Intégration verticale

Par l'équipe de Manager GO! - Date maj : 31/07/2017

Cette stratégie consiste à acquérir des positions en amont ou en aval de sa position dans la filière.

Il peut s'agir de racheter un fournisseur pour contrôler par exemple les approvisionnements ou bien d'acquérir un distributeur pour s'assurer des débouchés de ses produits. Comme toute diversification, l'intégration verticale n'est pas sans risque. En effet, l'entreprise devra maîtriser des métiers qu'elle ne connait pas forcément. Même si cette diversification se réalise par croissance externe, des risques subsistent. Par exemple, des divergences de vision stratégique peuvent exister entre l'entité acquéreuse et ses nouvelles filiales. Au-delà de ces limites, les vertus de l'intégration verticale sont nombreuses :

diminuer les charges en abaissant les coûts de transaction et de négociation. Grâce à une chaine de valeur plus intégrée.

augmenter les profits en intégrant un secteur qui génère une marge plus élevée

affaiblir la concurrence

augmenter son pouvoir de négociation dans la filière,

réduire les aléas liés à l'approvisionnement

garantir la distribution des ses produits.

mieux connaître les marchés en aval.

...

 

Ce mode de développement n'est pas uniquement synonyme d'acquisition. Des alternatives sont possibles. Le développement interne en est une. Les alliances stratégiques, une autre. Ces dernières permettent de répondre à certains objectifs tout en limitant ses investissements.

De nombreux groupes se construisent en suivant cette stratégie.

Pour en savoir plus, cette section recense quelques articles sur le sujet.



Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :