Les cartes mentales au service de l'entreprise

Maj le 15/09/2019 par Raphaële GRANGER

Les cartes heuristiques (aussi appelées cartes mentales) sont un excellent moyen de cartographier visuellement la pensée et comprendre son cheminement. Pourquoi et comment sont-elles un levier intéressant dans maints domaines de l'entreprise ?

Autrefois outil prisé des utilisateurs avertis, cette " cartographie de la pensée " tel qu'on pourrait traduire le terme "Mind Mapping" en Français, s'est aujourd'hui largement démocratisée, notamment grâce à des logiciels gratuits ou peu onéreux tels que  Xmind, Wisemapping ou encore Mindmeister .

Ces outils informatiques simplifient les manipulations et déchargent ainsi l'esprit pour le laisser se concentrer sur l'essentiel (il est néanmoins toujours possible de dessiner une carte mentale sur un bout de papier...).

Depuis quelques années, le Mind Mapping a ainsi réellement fait son entrée dans les entreprises qui l'utilisent dans différents domaines et à des fins différentes : Recherche et Développement, innovation, communication, gestion de projet, etc.

Définition des cartes mentales

Le Mind-Mapping, cartes heuristiques en Français, "cartes mentales" ou encore "cartes cognitives", est un concept mis au point dans les années 70 par le psychologue anglais, Tony Buzan. Cette approche représente visuellement - via une cartographie en arborescence - les éléments gravitant autour d'une thématique centrale ainsi que les connexions existant entre ces différents items et leurs satellites. Ainsi, une carte mentale se dessine comme suit :

  • un thème maître : représenté au centre de la carte, il s'agit du sujet principal de l'approche qui peut être désigné par un mot clé, une expression, une phrase très courte facilement mémorisable ou bien illustré par une image, une photo, un dessin, un graphique, etc.
  • des satellites : gravitant autour du thème maître, ils représentent les sujets majeurs en lien avec ce dernier. Chaque satellite possède d'éventuels sous-thèmes qui, eux-mêmes peuvent encore être connectés à d'autres thèmes sous-jacents.

A l'instar des séances de brainstorming, le Mind Mapping permet de poser sur le papier ce qui passe par la tête du/des participant.s concernant un sujet donné et d'organiser toutes ses idées, en les hiérarchisant, en les liant les unes aux autres si besoin, etc. C'est donc un excellent moyen d'y voir plus clair, de synthétiser, trouver des solutions à un problème ou encore faire émerger des idées novatrices .

CarteMentale

Quel est l'objectif du Mind Mapping ?

Le mind mapping, de par sa représentation graphique et colorée, l’organisation des idées de chacun, la hiérarchisation et les interconnexions entre les items, présente l'avantage d'activer naturellement toutes les zones de notre cerveau. Il permet de libérer les pensées individuelles, que ce soit lors d'un travail personnel ou bien lors d'un atelier collectif comprenant des  séances de brainstorming 

Les applications d'une telle méthode sont donc multiples, que ce soit dans la vie personnelle ou bien dans la vie professionnelle.

Les cartes heuristiques au service de l'entreprise

Le principe de la carte heuristique est de faire appel à la partie créative de notre cerveau en permettant d'appréhender l'information sous forme graphique dans un environnement visuel agréable (utilisation de couleurs, pictogrammes...). Des connexions se créent ainsi,  libérant tout le potentiel imaginatif et intellectuel. Il est ainsi plus aisé de lister des idées, les explorer à 360 degrés et organiser les relations entre elles.

Il s'agit en quelque sorte d' un sommaire organisé, articulé et illustré de manière plus vivante, de façon à générer davantage d'énergie et de créativité tout en restant simple à mémoriser, synthétique et hiérarchisé.

Domaines d'application 

  • résolution de problèmes complexes : découper un problème complexe en plusieurs items, relier des idées qui paraissent contradictoires par des passerelles, associer des concepts/processus, faire émerger les contrastes, mais également les harmonies... autant de pistes qui émergent pour aboutir à une solution.
  • structure et synthèse d'idées : lister et organiser graphiquement ses idées permet une meilleure vision globale de la situation et une certaine prise de recul (pour structurer les idées, vous pouvez utiliser le CIRCEPT  ).
  • recherche d'idées nouvelles et/ou innovantes : les deux hémisphères du cerveau travaillent conjointement, laissant émerger des projets disruptifs.
  • organisation d'événements ou projets : pour articuler un événement ou un projet majeur de manière plus synthétique, organisée et vivante. 
  • préparation d'une intervention orale : structurer son discours avec des couleurs et des formes différentes associées à des mots clés permet, notamment, de mieux construire son intervention, mieux la mémoriser, mais également retrouver plus aisément le fil de son allocution en cas de "trou noir". 
  • organisation du travail : listing des tâches à accomplir, priorisation, etc.
  • prise de notes : organiser ce qui est dit de façon à mieux se le représenter et le retenir.
  • mise en place d'une campagne de communication :  définir et organiser de manière explicite et hiérarchisée la stratégie adoptée.

Les cartes heuristiques peuvent être utilisées dans maints autres domaines. Le secret de la réussite d'une séance de Mind Mapping réside dans une élaboration soignée et organisée de la carte.

Les limites des Mind Maps

Une carte mentale peut s'avérer inadéquate à utiliser dans le cadre de projets trop complexes qui nécessitent une arborescence démesurée, rendant la visualisation chargée et ainsi difficilement exploitable - voire totalement illisible.

Par ailleurs, s'agissant d'un outil relativement subjectif, il peut être ardu de faire en sorte que tout le monde ait la même perception d'une carte que celui ou celle qui en est à l'origine. D'où l'intérêt de construire les cartes mentales de manière collective, réduisant ainsi l'aspect subjectif.

mind mapping

Comment utiliser les cartes heuristiques ?

Vous pouvez les utiliser pour votre propre organisation ou dans le cadre d'un travail de groupe. Leur interactivité permet de s'en servir en "live" via un rétroprojecteur. 

La démarche

Définir un sujet central 

sujet maitre s Il s'agit de l'objectif de votre MindMap ou bien le sujet principal de votre réflexion. Il peut se matérialiser par un mot-clé, une image/dessin/croquis/photo, une expression, etc. 

Il est placé au centre de la carte. Il doit être visible au premier regard, lisible dans le cas de texte, dans des couleurs et des formes susceptibles de retenir l'attention de tous. Le but est de ne jamais perdre de vue le sujet principal de la démarche afin de garder la réflexion sur les bons rails et ne pas s'égarer.

    Hiérarchisez visuellement votre carte mentale en utilisant un code couleur :
Chaque sujet sa couleur (laquelle s'éclaircit plus on descend dans la hiérarchie du même sujet principal, par exemple) ; tailles de police différentes selon le niveau d'arborescence ( gros et/ou caractères en gras pour les sujets principaux, plus petits pour les niveaux suivants) ; liens de plus en plus fins ; etc.

Associer des idées principales

sujet secondaire Associés à votre item central, placez les sujets sous-jacents au fil de la réflexion jusqu'à épuisement de l'imagination des participants, en les organisant et les hiérarchisant de manière logique si besoin (dans le sens des aiguilles d'une montre, par exemple, en commençant alors par une lecture en haut à droite, de manière à faciliter la mémorisation).

    Optez pour une couleur différente pour chacun des sujets principaux
Vous pourrez conserver cette même teinte (en la dégradant par exemple) pour tous les sujets des niveaux inférieurs afin de faciliter la visualisation, optimiser l'analyse et favoriser la mémorisation.

Relier des idées secondaires aux précédentes 

sujet tertiaire Pour chaque sujet secondaire, reliez des items qui en découlent, puis continuez de rattacher des niveaux sous-jacents à ces items autant que nécessaire, jusqu'à épuisement de l'imagination.

    Organisez vos idées en 5 strates maximum 
Afin d'optimiser la visualisation et la mémorisation, il est conseillé de limiter le nombre de niveaux hiérarchiques à 4 voire 5 tout au plus. Morcelez, si besoin, la réflexion en plusieurs MindMaps afin que la carte reste lisible.

Créer des passerelles entre différents sujets secondaires

Au cours de certaines sessions de MindMapping, il peut être utile - parfois révélateur de solutions - de relier différents items/sous-items entre eux. Des passerelles auxquelles personne n'avait pensé jusque lors et qui apparaissent au fur et à mesure que la Carte Heuristique prend forme. 

En savoir plus sur le Mind Mapping

Articles

Utilisez-vous les mind maps ?

Présentation de ces "cartes d'idées", pouvant servir de base à de nombreux projets, brain-storming et qui permettent de mieux synthétiser l'information, l'organiser, l'analyser, etc.

Cose Mieux s’organiser avec le Mind Mapping !

Cet article s'attache à présenter ce qu'est le Mind Mapping, les avantages de cette méthodologie, des exemples d'applications pratiques.

conseilsmarketing.fr


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :