Satisfaire les parties prenantes de l'entreprise

Maj le 15/09/2019 par l'équipe de Manager GO!

Dans le cadre de l'analyse de l'environnement de l'entreprise, il ne faut pas oublier les "stakeholders", terme cher à nos amis anglo-saxons, qui signifie "parties prenantes de l'entreprise".

La société est de fait plongée dans un système où elle doit rendre des comptes non seulement à ses actionnaires, mais aussi à l'ensemble des autres acteurs qui gravitent autour d'elle et qui possèdent un intérêt dans son fonctionnement et ses résultats. Elle est sous influence de cet environnement hétérogène.

Il est de coutume de distinguer 2 profils : les acteurs internes d'un côté, qui sont les dirigeants et les salariés, les syndicats ; de l'autre les acteurs externes : les clients, les fournisseurs bien sûr, mais aussi les actionnaires, les créanciers et autres institutionnels.

En regardant de plus près les motivations de ce petit monde, on comprend très vite que leurs intérêts divergent. Alors que les salariés sont attentifs à la pérennité de leurs emplois, les actionnaires attendent des rendements élevés de leurs investissements.

Toute la subtilité de la gouvernance va être de satisfaire la majeure partie des acteurs impliqués pour créer plus de valeur. Ces principes de responsabilité vis-à-vis des parties prenantes sont mis en avant par les politiques de Responsabilité Sociale des Entreprises (ou RSE).

Dans la pratique, les décisions des entreprises sont majoritairement prises dans l'intérêt (et le seul) à court terme des actionnaires, bien que l'intégration des besoins et motivations des parties prenantes soit un puissant levier pour générer une performance durable.

Voir aussi les parties prenantes d'un projet

A lire sur internet

Articles

La fidélisation des actionnaires passe aussi ... par la rémunération des traders !

Cet article explique pourquoi il faut fidéliser les actionnaires à l'entreprise : pour faciliter le développement des stratégies à moyen et long terme, aider l'entreprise à surmonter des difficultés passagères, permettre l'investissement dans l'humain... Présentation d'un modèle mathématique, fidélisation des actionnaires via les modalités de rémunération des traders.

capitalsocial.fr


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :