Actualités et réflexions sur le management et l'entrepreneuriat

Quand votre outil de gestion de projet devient social – livre blanc

Outil de gestion de projet et réseaux sociauxBeaucoup d’écrits sur internet concernent l’utilisation des réseaux sociaux dans un cadre ouvert, c’est à dire à l’extérieur de l’entreprise. Or le premier lieu de collaboration pour tout professionnel est à rechercher dans son environnement direct, sa propre structure. C’est particulièrement le cas des sociétés organisées en mode projet.

La collaboration est l’essence même de ce type d’organisation. Des équipes se forment pour travailler sur un objectif. Et au fur et à mesure de l’avancée du projet, les collaborateurs partagent des  informations. Ce n’est pas l’échange qui est nouveau. Autrefois comme aujourd’hui encore l’email est le support de prédilection pour communiquer. En revanche, l’avènement des réseaux ouvre de nouvelles perspectives dans la collaboration. Les échanges sont ouverts et prennent la forme d’une conversation. La productivité est démultipliée. Chaque participant peut interagir à tout moment pour apporter son point de vue, sa solution ou livrer ses recommandations en fonction de son expérience. Surtout si les membres d’une équipe sont géographiquement éloignés.

Mais ces nouvelles fonctionnalités ne sont pas sans danger. Des questions de sécurité de l’information se posent. La solution ? Créer des communautés d’utilisateurs fermées. C’est-à-dire gérer de manière fine qui doit avoir accès à quoi. Ces fonctionnalités sont également disponibles sur les grandes plateformes sociales comme Facebook. Chacun peut paramétrer des droits d’accès selon les profils des visiteurs. Dans le cas d’une entreprise, les enjeux sont tout autres. Sa pérennité peut-être mise en cause. Il ne faut pas non plus tomber dans l’excès inverse et tout verrouiller. Auquel cas, il ne restera plus grand chose de social à l’expression réseaux sociaux. La cadre doit être fixé mais une grande liberté sera permise à l’intérieur.

Introduire une brique collaborative dans sa gestion de projets  n’est pas anodin. L’entreprise doit être prête d’un point de vue culturel et organisationnel. Culturel pour des questions de capacité d’adoption de nouvelle technologie et des impératifs associés (transparence, ouverture au dialogue public …) et organisationnel par la définition d’un nouveau mode de fonctionnement.

L’éditeur de solutions Genius inside, livre sa vision des enjeux et opportunités d’une gestion de projet collaborative, dans le livre blanc téléchargeable ci-dessous.

Télécharger livre blancLB_Social_PPM_FR

 

Excellente lecture

Les réactions pour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.