Ouvrir son capital à des investisseurs

Par l'équipe de Manager GO! - Date maj : 06/12/2017

Une des motivations principales pour créer sa propre entreprise est la liberté, l'autonomie. Malgré cela, le projet peut vite se trouver limité par une stratégie de développement en solo et sur ses propres ressources. Business angel, capital-risque... Le recours à des investisseurs est une solution intéressante à creuser pour donner plus d'ampleur à son affaire.

La question du contrôle de l'entreprise est alors posée. Recourir à une telle levée de fonds , c'est accepter de "lâcher" une partie de son "bébé". Bon nombre d'entrepreneurs ne sont pas prêts à le faire. Et pourtant le succès passe souvent par là.

La décision est prise, une des questions clés est alors de savoir à quel moment faut-il faire entrer des investisseurs dans son projet . Comment trouver alors  qui investira ses deniers dans votre nouvelle pousse ? Capital-risque, business angel... il existe différents types d'intervenants. L’avancement de votre projet, son potentiel, etc. déterminent de facto à qui vous pouvez vous adresser. Une fois les contacts pris, il faudra convaincre vos investisseurs potentiels. Votre business plan est alors votre meilleur allié !

 

Les business angels : les investisseurs individuels

Parmi les profils prêts à investir dans votre affaire se classent les acteurs individuels. Ces Business Angels comme on les appelle, interviennent autant par passion que pour la recherche de gain .

Ce sont souvent des entrepreneurs en activité ou pas, qui souhaitent (s')investir dans d'autres aventures. A côté de l'aide des proches du créateur, ils sont généralement les premiers à prendre des parts dès le démarrage du projet (ou amorçage dans le jargon des professionnels de la levée de fonds).

En delà des efforts financiers, ils apportent à l'entrepreneur leur expérience et leur réseau (2 atouts à ne pas négliger). Ce dernier doit savoir également accepter cette implication profonde qui peut aller jusque dans les affaires quotidiennes.

Vous trouverez dans ce dossier de nombreux conseils pour réussir votre opération.

Capital investissement : du capital risque au capital développement

La dénomination "société de capital investissement" (ou "Private Equity") regroupe des intervenants privés. Ces derniers investissent dans des entreprises à fort potentiel, par prise de participation. Elles interviennent tout au long de leur cycle de vie : démarrage, croissance, transmission...

A chaque période correspond une typologie d'acteurs. Voici les plus connus suivant les différents stades de développement du projet :

Démarrage / capital risque (ou capital innovation) 

Le risque est maximal. L'offre est en cours d'élaboration ou tout juste introduite sur le marché. Suivant le niveau technologique du produit, les investissements viennent soutenir les efforts de développement. Ces fonds servent également à financer l'activité industrielle et le lancement commercial. On parle aussi de capital amorçage (seed-capital) ou de capital création.

Croissance / capital développement

Ces sociétés interviennent lorsque des entreprises, rentables, ont de forts besoins de financement pour se développer. Les destinations de cet argent frais sont : augmentation de la force de vente, élargissement de l'offre produit et services, réorganisation industrielle... et même le financement de leur croissance à proprement parler à travers le renforcement du fonds de roulement.

Lire en complément

Articles

Comment garder le pouvoir de sa société face à l'entrée d'un investisseur au capital ?

Cette question taraude bon nombre d'entrepreneurs. Cet article fait le tour des leviers disponibles pour peser dans les relations avec ses investisseurs : négociation, pacte d'actionnaire, etc.

capitalsocial.fr Comment entrer en relation avec un investisseur en capital

Vous recherchez un investisseur ? Fonds d'amorçage, fonds public, banque, indépendants... cette publication défriche le terrain en présentant les différents acteurs et leurs domaines d'intervention.

Le blog des fonctions financières Phase d’amorçage et financements alternatifs : vers une nouvelle ère du financement des projets

Il est difficile de trouver des financements pour la phase d'amorçage. En effet les risques pour les investisseurs sont grands. Le produit n'est pas encore commercialisé (donc pas d'entrée de cash) et les besoins en financement sont très importants. Un investisseur livre son analyse des projets qu'il a pu voir.

Le cercle Les Echos Comment et dans quelles conditions peut-on ouvrir son capital à un actionnaire minoritaire ?

Cet expert commence par rappeler l'importance du business plan lors d'une démarche de levée de fond. Il brosse ensuite le portrait des entreprises susceptibles d'intéresser un investisseur, notamment en terme de chiffre d'affaires, puis présente les bénéfices apportés par un investisseur extérieur...

Fusacq Reprendre une entreprise en majoritaire avec un apport en fonds propres relativement faible

Cet article traite de la problématique du contrôle d'entreprise par un actionnariat majoritaire représenté par une personne unique. Il aborde différents aspects de la question comme "quel est l'intérêt d'être seul maître à bord ?" : prise en compte du montant de l'opération, du profil personnel du repreneur... Une deuxième partie présente les solutions pour préserver le contrôle majoritaire en présence d'associés (montage d'holdings...) et il donne enfin quelques chiffres et pistes pour déterminer si son apport est suffisant.

Fusacq Le 1er dialogue avec mon investisseur

Des exemples de questions concrètes débuter un premier entretien avec un investisseur : "Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans notre entreprise", "Comment envisagez-vous votre participation à notre aventure commune ?", etc.

capitalsocial.fr

Dossiers

Comment lever 1 million ?

Croissance plus propose un guide gratuit pour aider l'entrepreneur à trouver des financements pour son projet. Il passe en revue les informations à connaître, ainsi que les différents types d'intervenants.

YouScribe

Fiches pratiques

Comment et quand me faire connaître d'investisseurs financiers

Ce qu'il faut avoir en tête avant d'engager des discussions avec des investisseurs, résumé en quatre adages.

capitalsocial.fr

Autres thèmes en relation

Outil pour présenter son projet :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :