Etablir des comptes prévisionnels

Par l'équipe de Manager GO! - Date maj : 06/12/2017

Vous êtes sur le point de créer votre société ? Ou vous avez déjà démarré une activité, et vous souhaitez avoir une idée sur ce que peut devenir votre société dans deux ou trois ans, les comptes prévisionnels sont faits pour répondre à ce besoin, ce sont des tableaux financiers, qui permettent aux entrepreneurs comme pour les dirigeants de se projeter dans l’avenir.

Intérêt et utilisation des comptes prévisionnels

Cet exercice prend tout son sens lorsque vous devez chiffrer un projet ou bien lorsque vous désirez obtenir une vision financière de votre activité à venir pour prendre une décision stratégique : réalisation d'investissement, de financement...

Bilan, compte de résultat, trésorerie et plan de financement prévisionnels, apportent alors de précieuses indications sur la viabilité du projet et les ressources financières nécessaires. Pour ce faire, vous devez estimer ligne par ligne quelles sont les dépenses prévues et les rapprocher des ventes prévisionnelles. A commencer par le coût de la masse salariale .

Puis vérifiez les équilibre financiers à travers le bilan tout en vous assurant que l'ensemble des besoins sont financés. Pour cela vous établissez un plan de financement initial puis un second projeté à 3 ans en prenant en compte les nouveaux paramètres financiers prévisionnels de l'activité sur cette période.

 

Prévision de la trésorerie

En introduisant une notion d'encaissement et de décaissement, l'évolution du solde de votre trésorerie . Vous serez alors en mesure de valider si les ressources financières sont bien calibrées et dans la négative étudier sur quel levier jouer pour diminuer les besoins à financer. De plus, vous observerez, si votre activité doit faire face à des pics saisonniers, quels en seront les impacts en terme de liquidité.

Ces documents sont également utiles dans le cas d'un diagnostic financier pour déterminer si l'entreprise pourra faire face à ses échéances. Ils permettent de pointer les faiblesses d'une activité et les conséquences directes sur ses comptes.

Etablir des comptes previsionnels

Nous vous présentons dans ce qui suit, les principaux comptes prévisionnels (compte de résultat et bilan prévisionnel), et comment les dresser afin de vous aider à bien piloter votre entreprise à moyen et long terme.

Qu'est ce que le compte de résultat prévisionnel et comment l’établir ?

Définition du compte de résultat prévisionnel

Il s'agit d'un tableau financier qui permet de lister les charges et les produits et prévisionnels qui devront être réalisés dans un exercice comptable futur, la confrontation de ces produits et de ces charges permet de dégager un résultat prévisionnel (bénéfice ou perte). 

Comment construire cet état ?

Pour établir un compte de résultat prévisionnel, il est essentiel de bien déterminer les produits et les charges potentiels d’une activité, et estimer leur valeur, cette estimation doit se baser sur la réalité du marché, pour cela il faut réaliser une étude de marché (typologie des clients, leurs besoins, produits et services existants, principaux concurrents, les prix d’achat et de vente pratiqués sur ce marché, réglementation en vigueur, expériences des professionnels, etc.). 

Les charges prévisionnelles et leur estimation :

Pour avoir une vision proche de la réalité, il est recommandé de bien lister les charges potentielles liées à une activité, voici quelques exemples de charges à étudier : 

  • Les Frais généraux : (achat de marchandises, matières premières, électricité, gaz, eau, charges locatives, sous-traitance, honoraires, publicité, déplacement, téléphone, banque, etc.). Les prix pratiqué facilitent l’estimation de ce type de charges.
  • Charges de personnel : selon le statut de la société, il faut prévoir des charges de personnel (en fonction du développement de l’activité), on peut distinguer deux types de charges : les charges salariales (salaires nets majorés des charges sociales et patronales multipliées par le nombre de salariés recrutés) et les charges non salariales (rémunération des dirigeants et les charges sociales correspondantes). 
  • Les impôts et taxes et les dotations aux amortissements .
  • Les charges financières : ce sont les intérêts à payer en contrepartie d’un financement externe (ex. : emprunt bancaire, etc.) ou interne (ex. : compte courant d’associés, etc.).

Les produits prévisionnels et leur estimation :  

Le chiffre d’affaires prévisionnel : c’est le moteur de base d’une société, ce sont les produits ou services vendus, on peut les estimer on se basant sur le chiffre d’affaires des entreprises comparables ( études de marché , etc.). Il est est calculé en multipliant le prix de vente unitaire HT estimé, par les quantités à vendre des biens ou des services.

On peut citer également les aides, les subventions et les produits financiers.

 « On dit qu’un résultat est bénéficiaire si le total des produits prévisionnels est plus important que le total des charges prévisionnelles. »

Qu'est ce que le bilan prévisionnel et comment le monter ?

Définition du bilan prévisionnel

Il correspond à une photographie du patrimoine de l’entreprise dans un avenir déterminé, il fait partie des comptes prévisionnels les plus importants, car il permet de vérifier l’équilibre financier d’une entreprise et donc sa santé financière.

Comment l’établir ? 

Comme pour le compte de résultat prévisionnel, les éléments composants le bilan prévisionnel et leur valeur doivent être proches de la réalité, ce tableau est décomposé en deux parties :  

L’actif prévisionnel :

c’est ce que l’entreprise possède dans un avenir déterminé, les éléments composants l’actif doivent être inscrits à leur montant net des amortissements et des provisions, il s’agit :
- Des immobilisations (machines, terrain, fond commercial, etc.) : ils doivent être inscrits à leur valeur d’origine. - Des stocks (ex : marchandises pas encore vendues, etc.) : doivent être inscrits à leur valeur d’achat HT. - Des créances (les sommes pas encore payées par les clients suite à l’allongement du délai de paiement), ils doivent être inscrits à leur prix de vente TTC. - Des disponibilités financières (Argent liquide, etc.). 

Le passif prévisionnel :

il représente les sources de financement disponible dans un avenir déterminé, il s’agit :

  • Les capitaux propres (dont le résultat prévisionnel). Vos apports en capital sont visibles dans dans ce poste.
  • Les dettes financières (le compte courant d’associés, la banque, etc.) : le montant pris en compte est le capital restant dû. - Des dettes d’exploitation (fournisseurs, état, personnel, etc.).
  • La trésorerie passive à court terme (découvert bancaire, facilité de caisse, etc.).

Il est essentiel de vérifier la balance de votre bilan prévisionnel (le montant total inscrit à l’actif doit être égal au montant total du passif). Une fois votre bilan bien structuré, vous devez vérifier l’équilibre financier suivant : 

  • Le fonds de roulement net global : les investissements (immobilisations, etc.) doivent être financés par les ressources à long terme (capitaux propres et dettes financières à long terme), le reliquat doit est positif pour compenser le besoin en fonds de roulement s’il est positif.
  • Le besoin en fonds de roulement : Le cycle d’exploitation doit être financé par les ressources à court terme (fournisseurs, etc.).
  • La trésorerie nette la trésorerie disponible doit être positive (FRNG – BFR = TN).

« Un compte de résultat bénéficiaire et un bilan prévisionnel équilibré sont des indices de bonne santé financière

Les ressources accessibles sur notre site

Seuil de rentabilité - Utilitaire en ligne Faut-il faire un business plan si on ne demande pas de financements particuliers ? Peut-on utiliser un modèle de business plan gratuit ?

Sélection de documents publiés sur internet

Articles

Estimer les marges et charges externes

Face à votre feuille blanche pour évaluer vos charges et marges prévisionnelles, vous vous interrogez peut-être par "où commencer ?" ou "comment faire ?".  Cet article vous donnera des pistes.

Le Coin des Entrepreneurs Création d’entreprise : les prévisions, piège à cons ?

Sous ce titre provocateur se cache une remise en cause argumentée des états prévisionnels générés par le créateur. C'est l'occasion de reprendre point par point chaque élément : compte de résultat, compte de trésorerie, besoin en fonds de roulement, etc.

www.business-angel-france.com

Dossiers

Les prévisions financières

Illustration d’une démarche pour établir les prévisions financières d’un projet : établissement du plan de financement initial (recensement des besoins durables, des ressources durables, calcul du BFR …), établissement du compte de résultat pour les trois premières années, du plan de trésorerie, du plan de financement à 3 ans, calcul du point mort (seuil de rentabilité).

L'Agence France Entrepreneur

Outils

Modèles de tableaux financiers (fichiers Excel)

Dans cette page, des outils Excel à télécharger concernant les états financiers prévisionnels suivants : Le plan de financement initial, le tableau des investissements pour le calcul des amortissements, le compte de résultat (sans Soldes Intermédiaires de Gestion), le compte de résultat (avec soldes intermédiaires de gestion), le Besoin en fonds de roulement (BFR), le Plan de financement à 3 ans, le Plan de trésorerie.

L'Agence France Entrepreneur Le prévisionnel financier facile et gratuit

L'incubateur CREALYS met à disposition gratuitement un outil EXCEL pour construire son prévisionnel financier. Il existe en 2 versions: une standard correspondant à la majorité des projets de création d'entreprise, une seconde plus complète s'adressant aux projets innovants ou pour les entrepreneurs désirant mener une analyse plus fine. 

Fisy


Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :