L’ennéagramme, outil de management d’actualité 1/3

j_poguet1Jérôme Poguet, Formateur à l’Institut Rhin-Rhône de l’ennéagramme et manager depuis 15 ans nous fait part de son regard sur le management, notamment à travers un outil d’actualité : l’ennéagramme. Cet article fait suite à une première présentation, dans lequel Jérôme nous parlait plus en détails de l’outil en question.

Enjeux d’hier et d’aujourd’hui

Un manager a des moyens humains et matériels limités, avec lesquels on attend de lui qu’il atteigne des résultats à court et plus long terme. Il cherche à obtenir de chacun de ses collaborateurs et de l’ensemble de l’équipe la plus grande efficacité, et cela dans la durée.

Au-delà de s’assurer du meilleur effort de chacun dans l’instant, il a en général intérêt à développer les compétences, les connaissances, l’autonomie de chacun pour améliorer en continu les capacités de son équipe en termes

  • de production propre (au sens large, la production pouvant être matérielle ou immatérielle)
  • d’interactions avec les autres équipes internes ou externes à l’entreprise
  • d’aptitude à anticiper et à gérer les changements.

Cette raison d’être du manager n’est pas nouvelle, mais si l’importance du premier point ci-dessus a longtemps été la principale préoccupation des managers, les deux suivantes prennent de plus en plus d’importance aujourd’hui. Nous vivons en effet dans un monde dont la complexité augmente au quotidien, complexité que nous pouvons définir à minima par la combinaison de deux facteurs :

  • L’augmentation de la quantité d’information disponible, liée elle-même entre autres à l’augmentation de la population et aux technologies de communication qui font que les échanges sont planétaires et instantanés.
  • La difficulté à prévoir de quoi sera fait l’avenir, y compris l’avenir proche, difficulté en partie liée au trop grand nombre de facteurs à prendre en compte et à leur variation de plus en plus rapide.

Deux enjeux majeurs se dessinent donc pour les managers :

Développer l’intelligence collective

L’intelligence individuelle, si elle est toujours nécessaire, n’est plus suffisante dans bien des cas pour résoudre les problèmes de complexité croissante. Il est nécessaire de travailler en équipe et entre-équipes pour combiner les intelligences et créer la synergie recherchée, il faut créer de la cohésion en plus de la cohérence, créer du lien en plus de piloter l’activité. La prise en compte du facteur humain est alors déterminante.

Accompagnement du changement

« La seule chose qui ne change pas c’est que tout change tout le temps »

Cette citation d’actualité remonte pourtant à trois mille ans, dans le Yi-King chinois.
La complexité du monde fait que la fréquence et l’ampleur des changements augmentent, et le temps nécessaire pour s’adapter est souvent plus long que le temps qui se passe avant le prochain changement.
L’accompagnement du changement n’est donc plus une spécialité d’expert en organisation et en risques psycho-sociaux, mais une compétence requise pour la plupart des managers. Là aussi, la prise en compte du facteur humain est déterminante.

Suite de l’article ICI !