Présentéisme au travail

Maj le 07/01/2019 par l'équipe de Manager GO!

Un mal souvent caractérisé de "bien français" ronge la santé des employés et vient insidieusement pénaliser la productivité des entreprises. Il s'agit du présentéisme.

L'essentiel

Définition

Ce phénomène s'illustre principalement à travers 2 comportements :

  Se rendre au bureau alors que notre santé nous dicte de rester chez nous .

 Faire des heures sur le lieu de travail, alors que rien ne le justifie, si ce n'est de montrer que l'on est présent.

Les causes du présentéisme - pourquoi un tel comportement ?

La première est le jugement de ses collègues . Particulièrement lorsque l'on est cadre intermédiaire. Lorsqu'ils quittent leur travail à l'heure "normale", une petite phrase résume bien les attitudes de l'environnement professionnel : "tiens, tu as pris ton après-midi ?"

Le second relève de la crainte de perdre son emploi : montrer sa motivation à travers un engagement... apparent. L'idée : "vous voyez, je fais des heures, je suis motivé"

Le troisième, proche du précédent, caractérise un collaborateur ambitieux à la recherche d'une promotion : "je suis très investi dans mes missions et dans l'entreprise..."

Les conséquences

Le constat est sans appel, le présentéisme entraîne une baisse de productivité . L'explication est simple : la productivité se calcule grossièrement de la façon suivante : travail effectif produit / temps passé. Si un surplus de présence stérile (avec une faible production) augmente le dénominateur, l'ensemble est alors tiré vers le bas. C'est sans compter sur les effets psychologiques, physiques (risques psycho-sociaux, stress) et sur la vie personnelle des employés concernés . Des effets qui nuisent,une fois de plus, sur la productivité (manque de concentration, fatigue excessive, etc). Par conséquent, non seulement le rendement baisse du fait du "surtemps" de travail improductif, mais un impact est également visible sur l'ensemble de l'activité.

Les erreurs et baisses de qualité sont aussi des conséquences possibles du présentéisme.

 

En conclusion, trop de collaborateurs qui "trainent au bureau" n'est pas forcément un signe de bonne santé de l'entreprise.

 

 

A lire sur Internet

Articles

Connaissez-vous les dangers du « présentéisme » ?

Cet article revient sur les effets de ce phénomène aussi bien pour l'entreprise que pour l'employé. Il s'appuie sur plusieurs études pour étayer son argumentation.

Cadremploi.fr Scotchés au bureau : cet autre mal français dont on ne parle jamais

Malgré les apparences (35 heures et autres), les Français passent beaucoup d'heures au bureau, même plus que la moyenne européenne. C'est avec cette information que l'article débute. Il s'appuie sur un rapport publié par la Direction de l’animation de la recherche, en juillet 2013 pour dresser un constat. L'angle retenu, une interview de Dennis Monneuse, sociologue et consultant en RH. Cet expert revient sur les causes d'un tel comportement : le jugement des collègues, l'idée reçue qu'un cadre doit faire des heures...

atlantico


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :