Les clés pour remotiver un collaborateur

Mis à jour le 05/06/2018 par Raphaële GRANGER

err nego

L'un de vos collaborateurs semble s'isoler, moins s'impliquer ou montre des signes d'une grosse baisse de régime ? N'attendez pas. Ne laissez pas la démotivation s'ancrer. Agissez dès les premiers symptômes... Remotivez ! 

Tout le monde traverse à un moment ou à un autre de sa vie professionnelle des baisses de régime plus ou moins importantes. En tant que manager, telle une mère veillant sur ses petits, vous devez être à l'écoute des membres de votre équipe et savoir décrypter les tout premiers signes d'une démotivation latente. Ce, afin d'agir avant qu'il ne soit trop tard et que la situation ne prenne trop d'ampleur et pèse sur tout le service, voire l'entreprise.

Savoir percevoir les signes d'un malaise 

L'un de vos collaborateurs arrive en retard à son poste. Oui... c'est vrai, il y avait beaucoup de circulation ce matin. Oui... Mais à bien y réfléchir, cela fait quelques jours que vous remarquez ces petits retards. Rien de grave en soi, mais peut-être est-il temps d'y prêter une plus grande attention et de vous pencher sur ce salarié, qui jusqu'alors était plutôt en avance le matin.

Quid de ses relations avec ses collègues ? Est-il toujours aussi actif dans les discussions ? Déjeune-t-il toujours avec ses collègues comme à son habitude ? Ou bien le sentez-vous s'isoler, se replier sur lui-même petit à petit, peut-être même devenir parfois agressif ou négatif ?

Et si ces changements, aussi subtils soient-ils, étaient les prémices d'une baisse de motivation ? 

Le manque de motivation peut très vite devenir contagieux, entrainer de plus ou moins graves conséquences sur une équipe. Mieux vaut donc agir dès les premiers signes !

Agir avec diplomatie et intelligence émotionnelle

Vous en êtes désormais certain... votre condisciple est en train de perdre pied. Sa motivation bat de l'aile. Vous le percevez désormais très clairement, votre oeil averti ne vous trompe pas. Que faire ? Devez-vous attendre qu'il se livre de lui-même et vous expose son malaise ? Lors d'un entretien annuel par exemple ? Ca peut être long d'ici là et les choses ne vont pas s'améliorer d'elles-mêmes.... Vous faut-il alors le convoquer ? Pas sûr que cette approche soit des plus adéquates. Votre collaborateur pourrait sentir la pression sur lui se décupler et la situation s'en verrait fortement détériorée.

Comment alors prendre toutefois le taureau par les cornes et percer l'abcès ? Parce que c'est là bel et bien ce que vous devez faire ! Un seul mot d'ordre : communiquer !

Pour cela, la première des choses est de prendre en considération la personnalité de votre collègue. C'est là que votre intelligence émotionnelle doit intervenir. Ne pas brusquer, ne pas blesser ni faire preuve de suffisance. Vous devez impérativement instaurer un véritable climat de confiance mutuelle, condition primordiale à une écoute active et bienveillante. Adaptez votre discours et votre posture à la personnalité de votre collaborateur. 

Vous pourrez, par exemple, profiter d'un moment détendu - un trajet effectué ensemble, une invitation à boire un verre après le travail, un déjeuner ensemble - pour aborder la question de façon diplomate. Evitez de mettre les pieds dans le plat dès la première minute ou de vous montrer top abrupt, vous n'obtiendriez ni plus ni moins qu'un enlisement de la situation. Votre interlocuteur risquerait de se fermer comme une huitre. Echanger sur la situation s'avérerait alors fort périlleux et très probablement totalement stérile. Pire : votre salarié pourrait prendre cela pour une sorte de menace. Vous amèneriez alors un peu plus d'eau au moulin de sa démotivation. 

Au contraire, montrez-vous présent, à l'écoute, impliqué et positif. 

Redonner du sens avec des propositions adaptées

Le dialogue vous a permis de mettre les bons mots sur cette période de doute et de baisse de régime. Il est désormais de votre devoir, en tant que manager, de redonner du sens à la vie professionnelle de votre salarié, et ce, de manière pertinente et constructive.

Il va de soi qu'on ne remotive pas de la même façon une personne qui est déçue de n'avoir pas réussi à atteindre ses objectifs ou qui s'est vue refuser une promotion/mutation comme on remotive quelqu'un qui ne s'estime plus à la hauteur de son poste ou qui pense avoir fait le tour dudit poste ou encore qui traverse des moments troubles dans sa vie personnelle.

C'est alors à vous de savoir quels leviers utiliser pour redonner du sens. Car c'est bien de cela dont il s'agit : un collaborateur qui perd pied ne trouve plus de sens dans sa mission. Formation, nouveaux challenges, nouveaux projets, implication dans des projets stratégiques, mais aussi quelques jours pour souffler, adaptation des horaires... Les leviers de motivation sont nombreux. A vous d'utiliser les plus adaptés pour la redresser la situation.

Rester attentif et assurer un suivi régulier

Pour autant, ces facteurs de motivation ne doivent pas être actionnés que de manière ponctuelle, mais bien au contraire régulièrement, pour ne pas dire quotidiennement, afin d'éviter ce genre de baisse de régime. Un collaborateur déboussolé ou aigri vous le fera payer cher. Un salarié heureux de venir travailler vous le rendra au centuple. 

Il est de votre devoir de manager de rester attentif au bien être des membres de votre équipe et, lorsque l'un d'eux s'égare, veiller à tout mettre en place pour qu'il/elle retrouve l'envie et que votre navire reprenne la bonne direction et ne sombre pas.

Une dernière chose à laquelle vous devrez vous préparer : un éventuel départ de votre collaborateur, aussi précieux pour l'entreprise ce dernier soit-il ! Car si tout ce que vous avez mis en place ne débouche pas et que malgré tous vos efforts la situation s'enlise, alors est-il peut-être temps, pour l'un comme pour l'autre, de se quitter.

 

R Granger 2

Auteur - Raphaële GRANGER -                

Entrepreneure dans l'âme, passionnée de rapports humains et touche à tout, Raphaële a roulé sa bosse en Irlande, en Allemagne et aux USA avant de se poser en France.

Tantôt traductrice-interprète, responsable communication, chef d'entreprise dans le domaine de la décoration et passionnée par la performance des entreprises, elle partage ses connaissances et son expérience à travers ce site. 

Cet article est référencé dans : Motivation


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !