Dopez votre stratégie d’innovation avec le design thinking !

[En partenariat avec emlyon business school]

La concurrence sur les marchés devient acerbe, le rythme de lancement des nouvelles offres s’accélère et en parallèle, le consommateur devient de plus en plus insaisissable… Plus que jamais, innover est donc essentiel. La révolution du numérique, mais aussi l’explosion des nouvelles technologies dans un grand nombre de secteurs, banalisent l’innovation. Mal préparées, elles conduisent les trois quart du temps à des échecs. Se pose alors la question de la meilleure stratégie pour bâtir des innovations viables. Le design thinking apporte une nouvelle voie pour innover. Quels sont les principes forts sur lesquels il repose ?

Formation Design thinking 1

SE FOCALISER SUR L’HUMAIN POUR RESSENTIR LES USAGES

Dans un monde mouvant et très dynamique, les démarches marketing classiques reposant sur les études qualitatives et quantitatives montrent leurs limites. Une voie possible est d’adopter une approche plus empirique, plus empathique, centrée sur les utilisateurs du futur produit ou service dans ses besoins et désirs les plus humains – exprimés ou inconscients. Qui est-il ? Que ressent-il ? Comment utilise-t-il l’existant ? Qu’est-ce qu’on pourrait lui simplifier ? Quels sont ses manques ?… Il faut aller au-delà des simples besoins fonctionnels.
En effet, en limitant ses investigations par l’unique recueil des attentes formulées, le risque est élevé de passer à côté du réel besoin : une solution de façade – rapidement mise à mal par le premier concurrent entrant – serait apportée. Alors qu’en recherchant les motivations profondes, en comprenant l’usage futur du produit dans toutes ses dimensions, l’offre innovante répondra point par point à toutes les exigences exprimées ou non.

Formation Design thinking 2

IMPLÉMENTER LA CO-CRÉATION POUR LIBÉRER LA CRÉATIVITÉ

Autre pilier du design thinking : le travail en groupe. En décloisonnant la création avec un collectif composé de profils pluridisciplinaire : technique, commercial, comptable, logistique… Chacun apporte un point de vue, une vision qui lui est propre. Autant d’angles d’approche féconds pour inventer une expérience radicalement nouvelle. Autant de temps d’échanges qui permettent de trouver de nouvelles idées, que chacun n’aurait pas pu avoir seul.

IMAGINER LES SOLUTIONS EN ALTERNANT CRÉATIVITÉ ET RATIONALISATION

Pour trouver des réponses aux problèmes identifiés et retenus, le design thinking procède en 2 temps.
Le premier consiste à « questionner la question » dans tous les sens, à sortir du cadre habituel pour générer des idées en rupture avec les solutions classiques. C’est la pensée divergente. Par exemple, pour éradiquer une maladie dans un pays en voie de développement, un laboratoire s’il ne questionne pas la question, va spontanément lancer des recherches pour un nouveau médicament. Alors qu’il pourrait questionner les sources de la maladie (qualité de l’eau, règle d’hygiène…) et proposer un service tout à fait innovant, et n’absolument pas orienter sur un médicament.
Dans un second temps, les idées sont rationalisées : approfondies, classées, évaluées. Cette phase se nomme la pensée convergente.
Cette approche dichotomique est la base du fameux outil “le brainstorming”.

Formation Design thinking 2

S’APPUYER SUR LA FORCE DU PROTOTYPAGE

Comment s’assurer que la réponse retenue au problème identifié est la meilleure ? Le design thinking s’appuie encore une fois sur le pragmatisme. La meilleure façon de vérifier cette hypothèse est de présenter au futur utilisateur, le plus en amont possible, un prototype de la solution imaginée.
Les informations recueillies permettent soit de valider la réponse, soit de revoir sa copie. Pour cette dernière alternative, 2 cas sont possibles : la solution n’est pas adaptée, il convient donc de travailler sur un nouvel angle – ou bien le besoin n’est pas correctement défini : le groupe reprend alors la première phase afin d’enrichir son analyse.
Ce processus est une des forces du design thinking. Les stratégies traditionnelles consistent à compiler des informations, élaborer un nouveau produit (ou service) puis commercialiser l’offre. Une fois le produit lancé, en cas d’échec, le retour en arrière est très compliqué et très coûteux. Pour réduire ce risque, le design thinking adopte une démarche au plus près de l’utilisation ciblée. Elle procède par des confrontations successives entre le prototype et le client potentiel afin de modeler la solution idéale. Cette méthode n’attend pas le verdict du marché pour remettre en cause la solution. Une agilité en phase avec les défis d’aujourd’hui et de demain.

IMPLÉMENTEZ LE DESIGN THINKING DANS VOTRE ENTREPRISE !

Pour savoir innover sur ses marchés, emlyon business school a conçu le certificat “Stratégie d’innovation par le design thinking”.
Il s’adresse aux cadres, managers, dirigeants souhaitant élever leur niveau de performance et participer activement aux transformations stratégiques de leur entreprise.
La pédagogie s’appuie sur des ateliers et sur une organisation en petits groupes.
Une large part est réservée à la mise en pratique des concepts étudiés. L’équipe pédagogique est multidisciplinaire, comprenant des experts en design thinking, design, stratégie, management, anthropologie, sociologie…
Cette formation (certifiée par emlyon business school – Top 3 des business schools en France / Le Point 2017) est conçue sous un format compact : 6 jours consécutifs dans un environnement porteur d’innovation (fablab et incubateur du campus emlyon).

INFORMATIONS PRATIQUES :

Le certificat est éligible CPF (Compte Personnel de Formation) et finançable par votre entreprise.