Pourquoi et comment intégrer un nouveau collaborateur ?

Par l'équipe de Manager GO! - Date maj : 17/10/2017

L’intégration d’un nouveau salarié est la dernière phase de votre processus de recrutement. C’est une étape cruciale pour créer du lien et fidéliser votre nouvelle recrue à votre culture d’entreprise. Des conseils pratiques pour réussir cette phase.

Il est paradoxal de dépenser un budget conséquent pour trouver la perle rare puis négliger son arrivée.  Dans le contexte actuel, la fidélisation d'un collaborateur devrait être au cœur des priorités. Et elle commence par l'accueil de ce dernier.

Pour rendre ce processus efficace, il faut l'organiser en concevant un parcours d’intégration pour le nouvel arrivant . L'objectif est qu'il prenne connaissance de :

  • - l'entreprise et son personnel, sa culture , soit l'environnement général (à partir d'une visite, d'une formation/présentation générale). 
  • - ses futures relations de travail et l'équipe dans laquelle il fera parti (rencontres, accompagnement/observation de certains collègues dans l'exercice de leur activité...)
  • - son poste et ses missions (approfondissement avec son manager hiérarchique direct, passation des informations dans le cadre d'un remplacement, etc.)

En procédant ainsi, vous donnez le maximum de chance au nouvel embauché de réussir sa prise de poste à travers une intégration parfaitement maîtrisée

 

Les étapes clés d'une procédure d'intégration 

Il ne s’agit donc pas simplement d’accueillir votre nouvel arrivant et de l’installer directement à son poste de travail. Une bonne intégration s’anticipe et se prépare, en voici les principales clés.

Intégration d'un nouveau salarié

  1. Préparer l’arrivée

    En premier lieu, il est primordial de prévenir les équipes concernées avant l’arrivée du salarié dans les locaux . En effet,  rien n’est plus déplaisant pour un nouvel arrivant que de sentir que ses nouveaux collègues n’ont pas été informés de sa venue.  

    Afin d’éviter tout malaise, vous pouvez préparer un mail informant tous les collaborateurs touchés de près ou de loin par cette intégration.  

        Important : pensez bien à prévenir les fonctions supports (RH, comptabilité, service informatique, service communication) qui seront forcément amenées à traiter avec ce collaborateur. 

    Préparer l’espace de travail

    Assurez-vous que son espace de travail soit prêt et qu’il ne manque de rien. Posez-vous les bonnes questions en amont pour ne pas vous retrouver en difficulté le jour J. De quelles fournitures a-t-il besoin ? Son ordinateur est-il configuré pour son arrivée ? Son bureau est-il propre et rangé ? A-t-il à sa disposition tous les outils et documents permettant de faciliter sa prise de poste ? 

    Régler les détails administratifs

    D’un point de vue administratif, validez que tout est au point avant l’arrivée de votre collaborateur.

    • - le contrat a bien été signé
    • - Un RIB vous a été fourni 
    • - Vous avez en votre possession les diplômes de votre nouvel arrivant
    • - On vous a communiqué les personnes à contacter en cas d’urgence
    • - Le certificat de travail de ses anciens employeurs vous a été transmis
    • - La mutuelle d’entreprise a été proposée au salarié

    Conseils :
    - n’hésitez pas à vous créer une TO DO LIST de manière à ne rien oublier.
    - pour personnaliser son accueil, faites signer une carte de bienvenue aux membres de sa future équipe. Cette démarche permet au salarié d’avoir, dès le jour de son arrivée, un sentiment d’appartenance, et donc de le mettre en confiance.

    Avant le jour de son intégration, désignez-lui un tuteur (il peut être son manageur ou un membre expérimenté de son équipe) qui le guidera à faire ses premiers pas dans l’entreprise, et à trouver sa place. 

        Important : Afin que la transmission des savoirs se déroule au mieux, le mentor doit être volontaire pour mener à bien cette mission.

  2. Organiser un parcours d’intégration

    Le jour de son arrivée, n’installez pas tout de suite le salarié à son poste de travail. Comme tout nouvel arrivant, il a besoin de se faire à son environnement et à ses interlocuteurs . Préparez-lui donc un véritable parcours d’intégration afin de le mettre en confiance. 

    Vous pouvez commencer par accueillir votre nouvelle recrue autour d’un petit déjeuner en compagnie des membres du département qu’il intègre. Ce sera une première occasion de le présenter à ses collègues.

    Profitez de ce moment pour lui donner les documents d’accueil en lui expliquant où trouver les informations utiles à sa prise de poste.

    Faites ensuite avec lui le tour de l’entreprise, en prenant le soin de lui montrer les salles de pause, réfectoire, sanitaires et issues de secours. Ainsi, votre fraiche recrue pourra se familiariser à son nouvel espace. 

    Après avoir déjeuné avec le service auquel il sera rattaché (toujours de manière à créer du lien), prévoyez un support de présentation de l’entreprise , reflétant la culture qui lui est propre et les principales méthodes de fonctionnement en son sein. Il est essentiel à sa bonne intégration par vos équipes, que votre nouveau salarié s’imprègne de l’image de votre entreprise et qu’il en porte les mêmes valeurs.

        A noter : Vidéo, Power Point, dépliant, tout support est bon à prendre tant qu’il dévoile au mieux l’identité de la société.

    Pour terminer cette journée d’intégration, organisez un rapide premier entretien avec votre salarié, pour lui donner l’occasion de vous soumettre ses premières interrogations ou incompréhensions à chaud. Ce sera également le bon moment pour redéfinir précisément avec lui le poste qu’il va occuper, en mentionnant les objectifs attendus à court et moyen terme.

        Important : Profitez de ce moment pour faire savoir à votre nouveau salarié que vous êtes disponible en cas de besoin. Il est important de le rassurer quant à ses doutes légitimes.

  3. Les 6 à 9 mois suivant l’arrivée :

    La période d’intégration prend plusieurs mois, il ne faut pas le perdre de vue. 

    Dans les premiers temps, le salarié va beaucoup apprendre des autres et en particulier de son tuteur, qui lui offrira une transmission des savoirs intégrant les us et coutumes de la société. 

    Encore une fois, restez disponible. Il doit se sentir à l’aise à l’idée de venir vous questionner lorsqu’il rencontre une problématique.

    Sur cette période, vous pouvez également demander à votre recrue de vous rédiger un rapport d’étonnement. Ce travail éveillera sa curiosité sur son nouvel environnement et lui apportera une certaine crédibilité. Il vous sera tout autant bénéfique, dans la mesure où ces retours pourront être utilisés comme pistes d’amélioration.

    Organisez avec lui des points réguliers afin de suivre son évolution et de renforcer son épanouissement au sein de votre structure.

        Important : À la fin de sa période d’essai, un bilan s’impose pour connaître vos impressions respectives sur cette collaboration. C’est l’occasion de féliciter votre collaborateur sur ses points de succès, et de souligner les points de vigilance lorsque c’est nécessaire.

    C’est une étape phare dans l’après-recrutement qui comporte de véritables enjeux pour le bon développement de votre entreprise. Avant de donner le meilleur de lui, votre salarié doit se sentir attendu et accompagné tout au long de cette période.

A lire aussi

L’art d’accueillir un nouveau talent

Des partages d’expériences et conseils en complément

Articles

Recrutement : transformez l'essai !

Comment organiser les premières semaines du nouveau venu avec comme double objectif : s'assurer de la pertinence de son choix et créer un environnement favorable pour que le nouvel embauché débute une véritable histoire avec l'entreprise.

Chefdentreprise.com L'accueil et l'intégration du nouvel entrant

L'auteur insiste sur l'importance de l'intégration du nouveau salarié au sein de l'entreprise. Il décrit ce que devrait être la période d'accueil, sa mise en oeuvre (informations et documents à donner ...), la conception d'un document type de parcours d’accueil.

Qualipole Un parcours réussi en 10 points

Quelques idées et conseils pour mettre vos nouveaux entrants, bien et rapidement dans le bain : lui préparer un kit maison (livret de bienvenue, fournitures, ordinateur...) et organiser ses premiers jours dans le détail. Vos nouveaux talents seront plus rapidement opérationnels.

Haut Les Cœurs La première étape de la fidélisation ?

Sont ici présentés les 3 leviers d'adhésion (entreprise, marque, métier) ainsi que les dispositifs sur lesquels s'appuyer pour une telle démarche : accompagnement, formation, séminaire...

Le blog RH BearingPoint

Fiches pratiques

Identifier les connaissances et savoir-faire que doit acquérir un nouvel arrivant

Cette fiche s'attache à fournir des outils pour aider les managers à identifier les connaissances et savoir-faire à transmettre à leurs dernières recrues.

CEDIP Comment intégrer un nouvel arrivant ?

Il est fortement conseillé d'organiser et mettre en place un parcours. Voici un exemple : accueil, découverte du milieu professionnel, identification des savoirs et savoir-faire à acquérir...

CEDIP


Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :