Evaluer une formation : les pratiques

Mis à jour le 16/07/2018 par l'équipe de Manager GO!

Pour apprécier la qualité d'une formation et sa pertinence, il est important de l'évaluer. Contenu, forme... focus sur les étapes du processus, les méthodes et les outils à disposition.

A quoi sert l’évaluation de la formation ?

La formation professionnelle est une obligation pour les entreprises. La mise en place d’un plan de formation contribue largement à développer les compétences des salariés tout en améliorant la compétitivité de l’entreprise. Dans ce cadre, l’évaluation de la formation est un dispositif stratégique nécessaire.

L’évaluation de la formation a pour but de mesurer l’efficacité des dispositifs mis en place pour les collaborateurs et les écarts entre les objectifs fixés par la formation et résultats effectivement obtenus. Et d'une manière plus large, s'assurer de la pertinence et de la rentabilité des actions de formation au niveau de l'entreprise.

Il s’agit d’un processus qui démarre en amont de chaque formation et prend fin après avoir pu en analyser toutes les retombées. C’est un moyen d’analyser l’impact des formations sur la performance des salariés et sur les résultats de l’entreprise.

Le plan de formation est très coûteux pour votre entreprise, l’évaluer favorise son optimisation. Quand les écarts sont jugés trop importants, le dispositif de formation peut être ajusté.

 

Que dit la réglementation ?

La loi du 5 mars 2014 en lien avec la formation professionnelle oblige les entreprises à évaluer leurs formations à l’aide de documents spécifiques. Cette obligation légale fait plus particulièrement référence à l’article L.6362-5  du Code du Travail qui contraint les formateurs à justifier de l’existence de leurs actions de formation.

Les listes d’émargement, rapports d’atteinte des objectifs, entretiens individuels et autres outils d’évaluation peuvent répondre à cette réglementation.

Qui doit mener l‘évaluation ?

C’est à l’entreprise que revient la charge d’évaluer la formation.

Cette dernière appréciera à la fois les impacts d’un dispositif sur les salariés concernés (performances individuelles, valeur ajoutée et retour sur investissement pour l’entreprise), mais elle évaluera également le formateur en charge de dispenser la formation (étude du contenu de la formation, de la méthode d’enseignement, de ses qualités pédagogiques propres).

La formation professionnelle est un dispositif global dans l’entreprise, son étude doit donc être générale pour être légitime.

Processus pour évaluer une formation

Avant de vous lancer à corps perdu dans l’évaluation de la formation soyez bien sûr des éléments que vous souhaitez en tirer.

En amont, il s’agira de bien définir le cadre de l’évaluation. Que cherchez-vous à évaluer ? Qu’attendez-vous de vos formations ? Quels sont les impacts souhaités à l’échelle de l’entreprise ?

Déterminez les outils permettant d’évaluer vos attentes. Ils doivent impérativement rentrer dans le cadre que vous aurez délimité préalablement.

Il s’agira ensuite de collecter les informations recueillies et d’analyser les écarts pour une meilleure interprétation des résultats.

A l’issue de votre travail d’évaluation, pensez à modifier les dispositifs lorsque cela s’avère nécessaire. Les formations mises en place ne permettent pas toujours d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. L’évaluation peut en déceler les raisons et mettre en évidence la révision qui s’impose.

 

Processus d'évaluation de la formation

Etapes et outils

Quatre grandes étapes encadrent l’évaluation de la formation en entreprise :

  1. Avant la formation

    Avant même d’entamer le processus de formation, il s’agit d’évaluer vos besoins spécifiques. La mise en place d’un plan de formation a un coût certain qu’il convient d’optimiser au mieux en l’anticipant.

    Les entretiens annuels ou entretiens professionnels (qui eux ont lieu tous les deux ans) aideront à mettre en avant vos besoins prioritaires.

    Faites ensuite une évaluation des prérequis. Avant de démarrer un dispositif, il est primordial de déterminer le niveau de connaissances du stagiaire afin d’avoir à l’esprit sa marge de progrès et de faciliter la mesure du chemin parcouru avant et après la formation.

    Pour ce faire, rien de plus efficace qu’un test de connaissances en amont ou un entretien avec le formateur.

  2. Pendant la formation

    Tout au long de la formation et ce, quelle qu’en soit la durée, le formateur valide la compréhension et l’acquisition des connaissances de l’apprenant. C’est encore le meilleur moyen de valider l’efficacité du dispositif sur place.

    La plupart des formateurs utilisent dans ce contexte des tests ou des jeux de mise en situation qui confirment la compréhension et facilitent la mémorisation de l’apprentissage sur le long terme.

  3. A l’issue de la formation

     

    A la fin de chaque formation, il est crucial de prévoir un outil de mesure de la satisfaction des participants sur tous les éléments du dispositif tels que le contenu, la méthode du formateur, ses compétences pédagogiques, l’organisation du cursus…

    Ce retour d’expérience peut être fait de façon orale, en prévoyant un tour de table par exemple, ou de façon individuelle et écrite, en distribuant des questionnaires en fin de formation (ce dernier présente l’avantage d’être plus complet).

    C’est également à ce moment là qu’il faut prévoir une évaluation finale des connaissances des stagiaires pour valider l’efficacité du cursus à chaud.

    Les outils les plus fréquemment utilisés restent les quizz, les questionnaires vrai-faux, ou encore les questionnaires d’auto-évaluation avant-après.

  4. Quelques mois après avoir terminé la formation

     

    Trois à six mois après la formation, il est nécessaire de mesurer son impact en situation professionnelle et plus précisément sa valeur ajoutée pour le salarié (on appelle ça l’évaluation de transfert) et pour l’entreprise. On parle d'évaluation à froid.

    Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour évaluer cette étape :
    • - une grille d’analyse de l’évolution des comportements suite à la formation,
    • - une analyse de l’évolution des objectifs individuels,
    • - de l’efficacité et de l’efficience du salarié à son poste,
    • - une analyse de l’évolution des indicateurs de performance.

        A noter : Il n’est pas toujours évident de délimiter ici ce qui tient de la formation et ce qui n’a pas de lien direct avec elle.

L’évaluation de la formation est multiple et peut être fastidieuse, mais elle est nécessaire à l’entreprise obtenir un solide retour sur investissement en validant les apports bénéfiques des dispositifs dispensés.

 

Les ressources accessibles sur notre site

L'évaluation "à chaud", à "froid"... A quel moment évaluer la formation ? Comment procéder ? Etude : les pratiques d’évaluation des formations en France et au Québec

Sélection de documents publiés sur internet

Articles

L’efficacité d’une formation se mesure à sa mise en œuvre

C''est dans les semaines qui suivent l'enseignement reçu, que se juge son efficacité. Il faut faire vigilant de pas retomber dans ses habitudes anciennes. L'auteur nous propose une réflexion sur ce sujet.

le blog de J2-Reliance Indicateurs d'efficacité

L'auteur revient sur le choix des indicateurs et outils selon le niveau utilisé :

  • - Niveau 1 : en réaction à chaud
  • - Niveau 2 : première mesure des acquis quelque temps après
  • - Niveau 3 : le comportement
  • - Niveau 4 : les résultats pour l'entreprise
  • - Niveau 5 : le retour sur investissement de la formation
Jean-Yves Baudot L’évaluation à froid : et si on la faisait vraiment ?

Une fois la formation passée, le dossier est bien souvent classé au sein des archives et la préoccupation majeure de bien des managers est de se projeter sur les prochaines sessions. Or, la mesure de l'efficacité se pratique quelques semaines voir quelques mois après... à froid. Un délai idéal pour mesurer les véritables acquis.

www.managementdelaformation.fr Qualité de la formation : pour une approche systémique

Comment maîtriser la qualité de la formation ? Cet article propose de travailler sur 4 axes de la certification des formateurs et des processus jusqu'à l'évaluation des résultats.

C-Campus 10 conseils pour bien évaluer la formation

Pas de théorie, voici quelques conseils pratiques pour passer de l'idée à l'action.

C-Campus Tout ce que vous devez savoir sur l'évaluation de la formation en 700 mots environ... ou presque !

A partir d'un article d'un blog anglo-saxon, Jonathan Pottiez explorer les sujets principaux aillant trait à l'évaluation de la formation : le modèle de Kirkpatrick, le retour sur investissement, le retour sur les attentes...

Formaeva Inscrire la formation dans une démarche d’amélioration continue

Pour apporter des améliorations, il est impératif de pratiquer des mesures de performance. Rappelez vous le PDCA : Plan, Do, Check et Act. Cet article s'attache à décrire un processus dédié à l’évaluation des compétences et de la formation. Une description complète et détaillée.

Sia Conseil

Dossiers

Évaluer la formation

Les différents niveaux d'évaluation, les principales étapes du processus, évaluer la satisfaction des participants, les connaissances et les savoir-faire acquis, le dispositif, les effets sur les compétences mises en oeuvre en situation professionnelle.

CEDIP

Fiches pratiques

Évaluation des savoirs et savoir-faire acquis en formation

Fiche pratique pour aider à mettre en oeuvre une telle évaluation : savoir ce qu'il faut mesurer, détermination du référentiel, conception des outils de mesure, les acteurs impliqués dans le processus.

CEDIP Évaluation des effets d’une formation sur les compétences mises en œuvre en situation professionnelle

Fiche pratique au format pdf au sommaire de laquelle : objet, acteurs et finalités de l'évaluation ; organiser l'évaluation : les principes, les étapes ; diagnostiquer les compétences acquises...

CEDIP


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :