Actualités et réflexions sur le management et l'entrepreneuriat

“Manager vous serez !”

Devenir manager

[En partenariat avec emlyon business school]

Devenir manager est un tournant dans une carrière. Comment appréhender au mieux cette phase ? Comment vous préparer ? Quelle posture adopter les premiers jours de votre nouvelle fonction managériale ?

Vous allez devenir manager

Vous voilà bientôt vêtu de votre nouveau costume, celui de manager. Un poste que vous convoitiez depuis longtemps. Face à l’inconnu – ou du moins face à la nouveauté – de cette expérience, il se peut que vous ayez des doutes, des incertitudes voire des craintes. Ces sentiments sont totalement légitimes. Ainsi, pour réussir ce nouveau défi, il convient de vous préparer en amont :

  • identifiez quelles seront vos missions en tant que manager,
  • anticipez les leviers vous permettant de mobiliser votre future équipe,
  • définissez votre propre style de management,
  • intégrez les outils et méthodes indispensables à cette prise de poste.

Futur manager, quelles seront vos grandes missions ?

Pour vous préparer au mieux, commencez par identifier ce que l’on attend de vous – dans les grandes lignes :

1 – Manager les ressources

Pour exercer ses fonctions, le manager est doté de moyens humains et matériels. Votre rôle consistera à tirer le meilleur de ces ressources pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés. Il vous faudra ainsi faire les bons choix en termes d’organisation et d’affectation de moyens (formation, matériel, etc.).

2 – Manager – animer une équipe

Cette mission est au cœur du management. Votre objectif sera de mettre votre équipe et vos collaborateurs dans les meilleures conditions pour exercer leur métier. Cela passe par la motivation et l’implication des femmes et des hommes dans leurs tâches. Votre leadership et vos compétences personnelles vous aideront à conduire votre équipe vers la performance.

3 – Manager les objectifs

“Fixer des objectifs”, “faire” (ou “faire faire”), “mesurer” et “”ajuster” sont les 4 activités fondamentales qui vous permettront d’atteindre vos propres objectifs. En effet, le pilotage est une mission importante pour s’assurer que les bonnes choses sont faites et le cas échéant, prendre les dispositions nécessaires afin de rectifier la trajectoire. Mesurer signifie “contrôler”, non pas d’un point de vue sanction, mais pour avoir une idée précise d’où l’on est.

Une fois ce bilan établi, vous serez à même d’affuter vos connaissances, vous outiller, acquérir de nouvelles compétences afin de réussir au plus vite dans votre nouvelle fonction.

Quels leviers pour mobiliser votre prochaine équipe ?

Il est important de bien intégrer dès à présent les sources de motivation de vos collaborateurs :

  • des missions intéressantes, qui ont du sens au sein de l’équipe et de l’entreprise
  • des objectifs clairement définis, sans ambiguïté et atteignables
  • une large autonomie et responsabilisation de l’ensemble des collaborateurs
  • des ressources suffisantes pour mener à bien les missions
  • un manager reconnaissant, à l’écoute et disponible
  • une excellente coopération au sein de l’équipe et avec les collègues des autres services
  • un potentiel d’évolution de carrière

La connaissance de ces leviers doit vous guider dans vos futures décisions et dans la posture managériale à adopter face à votre équipe.

Définissez votre propre style de management

Votre style de management s’incarne dans la façon dont vous allez interagir avec vos collaborateurs, du degré d’autonomie et de responsabilité que vous leur accordez. Participatif, délégatif, directif, chaque style a ses avantages et inconvénients. Toutefois, le besoin d’agilité des entreprises pour faire face à un environnement incertain implique un management favorisant l’autonomie et la prise d’initiative. De même que la culture de l’entreprise et son secteur d’activité exercent également une influence sur le type de management utilisé.

En tant qu’individu, vous penchez naturellement vers un style plutôt qu’un autre. Prenez-en conscience pour le travailler au regard des sources de motivation citées précédemment.

Gardez à l’esprit que selon les personnes et les contextes rencontrés, vous aurez à endosser différents styles. Vous devrez, par exemple, être capable de vous montrer plus directif lorsque l’urgence de la situation le nécessite.

Quels outils et méthodes pour votre prise de poste ?

Au-delà des connaissances techniques (gestion, métier), la fonction de manager requiert la maîtrise d’outils et méthodes dits “soft” – humains – tels :

  • la communication : pour exprimer votre point de vue et comprendre celui de l’autre de façon efficace. Des outils comme l’analyse transactionnelle ou encore une connaissance du langage non verbal vous seront très utiles.
  • l’empathie : être capable de vous mettre à la place de vos collaborateurs pour réellement comprendre ce qui les anime, repérer les tensions dès leurs prémices afin de mieux appréhender les conflits, etc. Une compétence qui va de pair avec une grande capacité d’écoute.
  • l’organisation : savoir organiser votre travail et celui de votre équipe.

Affiner la maîtrise de ces outils et méthodes est un préalable indispensable pour intégrer sereinement votre nouvelle fonction.

Quelle posture adopter les premiers jours ?

La prise d’un nouveau poste de manager nécessite d’adopter une position équilibrée avec un objectif double : construire votre légitimité auprès de votre nouvelle équipe et (dé)montrer à vos supérieurs hiérarchiques que vous êtes la femme ou l’homme de la situation.

Cette phase demande une bonne dose d’empathie pour comprendre votre nouvel environnement, son fonctionnement formel (l’organisation et le pouvoir de décision formel) et informel (les réseaux de décisions réels, les influenceurs…).

L’écoute et l’observation sont vos premières armes pour instaurer un climat de confiance.

Ne cherchez surtout pas à apparaître comme celle ou celui qui va tout révolutionner. Restez humble. Certes, vous êtes là pour agir, mais il vaut mieux privilégier dans cette phase le changement en douceur. Ce qui ne signifie pas pour autant se laisser bercer dans une dangereuse passivité. Vous êtes à l’écoute, mais une écoute active. Vous menez un diagnostic de la situation afin d’identifier le meilleur chemin pour atteindre les objectifs que votre direction vous a fixés.

N’hésitez pas à expliquer votre méthode, votre mode de fonctionnement et ce que vous attendez de vos équipes. Votre but est de construire votre leadership.

Viendra ensuite le temps de l’action. Fort de votre diagnostic, vous serez  à même d’établir une direction, définir les points à améliorer, les opportunités à développer et peut-être même esquisser un plan d’action. Vous voilà sur les rails !

COMMENT ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DE LA POSTURE DE MANAGER ?

En réponse à cette question, emlyon business school propose des parcours spécifiquement dédiés :

  • formation courte de 3 jours « Réussir ses nouvelles fonctions de Manager », pour intégrer rapidement les différentes composantes du rôle de manager, faire un premier travail sur votre posture, appréhender les techniques de motivation des équipes ainsi qu’une méthodologie permettant de traiter les situations managériales difficiles.
  • formation diplômant « Programme Général du Management » pour acquérir une posture managériale consolidée tout en développant une vision globale de l’entreprise et de son environnement. Ce programme est compatible avec votre activité professionnelle, et se structure en sessions de 3 jours étalées sur 12-18 mois selon votre rythme d’apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.