Ikigai : donner du sens en trouvant son équilibre

Maj le 08/11/2019 par Raphaële GRANGER

Le bien-être au travail est un puissant levier de motivation et de succès, tant pour l'équipe, l'entreprise, que pour soi-même. Donnez davantage de sens à votre travail en alignant ce que vous faites avec votre personnalité profonde et vos talents grâce à cet outil à la fois simple et efficace : l'ikigai.

ikigai min

Présentation de l'outil

Ikigai est un terme japonais composé des éléments "iki" signifiant "vie" et "gai", "valeur". L'origine du terme remonterait à l'époque d'Heian (de 794 à 1185) au Japon. "Gai" serait dérivé de "kai" signifiant "coquillage" en Japonais. Élément qui, à cette époque, avait une valeur inestimable aux yeux des Japonais. D'où le terme en résultant : "valeur de la vie".  Le mot "ikigai" fait désormais partie de la vie quotidienne des Japonais qui l'emploient fréquemment  dans leurs conversations sans lui donner autant de poids.

Plus qu'une méthodologie, l'ikigai est en quelque sorte une philosophie de vie qui ne se limite pas au travail. Cela englobe tout ce qui nous permet de continuer notre route d'Humain, peu importe la situation dans laquelle on se trouve. On pourrait traduire cela en Français par "joie de vivre", "raison d'être, de se lever".

Chacun peut ainsi trouver son ikigai, en fonction de ses valeurs, ses aptitudes naturelles, ses aspirations, ses besoins... L'ikigai est ainsi quelque chose d'unique, impalpable, plus ou moins conscient et fluctuant au cours de notre vie.

La démarche s'articule autour de 4 grandes questions dans l'objectif de trouver un équilibre entre ces 4 éléments :

  • Qu'est-ce que j'aime ?
  • Pour quoi suis-je doué.e ?
  •  Pour quoi pourrais-je être rémunéré.e ?
  • De quoi le monde a-t-il besoin et comment pourrais-je contribuer ?

Champs d'application

Les domaines d'application de l'ikigai sont foison : 

  • meilleure connaissance de soi : mieux cerner ses besoins, attentes, possibilités, valeurs...
  • gestion de carrière : trouver l'activité qui correspond le plus à sa personnalité, ses attentes et que permettent ses talents
  • reconversion professionnelle : trouver un métier aligné avec soi
  • motivation des collaborateurs via une meilleure gestion des talents et une meilleure connaissance des individus
  • constitution d'une équipe efficace : favoriser l'épanouissement et l'efficacité en orchestrant les compétences de chacun
  • innovation : brainstormer en partant des 4 questions inhérentes à l'ikigai et trouver LE produit/service que tout le monde attend
  • création d'entreprise : définir un métier porteur aligné avec ses compétences, besoins, valeurs, envies...

 

NOUVEAU

Téléchargez notre fiche pratique en pdf

  • Explications simples pour une mise en oeuvre facile
  • Illustrée par des exemples
  • Fiche pdf agréable et efficace
  • Paiement sécurisé simple et rapide

Avantages

L'une des forces de cet outil est d'exercer l'esprit à rester confiant quant à l'avenir. Par ailleurs, c'est un excellent exercice pour apprendre à mieux se connaître, faire un véritable point sur soi-même et trouver un réel équilibre tout au long de sa vie personnelle, mais aussi professionnelle.

En entreprise, il peut être d'une aide non négligeable au manager pour motiver ses collaborateurs en les connaissant mieux, améliorer le bien-être au travail, booster la performance.

Limites

La réflexion prend du temps. Il peut être relativement ardu de trouver réponse aux 4 questions. 

Il peut s'avérer difficile de faire totalement abstraction du regard d'autrui quant à sa recherche d'équilibre. L'objectif étant bien de déterminer ce qui nous fait nous lever le matin et donne du sens à notre vie et non pas ce que la société aimerait que nous soyons ou bien encore ce que nous aimerions être, mais que nous ne sommes pas.

Certains trouveront leur ikigai dans l'enseignement, d'autres dans la recherche, d'autres encore dans le service à la personne. Certains seront motivés par l'argent, d'autres davantage par le partage.

Utiliser l'Ikigai

La réflexion doit se faire en toute bienveillance et honnêteté avec soi-même. C'est la condition pour trouver véritablement l'équilibre.

Il est important également de garder en tête que rien n'est figé dans le temps. L'humain évolue au cours d'une vie. L'ikigai est ainsi un exercice à réitérer régulièrement, à chaque période de flou ou de changement, notamment.

L'idée est de ne pas limiter sa pensée, que ce soit en termes de délai de réflexion ou de volume d'informations.

Il est ainsi intéressant, pour mener cette réflexion, de se doter d'un carnet que l'on garde constamment à portée de main afin d'y noter tout ce qui nous vient à l'esprit au fur et à mesure.

ikigai schema

Phase 1 - Les 4 éléments majeurs de l'ikigai

    1. Lister ce que l'on aime faire

      Il s'agit tout d'abord de noter tout ce que l'on prend plaisir à faire :

      • ce qui nous rend heureux, ce qui nous donne le sourire, nous remplit d'énergie positive,
      • ce que nous aimons faire, ce pour quoi nous ne comptons pas nos heures,
      • ce qui nous procure du plaisir, nous fait oublier le temps qui passe,
      • ce qui nous inspire, nous exalte, nous fait vibrer, nos rêves non accomplis,
      • ce qui est important à nos yeux, que nous prenons soin à réaliser.

      Il peut s'agir de tâches/activités que nous avons déjà réalisées par le passé, que nous faisons actuellement ou bien que nous rêverions de faire.

    2. Noter ce pour quoi nous sommes doués

      La deuxième étape consiste à lister les choses pour lesquelles nous sommes naturellement ou non doués :

      • ce que nous faisons sans avoir aucun doute sur nos capacités à le réaliser et/ou la qualité du résultat, pour lesquelles nous éprouvons une certaine légitimité,
      • ce que nous faisons bien naturellement, ce pour quoi nous avons un don, nos facilités,
      • ce qui nous rend talentueux, nos avantages par rapport aux autres faisant la même chose,
      • ce qui nous rend fiers de nous,
      • ce que nous entreprenons d'instinct, sans hésitations et de manière fluide,
      • ce que les autres nous rapportent fréquemment comme étant un réel talent de notre part,
      • les tâches/missions que l'on nous confie les yeux fermés.

      Il peut également s'agir de qualités humaines - soft-skills - que nous possédons. Il est important de se baser sur des faits, des résultats concrets, des aptitudes reconnues. Se montrer objectif avec soi-même, mettre sa modestie de côté. 

    3. Trouver ce qui pourrait nous rapporter

      La troisième étape a pour objectif de déterminer ce qui vous permettrait de gagner de l'argent :

      • les compétences, aptitudes professionnelles que nous pourrions mettre au service d'autrui et recevoir, en échange, une rémunération,
      • nos talents, dons non encore exploités que nous pourrions développer et pour lesquels nous pourrions demander une contrepartie financière,
      • les activités que nous pratiquons et qui pourraient nous rapporter de l'argent,
      • les services/produits que nous possédons et pourrions envisager de vendre,
      • les passions que nous pourrions transformer en "commerce", 
      • les connaissances que nous pourrions transmettre contre rémunération,
      • les compétences que nous possédons et que nous savons recherchées par les employeurs,
      • les services/produits innovants que nous avons créés et que nous pourrions commercialiser.

      S'interroger ici sur la valeur de ses actions, missions, réalisations, tâches quotidiennes, ce qui fait notre richesse - tant en termes "techniques" qu'Humains.

    4. Trouver ce dont le monde a besoin et comment nous pouvons contribuer

      Vient ensuite le moment de déterminer la place que nous souhaiterions tenir dans ce monde :

      • ce dont nos futurs clients potentiels ont besoin et que nous pouvons leur apporter,
      • ce que nous souhaitons apporter à notre entourage, notre entreprise, notre pays...
      • ce à quoi nous aimerions contribuer,
      • l'empreinte que nous souhaiterions laisser.

      L'idée est de trouver comment nous pourrions contribuer à rendre le monde meilleur.

Phase 2 - Interactions entre les 4 items principaux

Une fois ces 4 axes examinés, il est temps de confronter les réponses de chaque axe avec les 3 autres. L'objectif est de voir ce que ces éléments peuvent avoir en commun, jusqu'à trouver l'équilibre : son ikigai, épousant les 4 critères.

Ressortira ainsi ce que nous aimons faire (passion), que nous savons faire bien (vocation), pour quoi nous pouvons percevoir une rémunération (profession) et qui contribue à répondre à un besoin dans le monde (mission).

Phase 3 - Mise en oeuvre

Une fois la réflexion menée et notre ikigai mis sous les projecteurs, l'ultime étape de la démarche consiste à déterminer quelles actions mettre en place pour le concrétiser. Pour cela, il est intéressant de définir un plan d'action précis et de s'y tenir !

Ce dossier est référencé dans : Gestion de carrière - Développement personnel : améliorez votre performance professionnelle - Motivation

Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !