Pourquoi et comment gérer votre masse salariale ?

Maj le 16/01/2019 par l'équipe de Manager GO!

Comment gérer la masse salariale de son entreprise ? Les enjeux sont importants. Pour l'employeur il s'agit de maîtriser ses coûts salariaux sans compromettre l'engagement de ses collaborateurs. Dans cette publication, nous aborderons les principaux enjeux et pratiques autour de cette donnée stratégique essentielle.

A l'heure où toutes les attentions sont portées sur la gestion des talents , la rémunération est une question épineuse. Pour maîtriser, la première étape est de connaître. Un diagnostic est donc un préalable avant de se lancer des dosages salaires fixes, variables, primes collectives, primes individuelles... Une fois que le système est analysé, il convient de fixer des objectifs et de mettre en place la nouvelle politique.

Cette page recense différentes ressources pertinentes traitant de ce sujet. Vous êtes peut-être également intéressé par les effets de franchissement de seuils d'effectif .

 

Qu'est-ce que la masse salariale

Selon l’INSEE, la masse salariale représente « la somme des rémunérations brutes versées par l’entreprise au cours d’un exercice » cette définition traditionnellement utilisée exclue donc les cotisations patronales (voir la définition de l'INSEE ).

La gestion de la masse salariale est particulièrement coûteuse à l’entreprise, elle peut représenter jusqu’à 80% des charges de cette dernière et impose par conséquent qu’un lui attribue un pilotage méthodique.

Cette donnée est essentielle. Elle engendre des prises de décision stratégiques et peut influencer la politique d’entreprise.

Enjeux de la gestion de la masse salariale

Les rémunérations représentent fréquemment le premier poste budgétaire. Garder ses coûts sous contrôle c'est bien, mais la finalité est de construire une politique de rémunération efficace pour créer de la valeur. Il n'en demeure pas moins que la masse salariale se lit et s’interprète de diverses manières selon les types d'enjeux :

  • Équilibre financier :

    La masse salariale représente une part conséquente des dépenses annuelles de l’entreprise dans la mesure où elle intègre toutes les charges liées au capital humain. En ce sens, une mauvaise gestion de cette donnée peut entraîner l’entreprise à sa perte. Pour l’entreprise, il s’agit de toujours aller chercher l’équilibre parfait pour favoriser sa croissance sans pour autant risquer d’engendrer des coûts qu’elle ne serait en mesure d’assumer sur le long terme. Cette donnée est par conséquent d’autant plus délicate à gérer pour les petites entreprises. La recherche d’un équilibre financier représente donc un des enjeux majeurs dans la gestion de la masse salariale.

  • Performance économiques :

    La masse salariale doit être un levier inévitable de la performance de l’entreprise dans un environnement professionnel où l’anticipation et la gestion des coûts sont essentielles pour assurer la croissance et la rentabilité d’une structure. Lorsqu’elle est pilotée correctement, la gestion de la masse salariale doit être un des principaux atouts de la compétitivité de l’entreprise.

  • Sociaux :

    La gestion de la masse salariale doit permettre d’anticiper les priorités d’évolution du capital humain à venir, et ainsi assurer le climat social général de l’entreprise. Un pilotage efficace de la masse salariale contribue à motiver les équipes grâce à des évolutions de rémunération cohérentes et attribuées aux collaborateurs méritants. L’évolution des rémunérations et l’attribution de primes participent également à la fidélisation des collaborateurs, au service de la performance globale.

Calcul de la masse salariale

Calcul de la masse salariale

Comment calculer cette donnée essentielle ?

Le mode de calcul de la masse salariale peut varier selon l’utilisation qu’il en est faite par son interlocuteur. On a donc par exemple :

  • Calcul de la masse salariale sociale :

    Somme des salaires bruts + les primes + les heures supplémentaires – les charges patronales

  • Calcul de la masse salariale pour les experts comptables :

    Somme des salaires bruts + les primes + les heures supplémentaires + les charges patronales + les provisions congés payés

  • Calcul de la masse salariale budgétaire :

    Somme des salaires bruts + les charges patronales + les indemnités de licenciement - les provisions congés payés

Gestion de la masse salariale et politique RH

Gérer et piloter la masse salariale, c’est savoir anticiper les dépenses à venir et ainsi prioriser les actions adaptées à la politique RH.

Par l’analyse de cette donnée importante, le DRH a la capacité de fixer des objectifs cohérents et équilibrés en terme de rémunération, prévoir les éventuelles augmentations de salaires, organiser le temps de travail, planifier les embauches à venir ou les promotions à attribuer.

Il s’agit finalement d’un outil prévisionnel clé de la stratégie d’entreprise.

La masse salariale représente par ailleurs la base de calcul pour nombre de dépenses comptables en faveur des salariés d’une entreprise, à savoir :

  • La taxe d’apprentissage, qui est calculée en pourcentage de la masse salariale en N-1.
  • La subvention annuelle attribuée au Comité d’Entreprise (CE), qui doit représenter au minimum 0,2% de la masse salariale.
  • Le Crédit d’Impôt Collectivité Emploi (CICE) : qui est calculé en pourcentage de la MS en N-1 et concerne uniquement les salaires inférieurs à 2,5 fois le SMIC.

Budgétisation de la masse salariale

Une budgétisation précise des dépenses annuelles doit être faite pour optimiser la gestion de la masse salariale.

Le prévisionnel doit intégrer toutes les données liées à la gestion du processus de manière à limiter au maximum les écarts qui pourraient apparaître au cours de l’année.

La planification des éléments de rémunération fixes tels que le salaire de base, les primes d’anciennetés ou encore le treizième mois n’est généralement pas un problème. Ces charges son particulièrement identifiables et donc faciles à anticiper.

La difficulté réside souvent dans la projection des éléments de rémunération variables (primes sur objectif, bonus ou encore primes de résultat) qui dépendent uniquement de l’implication et de la productivité de votre main d’œuvre.

Ajoutons à cela la rémunération liée aux avantages en nature et les éléments de rémunération différés (tels que la participation, l’intéressement ou l’épargne salariale) ou liés au statut de l’employé (actions, obligations ou stock options).

La variabilité des effectifs est également un facteur à prendre en compte et à analyser avec le plus de précision possible. Il doit tenir compte des départs programmés (liés au vieillissement des salariés et départs en retraite) mais aussi ceux qui ne le sont pas (absentéisme, turn-over, rupture de contrat).

Ces données rendent difficile une budgétisation juste et précise du coût réel de la gestion de la masse salariale.

Tout au long de l’année, les écarts doivent donc être corrigés et le prévisionnel ajusté en fonction des dépenses réelles, de manière à retrouver un équilibre financier sain pour la structure.

Dans ce cadre, la mise en place de tableaux de bord facilite la gestion de la masse salariale par le biais du suivi permanent d’indicateurs sociaux. Ainsi donc, vous pourrez contrôler au quotidien les effets de la rémunération sur la masse salariale qui déstabilisent vos prévisions.

En définitive, maîtriser la gestion de sa masse salariale, c’est optimiser les performances de votre entreprise sur le long terme en assurant son équilibre et sa pérennité financière.

Sélection de documents publiés sur internet

Articles

Le suivi de la masse salariale

Au sommaire : les coûts salariaux dans les comptes, les rémunérations de ses salariés, l’analyse des rémunérations de base, l’analyse des autres composantes des salaires versés.

Jean-Yves Baudot

Données

Coût réel du travail d'un employé au Smic déclaré en France

L’activité de votre entreprise individuelle se développe et vous avez besoin de recruter ? Un salarié embauché au Smic ne coûte pas que le montant de son salaire brut… Pour calculer le coût réel d’un salarié pour l’employeur, il faut intégrer les cotisations sociales et certains coûts indirects. Le point de ce calcul essentiel à la rentabilité de votre entreprise.

ECL Direct

Outils

L'effet de structure : impact des promotions sur la masse salariale

Comment évaluer l'impact d'une politique de promotion sur la masse salariale de l'entreprise ? Cet article nous explique concretement comment mener ce type d'étude. Plusieurs variables sont prises en compte : les catégories de salariés, les variations de l'effectif...

Jean-Yves Baudot


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :