Dossier

Mener un diagnostic d'entreprise


Comment mener un diagnostic d'entreprise ?

Maj le 28/10/2018 par Laurent GRANGER

Les entreprises rencontrent des dysfonctionnements récurrents que les consultants observent régulièrement au cours de leurs missions. Des problèmes de communication, d'organisation interne, de qualité de services... Comment faire alors pour mener un diagnostic efficace d'une situation ?

Les entreprises cherchent une réponse sur la conduite à tenir face aux changements qu'elles vivent (ou subissent). Pour cela elles sont demandeuses d'un inventaire de méthodes permettant de les aider à éclaircir les situations.

Pour mener à bien le diagnostic d'une entreprise, il convient de suivre une approche rigoureuse pour savoir comment appréhender la problématique et l'analyser.

 

Les étapes d'un diagnostic d'entreprise

Diagnostic d'entreprise : les étapes

Nous pourrions dire : "à chaque situation, ses méthodes et outils". En effet, les cas sont si différents et si nombreux que la personne en charge du diagnostic a devant lui une palette de possibilité très étendue. Voici une proposition de démarche de base :

  1. Réaliser un pré-diagnostic

    Pour savoir quelle approche retenir, il convient de réfléchir en amont sur les résultats attendus et le contexte : voulez-vous trouver une réponse à une problématique ou juste identifier les causes d'un dysfonctionnement ? Êtes- vous dans une situation d'urgence ? Les personnes/équipes impactées sont-elles disponibles ? Quels sont les enjeux : stratégiques, financiers, commerciaux, humains ?

  2. Choisir la méthode et les outils

    Une fois que vous savez plus précisément où aller, vous êtes en mesure de bâtir votre méthodologie :

    Pour une résolution de problème, vous pouvez vous appuyer sur des méthodes génériques.

    Si vous êtes face à une question purement métier, vous faites appel à des compétences du domaine : finance, commercial, achats, rh...

    Par exemple :

    Pour des problématiques globales (pertes financières récurrentes, perte de compétitivité...)  il convient d'explorer plusieurs domaines pour expliquer la situation. La finance, via une analyse financière, est d'ailleurs très souvent une porte d'entrée pertinente pour obtenir une photographie de l'existant et une liste de causes possibles en listant les conséquences : baisse du chiffre d'affaires, de la marge, augmentation ou changement de la structure des coûts, explosion du Besoin en fonds de roulement, etc.

  3. Conduire le diagnostic

    Pour cette phase de terrain, vous allez au contact des faits pour mener votre analyse :
    • exploration de documents internes (bilans financiers, tableaux de bord...) et externes (études sectorielles, chiffre des associations professionnelles...)
    • entretiens de groupe et individuels (avec les parties prenantes, les managers intermédiaires, les collaborateurs "du terrain", etc.)
    • conduite d' ateliers de travail, de réunions créatives (pour analyser les causes ),
    • ...

    Cette phase comprend l'analyse. Elle peut se construire au fur et à mesure de l'avancée dans le diagnostic ou bien au terme de la collecte de données.

    Reprenons le cas d'une problématique globale, par exemple une rentabilité qui s'émousse régulièrement. La première phase débute par un diagnostic financier pour mettre en valeur des pistes, voir des hypothèses à creuser pour localiser les causes du problème. Ces pistes orientent les investigations. L'analyse s'effectue en continu.

  4. Emmètre les préconisations

    Point final du diagnostic, les préconisations ont pour vocation d'apporter des réponses, des recommandations ou encore des solutions à la question de départ.

    Il est intéressant de se reposer sur des outils tels que le "gap analysis" pour montrer aux parties prenantes comment passer d'une situation actuelle à un état futur.

Les ressources accessibles sur notre site

Comment choisir un consultant ? Diagnostic financier : lire dans les comptes comme dans les cartes

Sélection de documents publiés sur internet

Articles

Analyser la cible

Cet article présente comment analyser une entreprise cible avant d'envisager une reprise : diagnostic des moyens (analyser l'immobilier, du matériel, des stocks, de l’organisation…), diagnostic de son activité (le marché, évolution du chiffre d’affaires, des résultats…), diagnostic financier (la rentabilité, le besoin en fond de roulement…), diagnostic humain, diagnostic juridique (les contrats en cours …).

L'Agence France Entrepreneur Vie des entreprises : trois phases sensibles

L'auteur revient sur 3 phases particulièrement délicates pour toute société : une diminution constante de la trésorerie, une stagnation du chiffre d'affaires et des difficultés pour rivaliser avec des concurrents de plus grande taille.

L'entreprise pérenne Cinq conseils pour faire l'auto-diagnostic de votre entreprise

Un bon dirigeant doit être attentif et réceptif à bon nombre d'éléments qui lui permettront d'établir un diagnostic juste de son entreprise. Pour cela, il est important qu'il adopte une attitude ouverte et constructive face au rapporteur de l'analyse pour en tirer tous les éléments de progrès possibles.

L'entreprise


Pour partager cette publication :

Une réaction peut-être ?

Commentaires

Soyez le premier à donner votre feedback !

Ces publications peuvent aussi vous intéresser :