricielle est une solution d'organisation qui doit permettre à l'entreprise de faire face à un environnement de plus en complexe. Dans les faits, cette solution n'est pas sans poser de problèmes : opposition entre management hiérarchique et fonctionnel, un management qui reste ancré dans une logique Top-Down...

questions-de-management.com Organisation : la logique divisionnelle

Les types de division : produit, clients, géographiques ; les avantages et inconvénients de ce type de structure, les cas pour lesquels il est pertinent de recourir à un découpage divisionnel.

questions-de-management.com


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !