Démotivation au travail

Maj le 19/08/2021 par l'équipe de Manager GO!

Des collaborateurs n’ont plus envie de travailler ? La démotivation gagne ? Le déclin de l’entreprise est engagé. Le manager se doit de réagir dès les premiers signes !

Détecter la démotivation au travail

Les signes à surveiller

  • Faute de stimulation – les salariés ne trouvent pas de sens à leurs missions, le management fait défaut… – les résultats/chiffres ne sont pas atteints. La productivité baisse et la performance décroît , c’est le CA de l’entreprise qui est en jeu.
  • Retards répétés, absences injustifiées, arrêts de travail et départs massifs  : l’entreprise se désorganise. Cette désorganisation favorise l’insubordination, mettant en péril la politique managériale.
  • A un niveau de démotivation élevé, ces nouvelles pathologies professionnelles émergent. Burn-out (surcharge de travail), bore-out (ennui au bureau faute de travail) et brown-out  (épuisement psychologique faute d’intérêt au travail) : l’entreprise est contaminée.

demotivation min

Les mesures à prendre pour prévenir et guérir

Résoudre les problèmes internes à l’entreprise

La démotivation - notamment lorsqu’elle est collective - peut résulter de circonstances particulières. Illustrations :

  • L’entreprise fait face à une phase de licenciements économiques. Les salariés craignent pour leur propre poste, ils ne veulent plus travailler. Le manager doit remotiver les équipes : leur expliquer précisément les motifs des départs, les rassurer, et présenter les nouveaux futurs projets.
  • Un nouveau collaborateur entre à un poste hiérarchique élevé, et bouleverse les process en place. Les salariés sont réfractaires à cette nouvelle personnalité et ses méthodes, ils rechignent à travailler avec lui. Pour rétablir la motivation au travail, il s’agit d’intégrer avec subtilité ce nouvel arrivant – discuter avec lui de ses axes de management, organiser des entretiens individuels, prévoir un team building…
  • Un nouveau concurrent arrive sur le marché, les chiffres de l’entreprise dégringolent. Si certains tirent parti de la concurrence, facteur de motivation, d’autres au contraire peuvent se sentir découragés. L’ambiance se dégrade jusqu’à affaiblir la volonté de travailler. Une fois encore, le discours convaincant du manager pour remotiver est essentiel. Embaucher de nouveaux talents ou faire une levée de fonds peut également concourir à prévenir la démotivation au travail.

Comprendre les enjeux de vos salariés

A chaque génération ses motivations... Il s’agit de les cerner avec exactitude. De manière générale :

  • Le travailleur des générations plus anciennes est davantage mu par la notion de carrière professionnelle. Il veut évoluer dans l’entreprise, gravir les échelons de la hiérarchie pour obtenir plus de responsabilités et percevoir des revenus croissants.
  • Les Millennials, quant à eux, mettent l’équilibre vie privée/vie professionnelle au 1 er plan. Vous les motiverez peut-être plus en leur accordant des congés étendus plutôt qu’une augmentation de salaire.

Pour lutter contre la démotivation au travail, vous devez donc agir de manière personnalisée. La communication reste le meilleur moyen de comprendre les intérêts individuels de chaque collaborateur : prenez le temps de les entretenir régulièrement.

Donner du sens au travail

Quoi qu’il en soit, la motivation naît de l’intérêt des missions.

  • Vérifiez que chaque salarié exploite dûment ses compétences. Expert dans son domaine, il travaille plus volontiers sur un projet qui mobilise ses capacités propres et son expérience, car il se sent valorisé.
  • Si certains postes présentent peu de sens par nature – faible niveau hiérarchique, par exemple – diversifiez les missions. Vous pouvez engager des salariés démotivés sur des projets RSE, les mobiliser sur des missions caritatives annexes…

Les intérêts d’un salarié peuvent évoluer. Chaque projet est différent, et les facteurs de motivation du collaborateur fluctuent à mesure des étapes de sa vie – et de l’actualité. Veillez à vérifier régulièrement qu’il s’épanouit, et adaptez ses missions le cas échéant pour donner toujours du sens à son travail, et éviter sa démotivation.

Favoriser une bonne ambiance pour stimuler la volonté de travailler

Une bonne ambiance en entreprise favorise la motivation au travail. Les collaborateurs en effet se plaisent à se rendre au bureau, ne serait-ce que pour y retrouver leurs collègues. Pour insuffler cette ambiance, vous disposez de plusieurs leviers d’action :

  • Organisez des évènements d’entreprise.
  • Mettez en place le happy management , et organisez un cadre de travail agréable.
  • Célébrez au bureau chaque réussite, félicitez oralement les équipes.

    A l’échelle individuelle, récompenser individuellement les salariés – primes ou autres avantages adaptés – est également un bon moyen de stimuler leur motivation.

Les impacts de la société actuelle

La démotivation au travail à l’ère des nouvelles technologies

Les nouvelles technologies sont indispensables à l’heure de la digitalisation des entreprises. Notez un écueil : les outils de travail les plus innovants visent à automatiser les tâches. Ce faisant, les tâches de certains salariés peuvent se vider de leur sens. Pour éviter la démotivation, il s’agit de trouver le bon équilibre entre technologies et humain – remobiliser les collaborateurs sur les tâches intellectuelles non automatisables, entre autres.

Crise sanitaire et travail : la motivation professionnelle impactée ?

Bien entendu, la crise sanitaire a impacté le moral de la population. L’impact s’observe nécessairement au niveau professionnel. Fermetures et ouvertures des entreprises à répétition, notamment, ont tendance à perdre vos salariés. L’incertitude face à leur avenir professionnel, également, est un facteur de démotivation. La baisse de revenus, le cas échéant, démotive considérablement. Dans ce contexte, adoptez une vision positive et encourageante. Profitez de cette période pour réfléchir à de nouveaux projets en vue de la reprise, et associez vos collaborateurs à votre réflexion.

Le télétravail : facteur de motivation ou de démotivation ?

Le télétravail est ressenti différemment d’un salarié à l’autre : soyez à l’écoute.

  • Le télétravail motive le collaborateur rigoureux qui aspire à la liberté et qui travaille à distance dans un cadre privé agréable. Le télétravail est une piste de motivation pour les salariés qui souhaitent pouvoir travailler de n’importe où
  • Lorsque les conditions de vie du salarié sont défavorables, accordez du présentiel pour préserver sa motivation. Notez que la démotivation peut également naître en télétravail lorsque le collaborateur a besoin d’être stimulé par son manager.


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !