Faire face aux aléas avec le stock de sécurité

Maj le 05/11/2018 par l'équipe de Manager GO!

Lorsque la demande est incertaine ou que les enjeux commerciaux sont tels qu'une rupture de stock est inconcevable, le gestionnaire logistique chargé des approvisionnements est contraint de mettre en place un stock de sécurité pour assurer un taux de service aux clients optimal.

En effet, malgré les outils à sa disposition pour prévoir les quantités, il rajoute une "surcouche" pour être capable de répondre à la demande quelque soit la situation.

Les facteurs d'incertitudes

Les causes à l'origine de ces variations imprévues sont nombreuses.

Par exemple, côté client :

une commande exceptionnelle non prévue,

un nouveau "gros" client gagné avec des commandes à livrer rapidement,

un aléa climatique dopant la demande.

...

Il faut aussi compter sur des causes liées aux fournisseurs comme des ruptures de composants ou bien des retards ou une fiabilité aléatoire des livraisons.

Calcul du stock de sécurité

Il convient tout d'abord de sélectionner les produits pour lesquels une telle mesure doit être mise en place. Classiquement la méthode ABC (basée sur la loi de 20-80 ou Pareto ) permet de ventiler les références en fonction de critères déterminants (Valeur, chiffre d'affaires...). Les références de classe A sont retenues. 

Le niveau de stock de sécurité s'évalue généralement par l'utilisation de méthodes statistiques : loi normale ou loi de Gauss (pour des produits à forte rotation) et la loi de poisson (articles dont les ventes sont peu nombreuses).

Si nous prenons le cas de la loi normal, voici un exemple de calcul :

En cas de variation de la demande =>

 Stock de sécurité = coefficient de sécurité x délais d'obtention (ou approvisionnement)  x écarts types de la demande

Le coefficient de sécurité s'obtient par lecture des tables de loi normale pour un taux de service donné. Exemple pour 98% =>2.05

  Il existe d'autres méthodes plus empiriques. Voir les ressources citées ci-dessous pour en savoir plus.

Gérer un stock avec des flux de sorties irréguliers

Si la demande est incertaine, la gestion de stock s'appuie soit sur le système à point de commande ou bien sur le système de gestion calendaire . Dans le premier cas, une commande de réapprovisionnement est passée lorsque le niveau de stock atteint une certaine limite, dans l'autre cas, des commandes de recomplètement sont émises à intervalles réguliers pour réajuster les quantités possédées.

Pour aller plus loin...

Articles

Stock de protection et taux de service

Cette publication revient sur la problématique liée au bon niveau de stock pour servir la demande. Il revient sur les méthodes principales pour estimer les quantités à stocker.

Jean-Yves Baudot Mise en place et calculs

De nombreux points sont traités : le choix des articles à sécuriser, l'analyse Pareto et la classification ABC, les méthodes de calcul...

Logistique conseil Définition et objectifs

L'essentiel à connaître en la matière : les critères dimensionnant et les méthodes de calcul.

faq-logistique.com


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :