Performance personnelle : gérez vos points forts et vos points faibles

Maj le 13/10/2019 par Raphaële GRANGER

Nous avons tous des points forts et d'autres plus fragiles. L'avantage est que rien n'est figé. Tout peut évoluer. Ainsi, connaître ses forces et ses faiblesses est une démarche intéressante pour être plus efficace, notamment au travail. Pourquoi et comment faire le point sur soi-même ?

Question récurrente en recrutement, entretien annuel ou encore bilan de carrière ou de compétences que celle de nos forces et faiblesses. Chacun possède des qualités et défauts qui lui sont propres, reflet de sa personnalité et de son parcours.

L'objectif n'est pas tant de juger, mais plutôt de tester la connaissance de soi chez son interlocuteur. Car finalement, n'est-ce pas ce sens de l'analyse qui importe ? Le monde de l'entreprise a besoin de toutes sortes de personnes !

Faut-il à tout prix cacher ses faiblesses et ne montrer que ses atouts ? Ou bien se faire parfois violence et travailler ces fragilités pour les gommer ou les transformer en forces ? Comment travailler ses points forts pour exceller dans un domaine qui nous correspond ?

Forces et faiblesses - Définition

Chaque être humain est unique et possède des fragilités et des dextérités diverses et variées. Mais qu’appelle-t-on une force ? Une faiblesse ? Ces particularités sont-elles vraiment des atouts ou au contraire vues comme des défauts ?

Il est essentiel de rappeler que chaque force peut s'avérer être une faiblesse dans certaines circonstances et que chaque fragilité peut se révéler être un formidable atout. Tout est donc hautement relatif et question de contexte. Par ailleurs, il n'existe pas de normes, même si notre société cherche tout de même à en inventer.

Néanmoins, on pourrait définir globalement et de manière très succincte les forces et faiblesses ainsi :

  • Points forts : ce sont ces aptitudes, capacités, qualités qui vous semblent naturelles chez vous ou pour lesquelles vous n'éprouvez aucune difficulté dans la réalisation, mais également ces réussites menées au cours de votre parcours.

    Quelques exemples : aisance relationnelle , capacité de persuasion, empathie , leadership , mais ce peut être également un langage informatique particulier que vous maîtrisez à la perfection, une langue étrangère que vous parlez couramment, etc.

  • Points faibles : ils regroupent tous les exercices vis-à-vis desquels vous êtes plus ou moins réfractaire, mal à l'aise ou tout simplement incompétent, vos freins et limites dans la réalisation d'une quelconque tâche ou mission.

    Exemples de fragilités dans le travail : manque d'expérience dans le management d'équipe, difficultés face au changement, timidité, etc.

Considérez autant le savoir-être que le savoir-faire, car les 2 font partie intégrante d'une analyse éclairée de soi.

Pourquoi faire le point sur soi-même ?

Une meilleure connaissance de soi est un réel avantage, que ce soit dans la vie professionnelle ou privée. En effet, être capable de cerner justement vos points forts, mais également vos failles, est un gage d'efficacité au travail. Cela vous aidera à gérer votre carrière de manière plus efficace tout en restant en alignement avec votre personnalité profonde.

En effet, faire le point sur vous-même contribuera, entre autres, à :

  • déterminer ce dans quoi vous êtes naturellement doué : définir les métiers, postes et missions qui vous enthousiasment et dans lesquels vous pouvez exceller ; explorer et exposer posément votre valeur ajoutée (recrutement, promotion interne, démarchage commercial, etc.).
  • renforcer vos points forts : connaître ce qui vous distingue positivement des autres, le cultiver pour le maîtriser parfaitement et pourquoi pas en faire votre fonds de commerce ?!
  • améliorer vos faiblesses ou déléguer : choisir de travailler vos fragilités de manière à les dépasser (formation, coaching, etc.) ou bien préférer sous-traiter la tâche qui vous met en défaut. Par exemple, certains sont gauches en négociation et préfèrent déléguer plutôt que de perdre un marché. D'autres, fâchés avec les chiffres, optent pour l'aide d'un collègue/conseil à l'aise dans ce domaine pour établir un rapport financier, un business plan, etc.
  • faire de vos points faibles de véritables atouts : capitaliser sur les aptitudes, capacités et qualités naturelles chez vous afin d'aligner votre vie professionnelle sur votre véritable personnalité.
  • améliorer votre confiance en vous : une meilleure connaissance de soi induit un meilleur rapport aux autres et au travail, une meilleure gestion des situations délicates et confuses.
  • vous affirmer dans votre poste, votre entreprise : faire preuve d'assertivité en osant montrer et vous appuyer sur vos points forts et en reconnaissant vos faiblesses (quitte à les travailler).

 

 Gérer ses forces et faiblesses

 

Comment capitaliser sur son potentiel ?

Voici un exercice pour lequel il est essentiel de faire preuve d'une grande objectivité envers vous-même et mener une analyse personnelle approfondie de ce qui vous anime, vous rend heureux, vous enthousiasme, vous transcende, mais également de ces obstacles qui vous barrent le chemin, vous empêchent de vous épanouir, vous freinent dans votre carrière.

Il peut être opportun de faire appel à une tierce personne pour mener cette analyse efficacement.

Identifier ses points forts et ses fragilités

Une fois l'importance d'un point sur soi-même intégrée, lister de manière éclairée vos qualités et défauts est le premier pas vers l'évolution. 

Plusieurs outils sont intéressants à cet effet, dont :

SWOT personnel

Cet outil utilisé majoritairement en marketing et stratégie peut tout à fait servir à mener une analyse constructive de soi.

Les 4 cadrans du SWOT (Strengths - Forces ; Weaknesses - Faiblesses ; Opportunities - Opportunités ; Threats - Menaces), une fois objectivement renseignés, permettent d'analyser précisément la situation et définir un plan d'action en adéquation avec vos objectifs.

Le SWOT peut ensuite être complété par le SOAR (Strengths - Forces ; Opportunities - Opportunités ; Aspirations ; Results - Résultats) qui permet, quant à lui, de se focaliser sur le positif/les solutions et définir une stratégie d'action.

Methode swot personnel

En apprendre davantage sur le SWOT personnel .

Fenêtre de Johari

Inspirée de la Programmation Neuro-Linguistique, la fenêtre de Johari est une matrice qui permet  non seulement d’approfondir la connaissance de soi, mais également de prendre connaissance de la façon dont notre entourage nous perçoit.

Fenetre de Johari min

Utiliser la fenêtre de Johari .

Définir ses objectifs

Cette étape est cruciale pour la suite de votre démarche. Il s'agit de définir précisément ce que vous souhaitez obtenir de cette analyse . Cela vous aidera à structurer efficacement votre plan d'action.

Pour vous aider, vous pouvez notamment vous appuyer sur la méthode SMART. Une approche constructive qui consiste à définir des objectifs  Simples, Mesurables, Ambitieux, Réalistes, délimités dans le Temps .

Vous pouvez également trouver des mentors, des personnes dont vous pourrez vous inspirer, piliers de motivation.

Mettre en place une stratégie d'évolution 

Une fois vos qualités et défauts clairement identifiés, place à l'action. Pour ce faire, il est crucial de bien garder en tête les objectifs que vous vous êtes fixés.

  1. Faites le tri

    Il est important à ce stade de définir ce que vous voulez ET pouvez améliorer et/ou développer . En effet, il est vain de vous concentrer sur quelque chose qui vous rebute à 200%, un domaine dans lequel vous n'arrivez réellement pas à progresser ou qui vous ne sera d'aucune utilité dans le cadre de vos objectifs.

    Ainsi, sur 2 colonnes, classez vos forces et faiblesses :

    • D'un côté celles que vous décidez de travailler : les points forts dont vous avez besoin ou que vous souhaitez renforcer, sur lesquels vous désirez capitaliser ainsi que les faiblesses qu'il vous faut améliorer.
    • De l'autre celles que vous choisissez de délaisser - pour le moment en tous cas : les fragilités que vous n'arrivez pas à surmonter ou qui n'ont guère d'importance pour la réussite de vos objectifs ainsi que les forces que vous possédez, mais qui ne nécessitent pas d'être développées plus largement.
  2. Priorisez et planifiez

    Lorsque vous avez défini les points - forts ou plus fragiles - sur lesquels vous concentrer, il vous faut organiser votre évolution. Vous ne pourrez travailler trop d'éléments en même temps. Ainsi, il est opportun de déterminer ce que vous avez le plus besoin de travailler dans un délai relativement court .

    Pour ce faire, établissez un ordre de priorité et commencez à planifier votre travail en fonction des différents critères que vous aurez définis dans le cadre de vos objectifs.

  3. Agissez

    L'étape suivante consiste à concrétiser votre évolution et organiser votre apprentissage :

    • saisissez les opportunités qui s'offrent à vous : plan de formation, réorientation, promotion, etc.
    • définissez vos sources et méthodes d'évolution : formation continue, diplômante, mooc, autoformation, coaching, etc.
    • organisez votre temps : intégrez pleinement votre évolution dans votre agenda.

 

"Nos faiblesses ne nous desservent plus dès lors qu'on les connaît."

Georg Christoph Lichtenberg, Physicien et écrivain allemand (1742-1799)

Les ressources accessibles sur notre site

La méthode SMART pour fixer des objectifs efficacement


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :